GA BU ZO MEU (2)

Nos amis Shadocks ne possèdent que 4 mots de vocabulaire. Ga. BU. ZO. MEU
Avec ce langage rudimentaire ils doivent tout penser, tout désigner, tout nommer et argumenter. 4 mots exclusivement, car leur mémoire ne possède pas plus de 4 cases pour tout compartimenter. Ainsi chaque nouvelle information acquise, conceptualisée par un nouveau terme, expulse automatiquement l’un des quatre mots de sa case. Ce qui n’augmente donc ni le nombre des connaissances ni les éléments sémantiques. Ainsi, pourquoi faire un effort considérable pour apprendre puisqu’en définitive le niveau d’érudition reste sensiblement le même.

Nos dévots, bigots du capitalisme libéré sont à l’identique. Ils ne possèdent pas plus de quatre éléments sémantiques : austérité, croissance, profit, dette ! et sont donc dans l’incapacité d’intégrer un concept supplémentaire sans perdre un de leur basique. C’est pourquoi par commodité ordinaire, confort intellectuel ou conformisme notable, ils ont définitivement décrété qu’hors de ce cadre point de vérité et qu’il n’était pas d’alternative possible.

Si on met de l’argent sur la santé il faudra en prendre à l’éducation – Christophe Barbier

C’est pourquoi après moult alertes et coups de semonce, après les catastrophes de Three Mile Island, Tchernobyl ou Fukushima, ils ne changèrent rien à leur programme nucléaire ; après l’attentat du 11 septembre ils attaquèrent l’Irak qui n’avait rien à faire dans l’affaire, après le krach boursier de 2008 ils relancèrent de plus belle la bulle spéculative.

Ga BU ZO Meu

En ces jours de pandémie et de péril mondial inutile d’espérer donc quelque changement notable dans la marche du monde. Certes nos navigateurs à vue, nos bed managers en flux tendu tout à la réduction des coûts relocaliseront une entreprise de tests qu’ils inaugureront la veille d’élections, GA, stockeront quelques milliards de masques en rivalisant de surenchères lors de campagnes électorales, BU, donneront une breloque posthume par ci à un médecin mort au combat et une prime par là à une infirmière stakhanoviste, ZO, et affirmeront, fusil au pied pied au plancher avoir tout prévu, tout anticipé, présentant en sons et lumières la parfaite ligne Maginot qu’on ne les y prendrait plus.

Meu.

Sauf que comme ils sont cons, nuls, méchants, cupides, incompétents et dénués de toute imagination, le virus ne sera pas grippal mais informatique cette fois ci par exemple, fera par la force des choses apocalyptiques, 100 fois plus de victimes de par le monde et ayant économisés sur la sécurité nucléaire, les normes aéronautiques et autres protections technologiques, foutra une fois de plus tout le système par terre et nous avec, que ce sera encore notre faute d’avoir trop regardé les séries, trop joué au jeux vidéos et s’être trop pignolé sur des films pornos.

Car ces cons de chez cons, ces arrogants de la start up mon cul, ces suffisants du clergé libéral, ces ceusses qui savent tout et qui n’écoutent rien et nous expliquent la vie avec leur GA BU ZO MEU à 4 cases, n’apprennent rien, ne pigent rien et se contentent d’être ce qu’ils ont toujours été, des êtres supérieurs, supérieurement cons et parfaitement bons à rien.

  • le jour où tous les managers s’arrêteront, plus aucun powerpoint ne sera produit dans ce pays – (anonyme)

Ainsi l’imbécile de la gamelle dorée qui parle de revaloriser les petits métiers, infirmières, boulangers, pompiers, éboueurs, égoutiers, forestiers, aides à domicile…est un de ces nigauds dodus qui n’a pas bien pigé que ce sont précisément d’immenses professions vitales avec un vrai savoir faire, tandis qu’assis sur sa chaise à ergoter, il n’est lui même que le représentant des inutiles dont on peut se passer du jour au lendemain sans dommage et même avec un certain soulagement.

En attendant, et avant liquidation, l’oligarchie effondrée tout à l’effondrement, s’achète des îles en totale autarcie.

Je ne leur donne pas six mois pour en faire un cauchemar climatisé, un enfer nombriliste et un dépotoir inhabitable.

Franchement je ne les envie pas.

tgb

Share|

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

8 commentaires sur « GA BU ZO MEU (2) »

  1. Comme les Shadocks, visuel. Gamin je regardais les Shadocks à la télé, je trouvai cela amusant sans rien y comprendre. Tiens, en voilà un qui avait tout compris, Pasolini en 1949 (juste avant d’être exclu du PC italien) expliquait que : « … pour saisir le rapport société-culture, imagine une sorte de banquet, dans lequel la bourgeoisie s’empiffre, en invitant à sa table les cuisiniers (les intellectuels) et en jetant quelques os aux chiens eux mendiants (les prolétaires); ces os seraient, pour donner un exemple, l’anticommunisme et le cléricalisme. Tant que durera ce banquet, les prolétaires devront se contenter des restes des mets préparés par les intellectuels, et les intellectuels pour manger leur pitance, devront être les cuisiniers des capitalistes. L’exemple est un peu saugrenu, mais il donne approximativement l’idée de comment se passent les choses. »

    J'aime

  2. Salut les copains. Article absolument magnifique, je vais le conserver dans mon garde-manger…. euh non mon disque dur où il y a largement tout la place (mieux vaut prévoir)

    En revanche ce matin j’ai mis en ligne un court plaidoyer, qu’un copain de 44 contre Linky m’avait demandé pour diffuser auprès des parlementaires. Ne pas oublier que les ondes électromagnétiques, surtout pulsées, affaiblissent le corps et les défenses immunitaires. C’est pourquoi nous ne sommes pas surpris que les zones de démarrage de cette sale pseudo-grippe soient le Piémont italien, et la ville de Wuhan, où dans les deux cas la diffusion de la 5G a été massive : ce n’est pas la cause, mais le terrain devenu favorable par des défenses moins fortes.

    J’en profite pour rappeler que le Covi-19 ne tue pas, mais il prépare le terrain pour le plus souvent le pneumocoque, ou plus insidieusement la légionellose, maladie typiquement nosocomiale, avec pour résultat la pneumonie.

    Là-dessus, je vais faire comme les Gibis : soulever mon chapeau !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :