Les pas tellement compétitifs

Compétitivité, ce mot valise plombée, le terme le plus con de la langue française, sans qui tous les zexperts de la doxa à la pensée tunique, de celle qui t’habille pour l’été et te déshabille pour l’hiver, n’auraient plus rien à radoter sur les ondes où moins ils ‘pertinentent’ et plus ils pullulent.

Et pourtant pas tellement compétitifs ces gens-là !

Pas hyper compétitive la dame Parisot Laurence, que l’amour comme le travail est précaire et que pendant ce temps là l’ifop fait flop. Et tandis que l’ex patronne patronnait du patron, son usine à fabriquer l’opinion buvait tranquillement le panel en bouillon, qu’heureusement depuis, la fille à papa cachetonne au « Conseil économique, social et environnemental » aux frais de l’état épouvantablement providence.

Pas férocement compétitif l’assisté fonctionnaire Reynié Dominique et sa fondation Fondapol/ump. Ce Think tank libéral gavé à 73% de subventions publiques (1,6M€) pour phosphorer de la privatisation, de la déréglementation, à tout austériser, alemagniser, paupériser 3 en 1, sauf son salaire, il va de soi.

Pas ultra compétitif non plus le Varlin Philippe à manger sa retraite chapeau de 21 millions, le temps que l’on regarde ailleurs, vu les bons services rendus à PSA faillite : 5 milliards d’euros engloutis, 11 214 suppressions de postes et quelques milliards de garantie d’état.

Pas davantage ultra compétitif, le porte serviette Mosco du patronat Vi(n)ci, que si l’autorégulation exigeante indulgente ne fonctionne pas, alors qu’il faudra légiférer…un jour mais de préférence pas.

Quand même rigolo ces rigolos-là qui prêchent de la compétitivité quand leur spécialité est de vivre à nos crochets tout à nous culpabiliser du smic.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

17 commentaires sur « Les pas tellement compétitifs »

  1. J’aime te lire!
    Tu es le « Zorro » du verbe
    Tu écris en prose cinglante ce que je ressens trop souvent. Et finalement, en te lisant, je libère de la place….

    J'aime

  2. Mais il est tout à fait normal que nous te félicitions pour tout ces moments de plaisir que tu nous apportes.
    Et il ne faudrait pas que faute d’encouragements, tu t’endormes sur tes lauriers, ce serait vraiment une grande perte ( sourire)

    J'aime

  3. ben y’a des jours c’est pas que je m’endors mais c’est que je m’épuise – que je sature – alors je vais pas faire la « coquette » – quand on m’encourage ça m’encourage !

    J'aime

  4. Henri Laborit disait que « Si l’évolution s’était réellement effectuée avec la compétition, il y a longtemps que nous aurions été une population de surdoués! »…Et comme tu le démontres brillament, force est de constater que de prime abord les surdoués (s’ils existent?) ne sont pas aux commandes!

    J'aime

  5. Et le pire c’est que quand on aura plus un rond on se demande sur qui ces parasites vont vivre , mais c’est un e équation trop sophistiquée pour eux

    J'aime

  6. Une équation moins sophistiquée: 10 milions d’ euros par an (soit le salaire le plus élevé de nos prestigieux patrons) represente un peu plus de 2700 euros de l’heure et ceci à raison de 10 heures par jours 365 jours par an.
    A ce tarif, nous avons affaire à des demi dieux de la gestion dont la moindre parole, le moindre geste, la moindre mimique, est une source intarissable de profit pour l’entreprise non ?
    Sinon je ne comprends plus rien à rien !

    J'aime

  7. les patrons voyoux de PSA qui ont encaissé 70 millions à quelqu’uns auraient pu donner un smic durant 3 ans aux 10 000 types qu’ils ont viré – ce sont juste des enculés !

    J'aime

  8. « un smic durant 3 ans aux 10 000 types qu’ils ont viré – ce sont juste des enculés ! »
    On est d’accord, dénoncer cette orgie de fric au nom de la morale c’est bien, mais remplacer la morale par la justice c’est mieux,quand les politiciens ce mettent à parler au nom de la morale en oubliant la justice sociale c’est qu’ils n’ont politiquement plus rien à dire et en encore moins à faire.En un mot ce sont des tartuffes sans le moindre pouvoir sur la réalité.

    J'aime

  9. Bien d’accord donc salaires de 1a 20 et on en parle plus si les patrons trouvent des salariés moins chers les citoyens doivent pouvoir trouver des patrons bien moins chers et les autres peuvent aller à l’étranger avec leur cv hyper compétitif – pas certain qu’on en veuille et sûrement pas a leur prétention. Qu’on les prenne au mot ces bons a rien

    J'aime

  10. c’est pas près de s’arrrêter , les jeux vidéos (voir le dernier monde diplo) qui se vendent comme des petits pains (au chocolat)sont des pourvoyeurs de la compétitivité , d’ailleurs même quand je vais sur facebook , c’est à celui qui battra tel ou tel ami pour le jeu machin chose
    voir le « Target Checkout Game  » qui permet au patron d’attribuer ses félicitations si le vendeur scanne plus vite les produits , point vert , l’employé risque la rétrogration ou le licenciement si il n’atteint pas une certaine vitesse , point rouge

    J'aime

  11. je connais ce genre de choses qui fait qu’à la fin tout le monde triche bidouille truande – je en suis pas trop inquiet – ça leur passera

    J'aime

  12. je ne savais pas pour cette harpie libérale ne représentant qu’elle même mais abonnée comme il se doit à tous les plateaux tv
    cela dit ça ne m’étonne guère selon leur bon principe ce qui est à moi est à moi ce qui est à toi est à moi aussi – ensuite juste une question d’habillage – j’espère juste qu’un jour on pourra condamner tous ces pitres cupides à vivre avec un RSA

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :