Scène internationale

J’aime beaucoup cette photo d’au théâtre ce soir.

De cette diplomatie de boulevard qui s’émeut des livraisons d’armes en Syrie par Poutine tout en livrant des armes au Bahrein pour mieux tirer dans le tas.

Décors de Roger Harth, costumes de Donald Caldwell pour les plus anciens, manque Pierre Arditi.

J’aime beaucoup cette photo si si, ce spectacle du monde libre et non faussé à géométrie variable, du colonialisme à veto, ou comment faire semblant d’être le camp du bien tout en fomentant en coulisses, de l’assassinat ciblé par drone, de la torture délocalisée avec prix Nobel comme Oscar assorti.

J’aime beaucoup cette photo si si, de la tartuferie Clinton, de l’hypocrisie ricaine défendant le freedom tout en couchant avec le Honduras, ce pays où la vie d’un journaliste est moins chère, à fomenter du coup d’état par çi, du terrorisme par là, sans que le droit-de-l’hommiste de service tout à dénoncer Cuba, Chavez (quoi Cuba ? quoi Chavez ?) n’y trouve rien à redire.

J’aime beaucoup cette photo de l’empire si si, du cabot qui fait sa comédie, son show, son numéro de putain puritaine ; de la scène internationale au théâtre des opérations, Irak, Afghanistan, Libye…et se fait applaudir en après midi, par la claque corporate du comité d’entreprise : « cuistres et larbins » à l’orchestre.

J’aime beaucoup cette image si si, ce concert des nations faux cul et dissonant, cette communauté internationale à l’indignation sur un plateau, et qu’on oublie toujours de préciser atlantiste.

Cette main invisible qui pourtant, dés que tu alternatives un rien, te prends dans la gueule à l’entracte.

J’aime beaucoup cette image de fausse comédie où tout est simulacre, pendant que les nations en realpolitik, sale et cynique, déroulent leur tragédie en faisant la leçon, en faisant la morale, du bien contre le mal, du civilisé contre le barbare, du glabre créationiste contre le barbu obscurantiste.

Et l’on jurerait entendre la diva Hilary entre deux salutations, reprendre la réplique du regretté Desproges :

« L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui »

tgb .

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

12 commentaires sur « Scène internationale »

  1. Prem’s apparemment! c’est pas de moi 😦
    Rhô ça fait bien trop de billets où je suis trop d’accord avec toi. C’est pas dans mes habitudes, ça 🙂
    Tout est dit, et bien dit, en si peu de mots. Il va falloir que je prenne des cours de succinctitude avec toi.
    En effet, ils ont l’air sinistres. Tout de noir vêtus, mais exprimant la joie, comme on va à l’enterrement de son pire ennemi.
    Cette femme n’est pas « puritaine »: elle est malfaisante et jouit du malheur des autres de façon indécente. A côté, Thatcher était un parangon de charité.
    Au fait, c’est qui l’échalas benêt à côté d’elle?

    J'aime

  2. sais pas connais pas un de ces grands couillons ricains élevés au mac do sans doute
    – Voltaire disait à une amie
    « je vous ai fait une longue lettre car je n’ai pas eu le temps d’en faire une courte »

    J'aime

  3. On aurait dit Manuel Valls, m’enfin, on se demandait ce qu’il fichait là. Fabius, c’était pas 🙂
    Eh bien, je ne connaissais pas la citation de Voltaire, mais je l’adopte sur le champ. Ca me donnera un alibi…

    J'aime

  4. En fait , sous couvert de « respectabilité  » « cette diplomatie de boulevard  » continue ce qu’elle sait faire de mieux : des massacres au nom  » de la démocratie », au nom  » du Bien contre le Mal  » (tous ceux qui ne se soumettent pas ) .
    Le coup d’Etat déguisé au Paraguay, les attaques permanentes contre ces peuples, qui essaient de s’en sortir ( j’embrasse Hugo au passage ) , les ventes d’armes, , les ingérences partout … ça commence à faire trop de la part de ces grands « démocrates », non ?
    Mais tu dis tout ça tellement mieux que moi!
    Super billet !
    J’aime la citation de celui qui n’a jamais été remplacé ,Pierre Desproges .

    J'aime

  5. …du théâtre carrément dramatique avec monologues et intrigues…
    quant au billet…. il n’est pas doux. Je poste!
    Merci

    J'aime

  6. @turandot – j’attends avec impatience « le livre noir du capitalisme » qui reste (je crois) à faire _ et de chiffer le nombre de victimes directes et indirectes de ce « paradis »
    @rushes.infos – oui parce que leurs neurones à eux ne manquent pas d’air!
    @mochica74 – billet doux billet dur comme la comédie devant et le drame derrière

    J'aime

  7. Court mais si pertinent !
    Combien de nos congénères pigent ces hypocrisies et voient ces assassins patentés ?… autrement dit combien de formatages la » société » génére pour réussir à imposer la monstruosité à échelle variable ?
    La Syrie semble encore un sujet éloquent comme l’a été la Lybie …
    Benghasi était en danger … il y AURAIT eu des milliers de morts qu’ils nous ont répétés …. Syrte a été rasée , millliers de morts …
    La torture et les meurtres continuent … la charia est revenue … Qui pour le dire ?
    Tout en s’éloignant quelque peu du sujet mais en le rejoignant sur le fond, voici la citation d’un ancien éveillé célèbre :
    « Aux mains de l’Etat,
    la force s’appelle Droit.
    Aux mains de l’individu,
    elle se nomme crime. »
    Max Stirner (repris par Bérurier Noir dans « Chromosome Y »).
    Variante : « vous tuez un homme, vous allez en prison. Vous en tuez 1000, vous avez une médaille ! »
    Je te laisse à tes bonnes réflexions.
    Belle soirée à toi.

    J'aime

  8. et vous en faites une daube filmée avec couverture médiatique hyper BHLisée et vous faites 1500 spectateurs hihihi
    des fois y’a des bonnes nouvelles

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :