Déchaînons nous !

Ainsi donc, il y eut des téléspectateurs pour s’indigner de la différence de traitement de la couverture médias entre le « mariagepourtous » et la « manifpourtous ».

Ainsi donc, il y eut des téléspectateurs pour se plaindre de la désinformation continue de BFM ou d’I-télé privilégiant le bateau de la Macif, plutôt que le berceau de la manif.

Ainsi donc, il y a encore des gens pour croire, dans cette dépendance de la zappette, cette addiction à la boîte à cons, que ces chaînes du vide en direct, de la dramatisation du rien, feraient encore de l’information.

Et pourquoi voudriez-vous que les bras armés de groupes privés tels Vivendi, Bouygues ou NextRadioTV (RMC BFM ) aux intérêts privés et aux profits privés, fassent autre chose que de marchandiser de l’actu voire de l’idéologiser ?

Et pourquoi attendrions-nous de ces robinets d’eau tiède et saumâtre à l’indolente vacuité, recyclant rebus du journalisme retraité et potiches de la photomaton matée qu’ils nous offrent quelque pluralisme que ce soit.

Leur demander l’équité dans le traitement de l’info serait leur accorder un statut de chaîne d’info, alors qu’ils n’ont rien d’autre à vendre que de la non pensée unique à tartiner, du pâté de pixel à divertir, du temps de cuisson pour cerveau disponible avec thermostat.

Et d’une manière générale, à quelques infimes exceptions près, vous ne trouverez aucune info à la télé, aucune à la radio, ni même dans les journaux mainstream, qu’une longue litanie de marronniers et de micros trottoirs, du journalisme en moto crottes, avec les mêmes médiocrates interchangeables pour les mêmes commentaires intox et toc de poivrots de comptoirs mais à jeun.

Penser qu’il y ait quelque chose à attendre de ces outils de molle propagande, de sale et fade infotainment, c’est penser encore dans le cadre, ce pseudo cadre démocratique en sa fumeuse liberté d’expression.

Essayez de voter non à un référendum pour voir…

Ces chaînes, privées aux mains de groupes privés, publiques aux mains du pouvoir du moment, sont nos ennemis. On ne demande pas à nos ennemis de nous traiter bien. On les combat.

Inutile donc de s’indigner ou de se scandaliser. Boycottons ! et laissons les cons parler aux cons.

En revanche, et je le pense depuis toujours, il nous faut notre chaîne à nous, quitte à ce que chacun d’entre nous casse sa tirelire, investisse, emprunte. Que cette chaîne soit directement accessible ou payante peu importe, il nous la faut d’urgence. Libre, indépendante, et, partant du principe qu’il y a un potentiel d’au moins 5 millions de téléspectateurs en attente, nous appartenant.

Une chaîne ni chiante, ni élitiste, ni déprimante ni militante mais populaire, marrante, éducative et exigeante.

Et je me sens moins seul et moins idéaliste quand enfin je lis l’excellent François Ruffin de Fakir (il a au moins le crédit d’avoir créé une revue indépendante et viable) qui en vient aux mêmes conclusions.°

Rien à espérer des autres, et tout exiger de soi.

Si plus il y a de chaînes moins il y a de choix, alors cessons donc de subir cette conformation

déchaînons nous.

tgb

°voir fin de l’interview

//

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

4 commentaires sur « Déchaînons nous ! »

  1. D’autant qu’il y en a d’autres qui ont déjà pas mal avancer sur le sujet, semble-t-il:
    http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2013/01/29/la-tele-identitaire-la-drole-dagence-de-presse-et-le-soft-power-russe/
    Après… Ne pas oublier que « la Révolution ne sera pas télévisée » comme le chantait Gil Scot-Heron.
    Même si, oui, un outil de ce type là s’impose, ne serait-ce que pour rééquilibrer (un peu) la balance, déjà.

    J'aime

  2. Notre chaîne à nous ? Impossible, le CSA veille !
    La chaîne associative Zaléa TV l’a appris à ses dépends lors de l’ouverture de la TNT : 3 fois elle a déposé un dossier pour demander l’attribution d’un canal, 3 fois le CSA a rejeté sa demande, au motif

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :