Un projet pour la France du 21ème siècle : la Véranda

A l’heure de l’effondrement cataclysmique du capitalisme, de la mutation phénoménale de notre civilisation, du tsunami économique mondial sans précédent, n’importe quel président amateur, tendance petit bras, aurait proposé comme misérable réponse, une mezzanine socio démocrate, un double parquet flottant écolo-centriste, voire carrément une porte de garage en PVC néo-libérale.

Et c’est là que notre président à nous dans une vision historique, avec courage et détermination et non sans un certain panache, inventant le futur, les enfonce tous, montrant indiscutablement l’envergure du personnage :

Son projet pour la France : la véranda.

Oui, là où la plupart des hommes politiques aux perspectives racornies, étriquées, mesquines, ne proposent que repli, rétractation et étroitesse, notre président à nous particulièrement créatif, mettant l’imagination au pouvoir, grâce à sa proposition novatrice d’une augmentation de 30% du COS (coefficient d’occupation des sols) fait le pari fulgurant de l’accroissement, du développement, de l’essor et de l’amplification…bref :

De la véranda.

L’extension du domaine du petit pavillon contre la récession.

L’expansion de l’espace intime et personnel contre la régression.

Et sans permis de construire encore !!!

Et le peuple de France soudain galvanisé par tant d’audace, de se retrousser les manches, les habitants des cités, des barres hlm, des campings toute l’année, des roms en caravanes, des sans abris, des sans papiers, des sans logis, des locataires de chambres de bonne, de se lever fièrement, leur honneur retrouvé, la truelle à la main, les pieds dans la gadoue de France, et de propager comme autant de lendemains qui chantent dans l’allégresse et la transparence, l’émergence de millions d’aquariums avec nains de jardin.

Arme suprême et fatale contre les ennemis de notre France éternelle ne s’avouant jamais vaincue, la dissémination de véranda déjà fait regretter à Standard and Poors son infâme dégradation et trembler en leurs mocassins, les spéculateurs cosmopolites tout prêts à rendre grâce.

Oui l’Amérique a son dollar, l’Allemagne son euro, mais la France aura sa véranda, n’en déplaise aux déclinistes résignés, aux Baverez anéantis, n’ayant même jamais théorisé la compétitivité par le vecteur génial et imparable de la véranda.

Que cent mille vérandas fleurissent aux murs des charmants pavillons des jolis lotissements dans une France de propriétaires de vérandas terrassant la crise des subprimes dans un ricanement revanchard et national répondant aux objectifs ambitieux de notre président essuyant les plâtres.

Et j’imagine ému, Robert barricadé en son Sam-suffit de banlieue, déclarant soudain solennel à son épouse, qu’eux aussi construirons leur véranda quitte à sacrifier le système de vidéo surveillance programmé, sans même se laisser déstabiliser par la réponse de Janine bassement pragmatique qui n’est quand même pas la moitié d’une conne :

– Mais Robert nous en avons déjà une !

– et bien nous en bâtirons une deuxième, pour la France !

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

10 commentaires sur « Un projet pour la France du 21ème siècle : la Véranda »

  1. juré promis pas regardé – honnêtement c’est même pas que je veux pas mais je peux pas physiquement épidermiquement et même pas suivi sur twitter pour dire…

    J'aime

  2. Moi sur twitter un peu .
    Je plaisantais : il faut dire qu’on nous rabat les oreilles avec ça depuis dimanche :c ‘est le plus grand problème , le plus grand sujet du monde cet énième passage télé avec des journaleux d’une pertinence incroyable . 8 chaînes + campagne aux frais de la princesse sans que ça dérange qui que ce soit ( à 600000 € chaque déplacement d’après Rosières : ai-je bien entendu ? ): j’en connais qui saurait utiliser tout ce fric .
    Super ton billet , comme d’hab !

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :