Les vieux cons

Si les jeunes maquerelles finissent en vieilles bigotes, alors nous en avons, avec la bande à Finkie, la parfaite illustration.

Rapport à Nuit Debout :

Cohn Bendit – Il faut arrêter de rêver

Bruckner – Je ne pense pas que ce mouvement doive se poursuivre. Ces jeunes gens se croient tout permis

Goupil – Ce mouvement n’a pas d’avenir

BHL – …nuit debout s‘est déshonoré…

Couturier – en sillonnant la nuit debout on croise toute la galerie habituelle des névroses qui hantent la gauche bobo…-

La disparition de Glucksman nous privant d’une ineptie supplémentaire au catalogue.

De jeunes cons à vieux cons, sans omettre la séquence néo-cons, c’est avec une belle constance dans la connerie, que les yéyés du maoïsme, les bolcheviks en bermuda auront fait carrière. Les rentiers du monôme 68, dépositaires officiels de la marque « révolution et cotillons », les empiffrés de la bamboula lacrymo, tiennent à conserver leurs dividendes comme autant de privilèges.

De la lutte armée à la pensée assise, en parfaite adéquation avec la pire de la pensée moisie : Ciotti Brunet Reynié Lepen Rioufol…

Les anciens contestataires de l’ordre ancien sont aujourd’hui même les pires représentants bedonnants du paternalisme satisfait.

Prière de ne pas déranger tonton Bruckner dans sa sieste digestive à roter sa suffisance et son mépris.

Jeunes gens, veuillez vous indigner dans les clous et prendre les patins avant le matraquage.

Dans le carré VIP de la chemise déboutonnée du haut, mieux vaut ne pas froisser les petits maîtres sous peine de repasser à genoux sa leçon en suivant bien les plis. C’est que nos subversifs momifiés ont l’esprit de caste et l’aigreur facile voire jalouse.

Abonnés depuis presque 50 ans à la révolution sans peine et sans entraves, à la transgression tout confort et à l’intégrisme libéral et Bushien, il ne fait pas bon venir les chatouiller dans leurs charentaises à glands et leur triturer la prostate embourgeoisée.

Pour une fois que le petit Alain avait la permission de minuit, voilà t’y pas qu’il se prend dans la vraie vie de la cour de récré, du réel en pleine face. Et le cœur de la pleurnicherie outragée complice de toutes les guerres sales et de toutes les saloperies atlantistes, d’y aller de son sparadrah humanitaire et scandalisé.

Crime de lèse majesté. On aurait touché à un poil de cul de notre Socrate sur vibreur et bipolaire. Et l’opprimé de la censure gauchiste de répandre son gnagnagna sur toutes les ondes de France.

La bonne blague.

Oui ami islamo-gauchiste, djihadiste vert et autre nuitdeboutiste, va falloir arrêter de t’excuser de tes colères, de demander la permission à tonton Dany et revendiquer haut et fort le dérangement, sans passer par le Lexomil.

Quand ils nous laisseront la parole peut-être alors les autoriserons-nous à accéder à notre crachoir. En attendant quelque chose aura vraiment changé, quand, lorsque nous leur cracherons vraiment à la gueule, c’est eux qui s’excuseront de nous avoir gâché de la salive.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

13 commentaires sur « Les vieux cons »

  1. Bien vu! Rien à rajouter à part cette phrase vue sur twitter: « l’avenir appartient à ceux qui se soulèvent tôt »

    J'aime

  2. @ dominominus – y’en aura mais à ce degré là faudra faire fort
    @ Pensez Bibi – m’ étonnerait bien qu il se risque dans la goutte d’or cette no go zone

    J'aime

  3. La populace obscurantiste et totalitaire doit elle fermer sa gueule quand un philosophe éclairé lui parle ? La démocratie des 1% a t’elle la même définition que la démocratie des 99% ?

    J'aime

  4. DANS LE MILLE…et Debord l’avait vu…Les falsificateurs sont démasqués…C’est Ma Nuit Debout…parce quand même on a des choses à dire 🙂
    Merci pour bon festin de crétins !

    J'aime

  5. chassez la cooptation elle revient au galop…même si cette fois la vieille rosse s’est fait botter le mou…chose que les gardiens des ateliers célestes, à les entendre aboyer, ne semblent pas apprécier

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :