L’invasion de la pizza hallal

Je sais bien qu’il y a des catastrophes internationales qui captent autrement  l’attention des medias : drames, calamités, séismes et autres tragédies. Je sais bien que le chômage, le coût de la vie, la disparition du petit Kevin.. sont la priorité des choix éditoriaux. Je sais bien qu’il ne faut pas alimenter le choc des civilisations et se conformer au politiquement correct de la pensée unique et défaitiste.

Mais il est quand même bien étrange, pour ne pas dire suspect, que cette arme de conversion massive, cette forme déguisée de djihadisme alimentaire,  cette insinuation sournoise de la tomate en burka, de la merguez islamo-fasciste, de la mozzarella barbue ne soit pas dénoncée à grand fracas :

L’invasion de la pizza hallal

L’islamisation de la quatre fromages

Le complot mondial de la calzone à ceinture explosive

Le conspirationisme du pizzaïolo intégriste

Le « Pizza Akbar » hurlé comme une menace par le kamikaze en mob rouge

Bref, le terrorisme contagieux de la livraison radicale en moins de dix minutes. 

Pourquoi ce silence gouvernemental , lâche et munichois ?

Pourquoi cette omerta complice d’une presse gauchisante et bienpensante aux ordres ?

Qui dénoncera enfin les fourbes agissements de la cinquième colonne musulmane infiltrée dans la pâte à pain ?

Qui osera lutter contre l’éradication ethnique des petits lardons en garniture ?

Qui, loin de tout atermoiement  complaisant alertera la population française menacée dans son identité nationale et culturelle ?

Alors que l’on sait que dés la première bouchée de Régina, l’envie irrépressible de vous précipiter à la mosquée vous prend, qu’à peine la digestion entamée, une pulsion irrésistible de conversion vous saisit, pas plus Fourest, Botul ou Finkielkrault de nous alarmer sur ce fléau, comme pas la moindre une sur cette guerre rampante dans le Point, l’Express ou Valeurs Poubelles.

Comme si soudainement tous les lanceurs d’alerte islamophobes avaient mystérieusement désertés le combat patriotiquement gastronomique.

Consommatrices, consommateurs français de pizza de souche, il est urgent de relancer, revendiquer, défendre et multiplier comme des petits pains la pizza Reine cochonnaille hostie, entièrement  garantie d’origine chrétienne :

Notre civilisation éclairée et nos valeurs occidentales en dépendent.

tgb

 Share |

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

10 commentaires sur « L’invasion de la pizza hallal »

  1. Faut pas lire des trucs pareils, mon grand ! Ça donne des ulcères à l’estomac, ça rend triste et mélancolique, ça incite à fuir loin des humains.
    Sans compter que ça te dégoûterait de la pizza qui est notre plat NATIONAL. Oui, bien sûr, on n’oublie pas les merguez, méchoui et couscous qui sont des bases de nos réjouissances populaires et de nos traditions culturelles du même métal.

    J'aime

  2. La pizza, instrument de combat ! Que sera-ce demain ? La baguette tonfa ? Le clafoutis de haute lutte ? Le tournedos représailles ? La frite mitraille ? Faute de saucisses de Toulouse, ce sera la fin des haricots…

    J'aime

  3. SUPERDUPONT est sur l’affaire, une contre mesure est en cours d’elaboration, juste entre nous, les merguez ont du mouron a se faire… Par les mânes de Jeanne! nous bouterons les pizzas barbues hors de nos frontieres!

    J'aime

  4. Simple question de bons sens : comment est-il possible de faire une pizza hallal ?
    Serait-elle également casher ?
    J’attends avec impatience la recette !

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :