Moi déchéant…

– Moi déchéant de la république je commémorerais l’histoire tout en la regardant passer du haut de mon panthéon Charlie en soldes

CYMHktBWAAAk2dU.jpg

 – Moi déchéant de la république je ne laisserai pas une certaine gauche s’égarer au nom des grandes valeurs de mon premier ministre de droite

CYMWtuJWcAAdYBn.jpg

– Moi déchéant de la république je serai président de la normalitude de gauche factice de l’ennemi de la finance mais pas dangerous

CYMqzHKWsAARy7I.jpg

– Moi déchéant de la république j’aurai l’esprit Charlie avec plein de copains barbus mais riches

CWhtIUiWcAADaty.jpg

– Moi déchéant de la république je triangulerai avec le feu pour garder mon cul dans mon fauteuil trop bien

CW_WHNVW8AATR-A.jpg

– Moi déchéant de la république je ferai plein de saloperies avec deux trois écologistes dedans plus mon ex

CVSz7dWWsAAwlJX.jpg

– Moi déchéant de la république je lutterai contre le lynchage des chemises sans mettre mon nez dans les calbuts douteux des entre soi déchéants bien élevés. …

CXYNmo1W8AANa6E.jpg

– Moi déchéant de la république…

 

 tgb

image 5 : pourrito 

http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js#username=xa-4cf6622238991a5a

 

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

7 commentaires sur « Moi déchéant… »

  1. Moi, déchéant de la république, je t’enverrais la flicaille pour une perquisition totale destructive assortie d’une gardav musclée qui t’apprendrait à ne plus être un opposant quoi merde on est en démocratie on se contente d’approuver quand le patron parle !

    J'aime

  2. Au point de décomposition où nous en sommes, il semble qu’il conviendrait de rallumer les flambeaux plutôt que d’ajouter notre désespoir à la nuit. Mais bien sûr, en tant que « déchéant S potentiel » en fonction des échéances électorales, je ne peux que souscrire à ce portrait au vitriol de l’état actuel des poubelles de l’Histoire.

    J'aime

  3. @unpartageux – moi decheant de la republique en etat durgence de reelection…
    @ramdane issaaad – c est juste mais pour l instant je n ai qu un tout petit briquet avec une si petite loupiote que je me la garde pour allumer ma clope

    J'aime

  4. Paraphrasant Thomas Bernhard, dans « L’origine » :
    « Ce gros mou est une façade perfide sur laquelle le monde peint sans interruption sa mystification (…). »

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :