la vengeance est un plat qui se mange socialiste

fait divers : incroyable, une femme délaissée par son mari se venge en lui piquant entièrement et sous ses yeux, son parti politique.

je n’y connais rien, je n’ai pas d’ idée, pas l’ombre d’une conviction, mais comme lui et les autres non plus, je peux faire également premier secrétairE de parti d’un peu de gauche d’ il y a longtemps – nous déclare Marie-Ségolène R. insistant pour témoigner de façon anonyme.

(Elle est assez connue, il faut le dire par les notables des Deux Sevres et ne voudrait pas traumatiser ses quatre enfants pour qui elle a énormément de maternitude.)

Jusqu’où peut aller la vengeance abominable d’une femme trompée, bafouée, victime d’adultère…?

jusqu’à devenir entièrement socialisse.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

2 commentaires sur « la vengeance est un plat qui se mange socialiste »

  1. je lui suggérerait bien une vengeance corsée: elle pourrait devenir socialiste ! c’est ça qui serait une révolution !
    Vraiment socialiste, comme Jaurès ou Lafargue, un virage à 180%, elle rejoindrait Lutte ouvrière (justement il parait qu’il sont en recherche d’une femmepour se mettre à la tête de leur parti!) ça serait bien non ?

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :