Recracher la pilule

 « Mon véritable adversaire n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti… Cet adversaire, c’est le monde de la finance »

Ainsi parlait Flanby, du temps où il faisait semblant d’être de gauche avant de courir rassurer les marchés à la City en les assurant de sa non dangerosité. Ce dont, franchement, personne ne doutait une seconde.

L’adversaire, pas de nom de pas de visage ? à voir…

L’adversaire pourrait avoir, histoire de faire un exemple et de se soulager, le patronyme et la fiole d’Huw Pill, économiste en chef et monsieur Europe de Goldman Sachs.

Goldman Sachs : 34,2 milliards de dollars de chiffre d’affaire 2012 (+ 19% ) soit 7,3 milliards de dollars de profits, et glorieux co-lauréat du ‘prix de la honte’ décerné par Greenpeace.

Ainsi donc, Mr Pilule, qui avec les principaux dirigeants de « la Firme » va se partager cette année de modestes bonus d’une centaine de millions de dollars, dont plus de 13 millions pour le PDG, Lloyd Blankfein, se pointe avec sa tronche amidonnée et nous déclare dans le journal « qu’il faudrait déplacer l’emprise de l’Etat vers le secteur privé…réduire la moyenne salariale française d’environ un tiers, ce qui est politiquement impossible à imposer… »

Et c’est ainsi qu’un de ces représentants d’une officine crapuleuse, responsable depuis 80 ans des plus grandes manipulations des marchés, des pires bulles spéculatives, de maquillages de comptes, de délits d’initiés, des crises de 29, de 87 et de la prochaine…, une de ces racailles en col blanc, blanchisseur d’argent sale, organisateur de famines et de misères, un de ces parasites incompétents, escroc patenté tout juste bon à spolier sa propre clientèle, vient nous délivrer son expertise de mes 2 consistant à appauvrir la plupart au bénéfice de quelque uns, dont lui.

C’est donc l’un de ces foutus saligauds encravatés, qu’on devrait couvrir de plumes et de goudron si on avait encore un chouïa d’estime de soi, qui non seulement ne croupit toujours pas au fond d’un cachot mais vient nous annoncer la gueule même pas enfarinée, que non seulement le privé devrait se goinfrer les derniers secteurs publics qu’il n’a pas tout à fait fini de saloper mais encore, qu’il serait raisonnable de réduire nos salaires à 1000 euros environ, tout en déplorant la difficulté politique à réaliser l’affaire.

Et l’on sent poindre en creux, comme l’irrésistible tentation d’une bonne dictature financière imposant l’austérité pour tous et le jack pot pour sa pomme.

Et la question que je me pose désespérément : nous sommes des milliards et ils sont 3, épais comme des cure-dents, comment se fait-il qu il n’y ait personne au monde pour se lever enfin et mettre deux taquets réparateurs à ces morveux, histoire de leur fermer leur claque-merde et leur rappeler à l’occasion qu’on nous cause pas comme ça ?

Il est qui ce mr Gélule pour nous la mettre comme ça

et pourquoi pas pendant qu’on y est, en suppositoire ?

Si on n’est pas fichu à tous, de cracher la pilule à la gueule de mister Pill, alors on ne mérite rien d’autre que de se l’avaler.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

22 commentaires sur « Recracher la pilule »

  1. Le problème c’est que si eux sont trois, leurs serviteurs, larbins, laquais, sont des centaines de milliers, qu’on les nomme des cadres, qu’ils croient pouvoir, agissant ainsi, avoir une part du gateau le moment venu alors qu’ils ne seront que les cocus en chef du futur, et que si ce n’est pas eux, ça en sera d’autres, car le serviteur est prêt à tout dès lors que tu lui agites une carotte fait de domination et de pognon devant le pif.
    Oui, je sais c’est triste.
    Le 20ème siècle a créé le pire des gardes-chiourmes, le cadre. Et c’est la logique de cette tête de noeud qu’on apprend dans tous les HEC du monde et bien ailleurs et qui irrigue tous les secteurs de l’information jusqu’à, surtout, et dramatique, l’éducation.

    J'aime

  2. « Si on n’est pas fichu à tous, de cracher la pilule à la gueule de mister Pill, alors on ne mérite rien d’autre que de se l’avaler. »
    Ouep.
    Et un autre « chief Economist » de mes c… nous annonçait récemment qu’ils allaient massacrer le code du Travail, pour arriver à leurs fins:
    http://affreuxsalebeteetmechant.20minutes-blogs.fr/archive/2012/04/20/la-langue-de-bois-sur-le-billot.html
    Ce qui est en train de se produire, à la virgule près, avec l’ANI soumis à signature ces jours-ci, et qui ne manquera pas d’être signé par certaines OS adeptes de TINA.
    Et ‘ffectivement, il ne se passe pas grand’ chose, malgré le fait que ces mecs-là nous l’annonce désormais ouvertement.
    Alors, oui, bien fait pour not’ gueule.

    J'aime

  3. Et leur adresse IP, quand ces fins analystes viennent défendre leurs congénères dans nos commentaires ;-D !
    Le mien commentait depuis un réseau libellé « Cheuvreux », j’sais plus quoi.
    Sont malins moyens, quand même! S’il en fallait encore des preuves…

    J'aime

  4. JEAN ZIEGLER a dit
    « Ces prédateurs de la finance, il ne faut pas seulement les dénoncer. On doit les traduire devant une Cour pénale internationale afin de les juger pour crime contre l’humanité. »
    et comme il a raison!!

    J'aime

  5. Oui il y a pire! Il y a le bourreau et il y a le larbin effectivement. Mais lequel est le pire! C’est difficile à dire! La corde pour les pendre!
    Je viens de parler avec un voisin qui m’a dit que sa fille était DRH par intérim!
    On l’appelle pour une mission quand il y a une boite à fermer et des gens à virer. Elle part. Elle vire! Elle ferme! et elle revient comme si de rien était. Et tant qu’il existera des gens comme ça, le monde sera ce qu’il est et tout le monde trouve ça bien!

    J'aime

  6. Et il y a ceux qui possèdent les armes, qui  » obéissent aveuglément aux ordres « ,et n’hésiteront pas à protéger les intérêts de ceux ( épais comme des cure-dents ) que tu cites . Dès qu’ils se réunissent, leur protection est assurée par nos forces armées (policiers, militaires ), payés avec l’argent des contribuables …
    Petit aparté : pour des intérêts privés , l’intervention au Mali coûte 400 000 euros par jour (mais ce sont les chômeurs et les travailleurs, qui coûtent . Hum! Hum! Commentaire  » amphigourique » , je sais, ja sais !

    J'aime

  7. @isabelle – tant qu’elle supporte – je ne crois pas une seconde que ça ne l’atteigne pas même si elle ne le sait pas encore – dans mon boulot des comme ça j’en ramasse tous les jours
    @turandot – encore faudrait il qu’ils soient assez malins pour bien payer flics et soldats qui attendent leur solde depuis un moment – c’est d’ailleurs pour cela entre autre qu’ils privatisent

    J'aime

  8. @isabelle – tant qu’elle supporte – je ne crois pas une seconde que ça ne l’atteigne pas même si elle ne le sait pas encore – dans mon boulot des comme ça j’en ramasse tous les jours
    @turandot – encore faudrait il qu’ils soient assez malins pour bien payer flics et soldats qui attendent leur solde depuis un moment – c’est d’ailleurs pour cela entre autre qu’ils privatisent

    J'aime

  9. y’a pas de hors sujet – quelque soit le bout par lequel on prend l’affaire, je sais pas moi par exemple mon lacet qui vient de craquer (saloperie de lacet fabriqué par un pauvre gosse quelque part) on finit toujours par remonter la pelote jusqu’au salopard qui se gave sur mon lacet (et qu’il vend par paire de deux qu’on ne retrouve jamais cela va de soi) et sur le môme ce qui est quand même plus dégueulasse.

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :