Le cimetière des éléphants

Faut déjà être sacrément demeuré pour chasser l’éléphant, animal aussi mythique que fabuleux, autrement plus impressionnant qu’un Ibère Ubu dégénéré par l’oisiveté et la consanguinité.

Faut-il avoir l’égo démesuré, le narcissisme creux, pour poser avec son gros fusil, substitut d’improbable virilité, devant la carcasse d’un pachyderme, autrement plus noble qu’un roi de carnaval, tout émoustillé d’avoir tiré son coup à 37 000 euros dans la savane ?

37 000 euros la branlette espagnole tandis que le peuple d’Hispanie crève la dalle !

Mais ne serait-ce que ça ! Car non seulement, un de ces rois des cons s’essuie les pieds sur la misère de ses sujets avec cette suffisance dorée à l’or fin, mais en plus, dans toute son indécence, appelle t’il la population « à faire preuve de rigueur, de sérieux et d’exemplarité ».

Et c’est là vraiment qu’on touche le point abject.

Si encore la Marie-Antoinette madrilène, ambassadrice du WWF, tout à ses privilèges, ses frivoles fantaisies, avait l’élégance royale de fermer sa gueule…

Que les riches soient riches, qu’ils se bâfrent, se goinfrent de leur pognon et surtout du nôtre, qu’ils accumulent les lingots d’or, les liasses, les comptes off shore, grand bien leur fasse. Pour en avoir côtoyé quelque uns je ne les envie pas.

Si l’argent a bien un intérêt c’est de donner enfin la liberté de ne plus y penser. Or, et je l’ai constaté, si les pauvres ont UN problème de fric qui bouffe leur vie ou plutôt leur survie, les riches ont DES problèmes d’argent jusqu’à l’idée fixe.

Dans l’inconfort ou le confort, au final une même obsession.

Mais que le roi des cons d’une Espagne ravagée, ou revenant chez nous, que l’Alain Minc aux 3 Millions de salaire annuel, que le Jean-Michel Aphatie (40 000 euros mensuel) aux vapeurs de pucelle quant à ses rémunérations…passent le plus clair de leur temps à radoter de la dette et à prescrire du sacrifice à des pauvres gens gagnant 1000 euros par mois quand ils les gagnent, a réellement quelque chose d’obscène et d’insultant.

L’impayable, quoique onéreux Aphatie, mérite t’il son salaire ?

J’en sais foutre rien et je m’en tape.

Avoir le talent de cirer les bonnes pompes et de bien opportunément se servir des faibles comme paillasson ne pousse pas forcément à l’admiration, mais en tout cas, ne mérite t’il pas plus son chèque que l’éboueur qui évacue sa merde ou sa femme de ménage qui récure ses chiottes.

Et eux, au moins, ont une utilité.

Rien de personnel ! Quand je dis Minc ou Aphatie, je pense à tous ces kapos du système établi, à tous ces larbins s’aplatissant pour chopper les miettes, à tous ces impétrants dressés à lécher la main du maître et qui déjà à l’heure de l’alternance remuent la queue devant d’autres susucres.

Leur misérable salaire extravagant n’étant que la récompense de leur servilité.

Beau comme un graphique de Lenglet !

Aussi est-il de nécessité publique de rappeler à ces cuistres que, si les traiter de « sales cons » est grossier, qu’ils exigent du haut de leur balcon doré de serrer la ceinture des pauvres est juste vulgaire.

Quand le roi est un plouc que dire de ses bouffons ?

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

12 commentaires sur « Le cimetière des éléphants »

  1. salut
    Les mouches changent d’ânes.
    Des économistes sentant arriver l’épuration se décident à soutenir Hollande. J’ai vu Cohen et Lorenzi, que je connais un peu, parmi les fuyards.
    Même Madame parisot se met à dire du presque bien du candidat PS.
    Et ce matin, même Pascale Clark s’est apparemment montrée impertinente, au milieu de la veulerie journalistique (pléonasme) habituelle sur France Inter envers le président candidat.
    C’est dire si #Sarkozy semble perdu d’avance maintenant (pourvu que ce soit vrai.
    Mais pour Aphatie et quelques autres faudra trouver quelque chose de bien marquant : goudron et plumes (au moins) !
    Sinon sur ce blog, c’est un scandale de ne pas pouvoir commenter le 17 avril un billet du 14 avril* ! Non mais, que fait la direction, bordel !
    Arf !
    Zgur_
    * ça m’apprendra à passer trop de temps sur Twitter plutôt que de lire les bêtises intelligentes de mes camarades (ou d’en ecrire) !

    J'aime

  2. hélas ils échapperont tous au goudron et déjà (par exemple) de la Serpillère de M6 retourne sa veste, les résistants de la 25ème heure sortent opportunément leur tondeuse.
    et nous retrouverons donc Jouyet Hirsh Bauer BHL Minc et toute la clique qui ont toujours au moins 2 ou 3 mangeoires d’avance et des amitiés du Siècle bien réparties.
    Pour ce qui est de la fermeture des commentaires – c’est cause publicité qui s’y glisse en douce échappant à ma vigilance

    J'aime

  3. Le droit de propriété que l’on obtient par l’acte d’acheter inclus le droit de jeter et l’on devient ainsi « une chose sans maitre » …(je n’invente rien c’est le terme juridique consacré, pour les rebuts, les dechets, les ordures)

    J'aime

  4. Bof, à force, je ne sais plus s’il faut blâmer des abrutis pareils… Ne nous a-t-on pas appris qu’il fallait de tout pour faire un (im-)monde ?!
    Bon.
    Et puis, on commence à le savoir, le capitUlisme est un réservoir plein – à cracker ? – de parfaits c**nards (comme ce monarque espagnol) ou de profonds trous-du-c**s, (comme ‘Mink’ ou ‘Aplatie’)…
    Mmh… je ne vois pas bien comment changer ce genre de choses ?

    J'aime

  5. j’y pensais en écrivant cette note – Je crois l’avoir vu mais par bribes. Il me reste une scène assez précise où le personnage me semble t’il renonce à tirer sur l’éléphant mais il faudrait en effet que je le revois.
    Je pensais à Hémingway aussi qui doit plus ou moins inspirer le film de Clint Eastwood

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :