Le 194éme Etat

Je sais bien qu’aujourd’hui, 12 millions de français (soit 44% de part d’audimat) se passionnent davantage pour la télé réalité et les tourments culottés de DSQ, (de celui qui se lève tous les matins entre deux érections matinales, en se demandant comment être utile à Israël ) plutôt qu’au sort de quelques millions d’individus victimes d’un « nettoyage ethnique ». Mais au risque de déranger le psychodrame national, permettez-moi pourtant de mettre l’accent sur un problème quelque peu frivole j’en conviens :

La reconnaissance de l’état palestinien.

Prenant « note » de la volonté palestinienne d’adhérer à l’ONU, l’Union européenne veut toujours croire samedi 17 septembre à une « solution constructive » susceptible de conduire rapidement à une reprise des pourparlers de paix… « 

Au-delà des termes délicatement diplomatiques et pour dire les choses simplement, l’Europe dans son inexistence politique, préconise comme d’hab, de ne rien faire, sa spécialité, tandis qu’on travaille à cette solution constructive qui consiste à l’extension des colonies israéliennes, la démolition systématique des quartiers arabes de Jérusalem, bref la dissolution progressive et programmée du territoire palestinien, sous couvert de pourparlers de paix qui durent depuis 20 ans.

L’Europe au meilleur de sa paralysie internationale et de son suivisme.

Dénonçant l’action unilatérale de l’autorité palestinienne, le président Obama, prêt à dégainer son veto, considère que cette démarche à l’ONU constituerait une «diversion» qui «ne résoudrait pas le problème».

Tandis que l’activisme du président américain, sous l’effet des lobbies juifs en cette année électorale a démontré, c’est une évidence, sa grande capacité à résoudre promptement le problème.

Obama au meilleur de sa prudence circonspecte et de son impuissance.

Prenant acte de la décision palestinienne, le Quartette, ce machin qui ne sert à rien si ce n’est à payer les notes de pressing du criminel de guerre Blair veut raisonner “la Palestine”.

Il ne viendrait naturellement pas à l’idée de l’ex caniche à Bush de tenter de raisonner Israël. Engueuler la victime étant autrement plus productif que de mettre au pas l’agresseur.

Blair au meilleur de sa tartufferie so british.

Dénonçant l’initiative de l’autorité palestinienne, 110 parlementaires français écrivent au président de la république actant il va de soi de leur « engagement en faveur d’une résolution pacifique et négociée du conflit israélo-palestinien reposant sur le principe de deux Etats pour deux peuples » pour mieux l’encourager à apposer son veto.

110 parlementaires français au meilleur de leur cuistrerie.

Quoi qu’il se passe maintenant, que l’agneau Abbas, marionnette américaine, recroquevillé sur son dernier bout de confetti territorial, commençant (il était temps) à trouver qu’on se fout un tantinet de sa gueule, ait réussi à mettre au pied du mur (illégal selon l’ONU) cette bande d’hypocrite, nous fait comme une irruption spontanée dans la cartographie.

Alors que le panier de crabe de la CNT Libyenne fût en quelques heures reconnue par l’ONU, cela fait maintenant plus de 60 ans qu’on ampute et accapare la Palestine, plus de 40 ans qu’on lui promet un état, plus de 20 qu’on en négocie les détails, qu’on lui assure, juré craché, que la semaine prochaine, ou le mois prochain ou plus certainement l’année qui vient, en tout cas au prochain siècle sans aucun doute, la Palestine deviendra un état légitime, et plus de 10 ans maintenant que l’état n’est plus viable.

Si vendredi enfin, 150 états dans le monde reconnaissent la Palestine comme le 194éme état membre, l’on verra alors dans toute sa crudité, le paysage international et le rapport de force.

Un focus impitoyable sur l’histoire contemporaine au révélateur de sa géographie.

De quoi comprendre alors pourquoi au bal des faux culs, les petits soldats de Tsahal s’affolent à ce point.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

16 commentaires sur « Le 194éme Etat »

  1. Tous les hommes de bonne volonté ne peuvent qu’être d’accord avec toi sur la nécessité d’un état palestinien viable !
    J’ai dit « viable » parce que les cartes que tu nous présentes sont complètement incohérentes.
    Je sais bien qu’il existe des 2 côtés, des gens ayant suffisamment de hauteur de vue, d’intelligence et de sens politique pour comprendre qu’une solution est urgente. Certes, ils sont pour le moment minoritaires mais cela changera.
    Quant à ces 110 signataires, ils sont soit de véritables imbéciles, soit des pousse-au-crime. La passion est mauvaise conseillère en politique.
    La reconnaissance d’un état palestinien par l’ONU serait déjà une première étape qu’il faut soutenir.

    J'aime

  2. Il n’y aura pas de reconnaissance d’un état palestinien par l’ONU puisque même si 190 pays votaient pour, le veto des US et donc d’Obama rendrait caduc la décision. Mais bon si près de 150 pays votent en faveur de cet état on verra alors enfin le rapport de force réel et ce serait historique. Encore faudrait il que le pantin Abbas aille jusqu’au bout ce dont je doute.

    J'aime

  3. Israel se torche de l’ONU, de ses votes et de ses résolutions. Et ça fait 60 ans que ça dure .
    Depuis l’origine les sionistes sont prêts à tout : http://fr.wikipedia.org/wiki/Folke_Bernadotte#L.27assassinat_de_Bernadotte
    On peut donc raisonnablement se demander pourquoi cette affaire de vote à l’ONU ( dont l’issue négative est connue d’avance ) les énerve tant .
    C’est assez simple en fait c’est qu’en position de faiblesse , on se crispe .
    A terme la fin du conflit de Palestine est inéluctable et les sionistes se refusent à l’admettre mais le savent, raison de leur « fébrilité » .

    J'aime

  4. Bien d’accord avec toi, tgb.
    Tous des pantins, des traitres et des salauds. Cela fait 60 ans qu’Israël a la mainmise sur tout un peuple, qu’il lui rogne toujours plus de territoire, qu’il a soigneusement coupé en deux pour diviser la population, qu’il l’assassine, l’affame, lui interdit toute liberté.
    L’Etat d’Israël, qui a asservi les Palestiniens, en a chassé une grande partie, et veut annexer toute la Palestine, n’a aucune légitimité à négocier.
    C’est au Palestiniens de décider de leur sort et à la soi-disant « Communauté Internationale », dont les escrocs sanguinaires qui ont le droit de véto, de lui donner les moyens de le faire.
    Mais cela ne se passera pas comme ça: rien ne se fera. parce que, non seulement Israël n’est pas près de céder un pouce de terrain, mais il veut continuer à en reprendre encore, tout cela en se moquant bien du reste du monde.
    « Cette fois-ci nous pourrions nous dépasser. Si c’est le cas, quand nous reviendrons l’an prochain, il est possible que nous aurons signé un accord qui conduira à l’accueil d’un nouveau pays membre au sein de l’ONU – un état palestinien indépendant et souverain qui vivrait en paix avec Israël ».
    C’est un prix Nobel de la paix qui l’a dit dans son discours devant l’Assemblée Générale le 23 septembre 2010
    Le faux-cul d’Obama, évidemment.

    J'aime

  5. et comme d’habitude le caniche Abbas est retourné à la niche Sarko à fait le mariole et Obama a sacrifié la Palestine à sa réélection fort hypothétique
    le prix Nobel de la paix des riches est une carpette

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :