C’est bien là !

Affr’euses, Affr’eux… Nouvelle adresse de : RUE AFFRE 2 Et si comme moi, dans cette Start up nation, humaine, harmonieuse, fraternelle, tu as une certaine difficulté à rester compétitif… Rue Affre te propose une large gamme de tongs pour affronter, austérités, LBD, effondrements écologiques, rigueurs, guerres civiles, apocalypses, management par la terreur et pourquoi pasLire la suite « C’est bien là ! »

Dernière sortie avant autoroute

Bon ça pue. Du régime policier qui s’installe, à l’instrumentalisation du fascisme qui vient ; de la canonisation post mortem à grand spectacle pour mieux faire écran aux nuages toxiques qui ne dépassent pas les frontières de la Seine Maritime ; des procès politiques iniques aux manifs des milices barbares en marche, en attendant l’effondrementLire la suite « Dernière sortie avant autoroute »

Le macronisme sur un plateau (de fruits de mer)

Bon appétit, messieurs, O ministres intègres… Si s’empiffrer sur notre dos tout en exigeant de nous serrer la ceinture est à gerber, c’est bien dérisoire en comparaison des scandales d’état, du fascisme rampant et par exemple, des 400 millions de Tapie blanchis grâce au frère du cousin qui juge la soeur de la belle mère,Lire la suite « Le macronisme sur un plateau (de fruits de mer) »

Ken et Barbie au pays du fascisme sympa

A une époque de technologie avancée, le plus grand danger pour les idées, la culture et l’esprit risque davantage de venir d’un ennemi au visage souriant que d’un adversaire inspirant la terreur et la haine. Aldous Huxley – « La France est devenue l’une des menaces mondiales pour la liberté d’expression. » – La police française estLire la suite « Ken et Barbie au pays du fascisme sympa »

L’envers du décor

Il y a quelques années, j’étais en train de coller une affiche insoumise sur un mur d’une HLM assez cossue et visiblement bien habitée du 18eme arrondissement de Paris. Un type élégant, décontracté, caricature typique du bourgeois bohème, était venu me faire la leçon du genre …pas très écolo toussa, affichage sauvage, dégradation patin couffin…Lire la suite « L’envers du décor »

Le règne de la confusion

Enguerrand de Marigny à Philippe le Bel : ‘’Ne leur demandez pas de penser, ils cesseraient vite d’obéir.’’ L’époque est confuse. La lecture en devient complexe et acrobatique, bien loin des modèles manichéens de confort et des prêts à penser épuisés. Où l’on découvre que l’on peut être féministe, révoltée, tout autant que voilée que toutLire la suite « Le règne de la confusion »

Narcisse et Moi

La construction d’une cathédrale était sans signature. Le savoir faire, le talent le génie même de centaines d’artisans anonymes, exerçant simplement leur art, se fondait dans le collectif. Chacun amenant sa petite (ou grosse) pierre. La star n’était pas l’architecte mais le projet, l’oeuvre. Puis l’égo est arrivé. Le narcissisme triomphant. Le moi haïssable. ChacunLire la suite « Narcisse et Moi »

Et soudain le ruissellement

Si toutes choses devenaient fumée, on connaitrait par les narines – Héraclite Je suis entré à Notre dame une fois. Il y a longtemps. Je venais d’arriver à Paris. Comme tout bon provincial, j’ai visité les monuments. J’ai flâné, fureté, j’ai beaucoup marché. Ensuite, comme tout bon parisien, je n’ai plus jamais fichu les piedsLire la suite « Et soudain le ruissellement »