Le concept de la plage dynamique

En philosophie, le concept est une représentation mentale abstraite et générale, objective, stable, munie d’un support verbal. Le concept de vérité, du temps, de l’espace… Du percept (forme perçue d’un stimulus externe) au concept dialectique chez Platon ou de la construction métaphysique et scientifique chez Aristote, il est un schème, un symbole. En linguistique, leLire la suite « Le concept de la plage dynamique »

Le pays du président qui n’aimait pas les enfants

Il était un pays où le président faisait peur aux enfants. Ce président n’aimait pas les mômes. Il n’aimait pas les parents non plus. Faut dire que dans ce pays qui portait le drôle de nom de Startupnation, le président n’aimait personne…que lui. Dans ce pays, le président préférait que les enfants soient tous habillésLire la suite « Le pays du président qui n’aimait pas les enfants »

Du pareil au même…en pire !

Affreuses, affreux de l’heureux avènement du déconfinement assigné… vous aurez bien noté… avec finesse… et attention… que du monde d’hier… au monde d’aujourd’hui… voire de demain…. si plus rien n’est comme avant… tout semble rigoureusement pareil… du vert pisseux… au vert de gris… comme de la continuité… dans le changement… histoire de tout changer… pourLire la suite « Du pareil au même…en pire ! »

Fond d’écran

En ces heures exquises qui sentent le renfermé, l’interview dématérialisée en téléportation permet non seulement de bénéficier encore des professionnels de l’expertise et de la profession des experts, mais encore de plus ou moins visiter leurs petits intérieurs en découvrant d’où ça parle. Si quelques avertis ont appris à se méfier, en toute sémiologie, duLire la suite « Fond d’écran »

La supérette Nation

C’était une supérette de quartier. Elle avait sa clientèle d’habitués. Son personnel dévoué. Ginette à la caisse. François le chef de rayon, Hubert à logistique, Kevin, le fils de Ginette, en renfort le samedi. On comptait pas forcément ses heures. ça tournait gentiment, en famille. On appelait les clients par leur nom, on parlait deLire la suite « La supérette Nation »

GA BU ZO MEU (2)

Nos amis Shadocks ne possèdent que 4 mots de vocabulaire. Ga. BU. ZO. MEUAvec ce langage rudimentaire ils doivent tout penser, tout désigner, tout nommer et argumenter. 4 mots exclusivement, car leur mémoire ne possède pas plus de 4 cases pour tout compartimenter. Ainsi chaque nouvelle information acquise, conceptualisée par un nouveau terme, expulse automatiquementLire la suite « GA BU ZO MEU (2) »

NOUS ALLONS TOUS MOURIR

Probablement oui ! mais du coronavirus, sans doute pas. Parce que j’ai une grande nouvelle à vous annoncer : tout seul, sans aucune formation scientifique , sans labo, sans même un assistant doctorant, sans subventions, sans aucune aide de qui que ce soit, pas même un microscope de petit chimiste 6/12 ans, je viens d’isolerLire la suite « NOUS ALLONS TOUS MOURIR »

Gaspard, rat du roi

Bon faisons simple, bourrin, brutal : je hais ce type ! Je le hais d’instinct, de façon épidermique, viscérale. Et comme l’envie irrépressible de péter sa tronche de premier communiant, de chouchou délateur planqué derrière le dos du dirlo, avec cet air con supérieur et sa raie du cul crantée sur le côté. Je hais,Lire la suite « Gaspard, rat du roi »

L’humaniste manager

Enfermé dans sa novlangue corporate, le top crétin manageur qui dirige la nation comme une entreprise, parvenu à son niveau d’incompétence jargonneux nous déclare : « le gouvernement va corriger les choses pour que l’humanité retrouve l’efficacité ». De l’humanisme efficace, voire performant, ça aurait tout l’air d’un oxymore mais faudrait voir à pas tropLire la suite « L’humaniste manager »