Epître au pitre

Il existe en France au moins 834 contribuables (patrimoine de plus de 15,5 millions d’euros) habitant a priori Neuilly, qui ayant voté pour vous aux dernières présidentielles, je le suppute, et bénéficiant en retour, au titre du bouclier fiscal, d’un chèque moyen de 368 261 euros ne regrettent pas leur vote.

J’en suis content pour eux, même si, rapport qualité prix, ça fait un peu cher de l’isoloir, mais il est de ces luxes décomplexés qui ne se refusent pas.

Au final quand même un bon investissement.

Cet argent récupéré, qu’ils ont depuis, placé en banque, est, il en va de soi, parti en fumée dans les aléas d’une météo financière capricieuse et peu reconnaissante.

Un peu ballot quand même.

Je sais bien que par les temps qui courent, quelques millions perdus face à quelques milliards évaporés ne font pas tripettes, mais, ne serait ce que symboliquement et à titre d’exemplarité, ça sonne un tantinet méprisant pour les masses laborieuses et visiblement quand même ça laisse quelques douleurs anales, à des millions de Français descendus dans la rue ce dernier jeudi à la couleur colère ensoleillée.

Si, dans ce rassemblement, vous et vos amis, en service recommandé n’y avez vu, comme Henri Guaino, que « de l’angoisse collective, mais pas une défiance personnelle, une haine vis-à-vis du président de la République ou du gouvernement. »

Si, comme Brice Hortefeux « vous avez entendu «un message d’inquiétude« mais pas «une demande de changement» et si dans l’indignation sourde et profonde venue du cœur des rues vous n’avez pas tout à fait saisi que le coup de gueule était «c’est pas à nous de payer vos conneries»

c’est qu’il y a alors, un sacré malentendu qu’il faudra songer d’urgence à réduire, ou un indéniable problème de reformulation fort dommageable qui risque encore de creuser le hiatus.

Alors bien sûr on peut toujours penser comme en UMP, qu’il est vain de manifester contre la crise, et qu’une journée de grève, en ces temps de misère économique et pour les fins de mois si difficiles de madame Parisot, est un luxe qu’on ne peut s’autoriser.

Je ne m’étendrai pas sur ces petites veuleries ordinaires et me contenterai de rappeler quand même, que ce n’est pas de « LA crise » dont on cause mais bien de  « VOTRE crise » capitaliste et libérale, et que le prix d’une journée de grève ne coûte pas même le chèque envoyé à l’association caritative « Sauvons Bernard Tapie comédien » ce qui relativise quelque peu les frais engagés.

Bref si vous avez vu dans la mobilisation du 19 mars un encouragement à conserver le CAP des privatisations des déréglementations et de toutes ces choses si performantes qui firent la fortune du plagieur plagiste Alain Minc c’est que décidément  Atoll les opticiens et Oooooooooooooooptic 2000 font des lunettes de merde.

(ce qui est bien possible)

et qu’il va falloir vous expliquer, en urgence et en cours accélérés, qu’une grosse majorité de la population de ce pays (entre autre) n’a pas du tout l’intention de trinquer pour la cupidité indécente de quelques uns, et qu’il serait bien possible, et malgré TF1 et ses copines de cerveau disponible, que le connard moyen (dont moi) ait quelque peu l’envie irrépressible de botter certains culs de fouteurs de gueules un peu voyants.

(ce dont vous avez relativement conscience, cerné que vous êtes à chacun de vos déplacements d’une farandole sécuritaire de quelques centaines de CRS qui doivent commencer à avoir les yeux cernés eux aussi)

Comme visiblement vous avez dû rater un épisode, Je me permets de vous rappeler que, s’il y avait bien un slogan fédérateur arboré en autocollant sur à peu prés toutes les poitrines des manifestants des rues de France en ce jeudi 19 Mars, c’était :

Pour la plupart des participants et moi compris, ça paraissait relativement explicite et assez peu nécessaire d’y consacrer une exégèse, maintenant si vous avez toujours la comprenette difficile, on peut volontiers passer aux travaux pratiques.

Je vous prie d’agréer (petit) monsieur…..   

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

18 commentaires sur « Epître au pitre »

  1. Bien tgb !
    Tu écris toujours avec autant de persuasion…
    Moi, j’ai un petit coup de déprime : je ne vois pas où on va mais, en tout cas, on y va !

    J'aime

  2. Je causais de ferveurs religieuses en m’étonnant de l’adoration dont sont capables les croyants devant la représention en bois ou en plâtre de leur Dieu et il me vint à l’idée que je pourrais moi aussi avoir la même ferveur auprés d’un Dieu inconnu et qui accéderait à ma prière :
    « qu’il se casse ce pauv ‘con »

    J'aime

  3. @ cui cui – hélas à ne persuader que des convaincus m’enfin…on se sent moins seul au moins – les coups de déprime ça m’arrive les jours impairs
    @ PS – et pourquoi nous on n’ose pas tout…..on a de drôles de pudeurs a 3 millions dans les rues….
    @ kulturam – si tu m’en trouves un comme ça je me converti aussi sec

    J'aime

  4. Ah! oui comme dit cuicui gros coup de blues après tous ces « n’pas faire front ensemble » . Bref à chaque jour sa peine mais on aimerait bien penser à des horizons qui chantent même si on sait qu’on va en baver pour y arriver! Bien vu les autruches tgb!

    J'aime

  5. toi tralala tu perds pas une occasion de nous militer quelque chose…
    mais oui mais oui on pousse à la méluche
    avec le bide du PS le front aurait pu passer devant et ça changeait tout…
    mais voilà…

    J'aime

  6. L’union fait la force et pourtant on suit un agenda dément … Rendez-vous Monsieur l’Etat pour notre prochaine colère le 1er mai. Non, décidément, ça manque quelque peu d’enthousiasme. Merci pour ce billet efficace, un plaisir renouvelé de lire ici.

    J'aime

  7. une manif par saison c’est le rythme – la révolution on verra après les vacances selon le temps….sinon merci pour le compliment

    J'aime

  8. si je peux me permettre le fond de ma pensée (pour le petit et les autres) :
    [audio src="http://nonofutur.free.fr/Down/Musique/Reprises/hellboy_and_nono_futur_-_sodomie_pour_them.mp3" /]

    J'aime

  9. « Il existe en France au moins 834 contribuables .. »
    C’est pas interdit les bandes ?
    A Neuilly … un gang ethnique en plus …

    J'aime

  10. Eheh… t’as l’adresse de l’association « sauvons Bernard Tepie comédien » ? Il doit me rester quelques euros en trop sur mon compte…

    J'aime

  11. l’ association n’accepte que les chèques avec 5 zéros derrière minimum désolé
    pour la mitraille voyez avec une asso sociale

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :