Alep et Mossoul – de l’art d’anéantir une ville selon que tu sois méchant ou gentil

Cs2xZI_UkAA4Cth.jpg

L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui ! Pierre Desproges

N’empêche, grâce à la bataille de Mossoul (1.500 000 habitants) la coalition du bien va démontrer pédagogiquement comment on te rase une ville humainement, avec tact et doigté, contrairement aux bouchers russes qui te font ça comme des porcs.

Ah c’est qu’on va leur faire comprendre à ces slaves dégénérés ce que c’est que de la ville pas martyr avec de la frappe chirurgicale et de la bombe à fragmentation subtile et intelligente qui te tue un vilain recta sans même faire un hématome aux femmes et enfants devant, utilisés en boucliers humains.

Parce que quand même, la civilisation c’est autre chose rapport à la barbarie poutinienne.

CuyzIDSWcAAigR1.jpg

Nous nos missiles ils savent parfaitement faire la différence entre un djihadiste radical et un « rebelle modéré ». Notre militaro-industriel à nous s’essuie les pieds sur le paillasson avant d’entrer, te renifle sous les bras pour connaître ton pédigrée et te mets en charpie seulement et seulement si, t’es un vrai méchant homologué.

Et si elle se trompe, ben notre bombe à nous, au moins elle s’excuse. Létal d’accord mais dans la dentelle.

C’est pas comme l’autre exterminateur cosaque.

Propagande poutinienne.jpg

 

 

2009-World-Military-Expenditure.png

budget militaire par pays

600 milliards qu’on dépense nous les ricains dans l’arme de guerre prévenante et polie, alors que les russes à peine 80. Si c’est pas une preuve ça ! Ben oui, pour tuer démocratiquement et cliniquement faut y mettre les moyens, sinon tu fais dans le carnage le massacre, le sanguinaire, l’amateurisme barbaque.

Y’a de sales guerres et des guerres sales et faudrait pas confondre.

Exemple : la guerre en Irak contre Saddam Hussein ça a fait quoi ? quelques centaines de milliers de morts chez les méchants et deux ou trois ongles incarnés chez nous. ça démontre bien ce qu’est une guerre juste, propre, calibrée et à peine asymétrique.

CuxMdK5WcAANZNI.jpg

Parce qu’il y’ a raser ET raser ! nous c’est héroïquement, les autres c’est sauvagement et puis c’est tout. 

Alors oui des fois y’ a du « dégât collatéral ». Un drone qui rectifie une école avec cent gosses dedans ou qui te rature toute une famille dans un mariage. Mais c’est pas de notre faute. C’est qu’un terroriste s’est glissé au milieu. C’est dire le vice de ces gens là. De vrais pervers… tout juste bon à nous culpabiliser, qu’après on est traumatisé et tout…en plus de la tendinite du joystick.

Bref, on va t’envoyer vite fait l’autocrate moscovite devant la cour pénale internationale histoire de lui apprendre à anéantir une ville bien civilement dans les règles de l’art…

Hiroshima, Nagasaki…

Parce que le bain de sang c’est une chose mais ça n’empêche quand même pas de prendre une douche après.

et l’hygiène bordel ?!

tgb

Share|






http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js#username=xa-4cf6622238991a5a

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

9 commentaires sur « Alep et Mossoul – de l’art d’anéantir une ville selon que tu sois méchant ou gentil »

  1. Dix fois qu on nous vend le meme scenario dix fois que les innocents plongent avec delectation dans le même western avec des vapeurs

    J'aime

  2. « …selon que tu sois méchant ou gentil », un hibou dans une buse en ciment ou une buse dans un bout de ciment. On le sait, à la veille de chaque hécatombe il y a comme toujours la même duperie des classes dirigeantes.

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :