La France archivée

Ile de Ré. Atlantique. Je me tape quelques huîtres laiteuses, en buvant le regard iodé de ma belle enivrée. Instant insouciant et frivole. La vie quoi…

Et j’observe.

Remontant l’allée qui mène à la mer, une jeune femme blonde, bcbg lambda flâne, un enfant à la main.

Juste derrière elle, son mari, la trentaine, grand, chemise bleue ump, profil cadre HEC, marche fièrement poussant une poussette mac queen au design impeccable.

On pourrait en rester là. Au bonheur Ricoré d’une famille de la « France d’après » nageant en pleine oisiveté estivale.

Sauf que l’homme ne marche pas seulement. Sauf que l’homme ne marche pas vraiment. Sauf que l’homme ne jouit pas de son bonheur estampillé. Car l’homme, avant tout se regarde marcher et tout en se regardant marcher filme sa petite famille, l’œil vissé sur l’écran de sa caméra.

Tout à immortaliser pour personne, son bonheur conforme, l’homme de la France archivée n’est pas dans son instant à lui mais dans l’idée de l’instant qu’il se projette de lui. Dans la représentation même de l’idée de sa félicité et la contemplation archétypale de son aboutissement et de sa réussite sociale.

Bref, l’homme s’emmerde et se fuit.

A vivre ses vacances par le truchement de la vidéo, dans la peur justement de n’avoir rien à vivre que le vide d’une représentation idéalement bourgeoise sans autre finalité qu’elle même et qui n’a rien à dire et rien à se dire, l’homme semble ne se convaincre réellement de son bonheur existant qu’en le vérifiant en différé sur l’écran pixélisé.

A l’heure de la guerre en Sarkozie moisie, contre toutes les différences, contre tout ce qui dérange, le gitan, l’étranger et nos banlieues  énergiquement enragées, bref les grosses vieilles ficelles populistes du bon gros rouge qui tache, cette France qui meurt de se regarder marcher, qui phosphore au sentiment d’insécurité et finit par se convaincre d’avoir peur de son ombre tant elle s’ennuie, est mure pour la taxidermie.

Les ricains qui ne sont quand même pas si cons, l’ont bien capté. Ce sont eux qui aujourd’hui possèdent le meilleur réseau des leaders de quartier, le meilleur carnet d’adresse des personnalités « racaille »,  le meilleur répertoire des talents des cités.

Car, à l’heure où la France retraitée qui n’espère rien d’autre que de se perpétuer encore un peu devant Pujadas à croquer du Prosac, se méfie de toute effusion de vie et de ses inévitables dégâts collatéraux, faut il le rappeler, vivre tue, les américains eux, ont bien compris qu’au delà de la vieillerie xénophobe et sclérosée, l’avenir vital de ce pays est dans ceux qui ont tout à gagner et rien à perdre.

Pendant que le président rassis du haut de sa sarkomobile blindée excomunie, les ricains investissent.

Que la France cadavre à 80% de haine dans les sondages se rassure, elle qui se matte encore dans le confort de sa caméra et de ses vieux clichés rances et pétainistes n’aura plus peur longtemps encore. Elle est en voie d’extinction.

Permettez moi de m’en réjouir.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

29 commentaires sur « La France archivée »

  1. J’ai du mal à vraiment croire ces sondages réalisés sur Internet tgb par le Fogaro et opinion way, tgb.
    Tu sais, il me semble qu’on est en train de nous rouler dans la semoule : sondages, INSEE, informations bidonnés, stigmatisations artificielles : les chiens de la propagande sont lâchés.
    En respirant l’air extérieur, je n’ai pas l’impression que cet instantané offert au public français est vrai. J’ai même l’intime conviction qu’il est trafiqué.
    Prenons du recul.
    25 à 35 % de la population comme la décrit le Figaro, d’accord. 80 % : jamais de la vie !
    Ne tombons pas dans leur piège, tgb !

    J'aime

  2. bien sur cui cui qu’il y a des biais dans ce sondage et que c’est de l’intox n’empêche cette France moisie existe belle et bien on la flatte dans ses bas instincts et ne nous leurrons pas en france et en europe cette population frileuse qui prèfere s’en prendre au plus faible plutôt qu’au plus puissant est toujours majoritaire – ça se propage en période de crise – les mêmes recettes pour les mêmes résultats : la haine et la guerre.
    sinon j’ai bien l’impression qu’en ce moment à part toi et moi y’a plus grand monde sur la toile

    J'aime

  3. Ecrit par : tgb | 06.08.2010
    Oui mais ce sont les meilleurs qui restent et c’est bien là le principal !
    Tu verrais la fréquentation de mon nouveau blog : on dirait celle d’un moine qui récite ses prières ! ;-)))
    Par contre celle du Village avec son film ringard « d’histoires sans paroles » depuis 3 jours, frise les 600 visites par jour !
    Tu sais ce qui te reste à faire ! -DDD
    De toutes façons, pour terminer, tu connais la mentalité des Français, non ? J’espère que parfois tu participes aux discussions de repas d’anniversaires ou de grandes réunions familiales ou amicales ?
    Alors la surprise… Et puis, les gens sont tellement manipulés et manipulables !
    Ne t’inquiète pas : s’il ne te reste qu’un commentateur, je serais celui là. 😉

    J'aime

  4. merci pour ta constance mais je ne m’inquiète pas je suis blindé quant à la mentalité des français j’ai tout ce qu’il faut dans ma famille et il me faut une certaine dose de zénitude pour pas péter les plombs (et d’ailleurs parfois je pète les plombs)

    J'aime

  5. Moi aussi tgb , j’ai tout ce qu’il faut dans ma famille pour être blindée et en plus je bataille ferme en ce moment sur les blogs contre des moulins à vents d’un autre age , sinon, bonnes huitres laiteuses des mois sans R
    généralement appréciées par les natifs pour le goût et surtout le pouvoir aphrodisiaque qu’il procure , mille fois mieux que la viagra à ce qu’il parait!!

    J'aime

  6. ah famille je vous « Haime »
    aphrodisiaque ? waouh seulement moi pas natif et pas trop aimer ça moi homme des montagnes….
    merci pour le lien j’apprécie bcp ce mr Portelli

    J'aime

  7. ces sondages sont il vraix ?
    Ecrit par : plombier paris | 08.08.2010
    vrais avec un x comme faux
    Ecrit par : tgb | 08.08.2010
    « Dans le monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux.  »
    Et le « sondage » (« d’opinion ») est une des manifestations les plus évidentes du fait lui même de moins en moins « masqué » que :
    « Le spectacle se présente comme une énorme positivité indiscutable et inaccessible. Il ne dit rien de plus que « ce qui apparaît est bon, ce qui est bon apparaît ». L’attitude qu’il exige par principe est cette acceptation passive qu’il a déjà en fait obtenue par sa manière d’apparaître sans réplique, par son monopole de l’apparence.  »
    C’est somme toute ce en quoi consiste notre moderne « démocratie d’opinion » et nous fait bien comprendre de quelle « liberté » et de quelle « démocratie » il s’agit(e), et les intérêts « réels » qu’elles servent .

    J'aime

  8. fabrication du consentement oui Urbain et c’est pas nouveau
    toujours plus simple de flatter la connerie que de faire dans la finesse – à ce jeu là on sera toujours ultra minoritaire et la haine vorace toujours la plus forte
    un de ces 4 on retrouvera un de ces étrangers » pendu à une branche et Zemmour nous expliquera que le lynchage est une forme d’intelligence populaire

    J'aime

  9. Zemmour nous expliquera que le lynchage est une forme d’intelligence populaire
    Ecrit par : tgb | 09.08.2010
    ça c’est déjà fait …
    Mais ce qui me rend optimiste ( en bon marxiste ) c’est que la fabrication du consentement, elle-même et comme le reste, doit affronter ses propres contradictions, c’est à dire celles qu’elle génère du fait de son propre mode opératoire .
    La manière dont ces contradictions sont nécessairement dépassées et le moment de ce dépassement ( dans lequel elles se résolvent ) c’est celui du « résultat » .
    Les effets d’annonce, les rodomontades et le déferlement démagogique multimédiatisé ne peuvent s’auto-entretenir durablement que s’ils produisent eux-mêmes des « effets » dans leur sphère originelle : le marché , mais ces effets là ne peuvent indéfiniment se cantonner au spectacle .
    Il y aura un moment des « faits » après celui des effets, et celui-là se présente assez mal pour la clique.
    ( je t’épargne de nouvelles citations de Debord )
    Attendons donc le retour de la chouette …

    J'aime

  10. entre nous c’est pas un chef d’oeuvre mais il a le mérite d’exister et de montrer quelques belles âmes et quelques sombres crétins dont un goujat dans tout son jus
    tant mieux qu’il se vende – de toute façon et rapport à sa mini production on peut considérer que c’est quasi un triomphe

    J'aime

  11. J’apprécie vos textes, et celui-ci particulièrement qui, du particulier, va au général – sans étoile – mais avec une belle écriture et une jolie finesse d’analyse. Merci de continuer encore longtemps vos mini études sociologiques qui se marient avec un désir du Beau qui ne me laisse pas indifférent.

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :