Guerre aux pauvres

B7ll1YZIQAACoHO.jpg

Si au Kansas une proposition de loi prévoit de restreindre l’accès aux piscines, aux salles de jeux ou aux cinémas à toute personne bénéficiant de l’aide sociale, n’y voyons aucun mal, paranos gauchistes que nous sommes, mais juste une façon subtile d’encourager les gueux tout juste bons à dilapider leur pognon au bistrot, à dépenser leur argent de façon «raisonnable».

Le « raisonnable » donc au Kansas consiste pour un pauvre à n’avoir ni le droit à la piscine, ni au cinéma, cette frivolité culturelle bien connue, ni même au Missouri, de manger de la viande ou des fruits de mer ; faudrait voir quand tu vis de bons alimentaires à pas trop abuser de la fine gastronomie.

Bref, tu commandes ton steak chez le boucher, tu sors ta carte de pauvre et hop on te refile recta de la merde officielle estampillée Monsanto, que si t’es pas dans ton assiette, le gouvernement lui y est.

Il est même paradoxal à l’heure où le jeune Macron de la gauche moderne des années 80 plastronne, d’interdire les salles de jeux aux va-nu-pieds rêvant de devenir milliardaires, suivant en cela le crédo triomphant des nouvelles valeurs socialistes : profits et pépettes.

Bref, dans cette perspective de la vie low cost dépressive et sous contrôle, si, dans un moment d’égarement il te venait l’idée saugrenue de faire plaisir à ton gosse en lui offrant une glace à deux boules fraise chocolat, tu verrais surgir immédiatement du congélo, un flic à tête de comptable intimant au marchand de ne servir qu’une boule vanille sur cornet simple et encore…

B_p_j-ZWAAAIpfN.jpg

C’est ainsi que sous le règne de quelques milliardaires de bonne famille façon Cameron, l’Angleterre renoue avec ses vieilles traditions à la Dickens de crève la dalle suspect, tandis qu’en Belgique on surveille de près les compteurs électriques du fraudeur social potentiel qu’est le pauvre n’ayant pas l’opportunité d’accéder à la fraude fiscale autrement mieux considérée.

Dans cette tendance mondiale à faire la guerre aux miséreux et à les infantiliser, il ne viendrait évidemment à personne l’idée folle de se demander comment les riches craquent leur pognon, et par exemple, juste par curiosité intellectuelle, comment un Carlos Ghosn triplant son salaire, arrive à claquer ses 7,2 millions d’euros par an.

Je sais bien que l’oligarque a des frais mais bouffer une telle somme doit tenir de la performance.

«L’accord de compétitivité est un état d’esprit. Nous sommes prêts à continuer. » nous dit-il. Apprécions ensemble ce « nous » de majesté, tandis qu’il augmente ces salariés de 0% et son salaire de 300% dans une diète austéritaire parfaitement équilibrée.

Ne parlons même pas de Carlos Tavares, patron de PSA dont l’augmentation dérisoire de 211% cette année doit faire rigoler dans les salons du Medef.

CA2YcvjW8AAuHC4.jpg

Un bémol toutefois à cette orgie salariale au sommet : plus les riches sont riches, plus ils s’ennuient. et plus ils s’ennuient, plus ils ont tendance à soigner leur neurasthénie en faisant de l’argent. Leur seul médicament.

L’avantage au moins, c’est que les riches devenant plus riches, les pauvres deviennent plus pauvres et tout à leur survie oublient manifestement d’avoir des états d’âme.

La mélancolie, ce luxe hors de prix, ce signe ostentatoire de richesse, ce privilège du dominant confisqué à la masse des dominés, comme le concept de lutte des classes qui n’existe plus…

sauf pour les riches.

tgb

http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js#username=xa-4cf6622238991a5a

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

12 commentaires sur « Guerre aux pauvres »

  1. C’est vrai, chez les gens « de gauche », le concept de lutte des classes a disparu. Paradoxalement ( ? ), au M’PEP il est de plus en plus d’actualité alors que ce parti refuse désormais d’arborer une étiquette « GAUCHE » devenue fétide.

    J'aime

  2. ben oui quand le parti socialiste se dit de gauche il devient problématique de se revendiquer ainsi – j’ai toujours dit que le combat commençait par le vocabulaire

    J'aime

  3. T’as aussi la variante politicien professionnel. Les revenus, sans toucher au firmament du CAC40, mettent à l’abri de la gêne. La position permet aussi quelques accommodements avec la légalité. Histoire de mettre plus de caviar dans le menu quotidien. Et quand on se fait prendre le doigt dans le pot de confiture on a tous les collègues — Tous ensemble ! Tous ensemble ! — pour dire que c’est pas cool de bouter en Justice un pauvre sénateur exactement comme un citoyen ordinaire.

    J'aime

  4. @Un partageux – ben oui irresponsables incompétents et au dessus des lois – on se demande pourquoi on n’a pas fait ca comme métier
    @1Anne Marie – manquerait plus que ca ….

    J'aime

  5. J’espère crever vite après mes parents, qu’ils ne soient pas tristes si je crève avant eux. J’espère donc sans le dire qu’ils vont crever bientôt… Je n’encaisse plus ce monde de merde…

    J'aime

  6. La rupture populaire avec la démocratie bourgeoise inféodée à la finance internationale est consommée. L’abstention est devenue ici aussi élevée qu’en Algérie…Et les pauvres ne « consomment plus » ne lisent plus, ne sortent plus, parce que la pénurie alimentaire et énergétique est là. De surcroit les plus démunis sont condamnés à la malbouffe du discount ou aux dons caritatifs…Beaucoup décrochent de toute administration étatique ou locale et commencent à s’organiser pour résister par le troc et le cash. Comme en Espagne, en Grèce, en Italie, en Allemagne…La déstructuration du socius s’accélère à mesure que le mensonge de la « dette souveraine » s’évente. C’est au moins un signe que le rouleau compresseur idéologique n’a pas gagné la bataille. Nous ne rêvons pas tous d’être « milliardaire » comme un petit Macron de service…

    J'aime

  7. @ rushes.infos – fine analyse que je partage en grande partie
    @dominominus – pas tous et signe générationel beaucoup de jeunes n’ont pas l’intention de passer leur vie á bosser mais veulent en profiter quitte á etre moins riches

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :