Votre quartier populaire ayant retenu toute mon attention…

C’est donc à l’heure privilégiée de sortie de métro de bureau avec mes congénères, que je me retrouvais, un tract à la main, refourgué machinalement par un de ces distributeurs automatiques appelé communément militant (quand il ne s’agit pas tout simplement, pour un parti embourgeoisé, d’un étudiant rémunéré).

Le temps de sortir mes lunettes et O joie, j’étais l’heureux possesseur d’un joli prospectus de la potentielle ‘manageuse’ de Paris Hidalgo.

Le militant socialiste étant une denrée rare, ne sortant son minois libéral qu’en de rares occasions électorales ensoleillées (comme les champignons), je me décidais à conserver le document afin de l’éplucher nonchalamment avant « torchage ».

Après avoir parcouru 6 pages d’une prose propagando-gnangnan, je tombais sur ce petit pavé, discret, casé dans un coin, histoire de pas trop parasiter le projet d’un Paris gentrifié :

Une attention pour les quartiers populaires

A défaut d’intention, voilà qui était bien aimable.

Suivi d’un texte aussi évasif qu’insignifiant :

Pour l’égalité entre les Parisiens la Ville de Paris continuera d’investir dans les équipements de proximité et de soutenir la vie associative, les politiques de prévention. Une grande attention sera portée à la gestion quotidienne de l’espace public, à la sécurité et à la propreté des rues.

La question

desquartierspopulairesayantretenue

toutenotreattentiononvousécrira

étant résolue,

l’aspirante mairesse de Paris pouvait passer à autre chose et par exemple au démantèlement des campings sauvages tant « Paris n’a pas vocation à être un campement de Rroms géant ».

Depuis que le « think tank » Terra Nova inspiré par le peu regretté Olivier Ferrand (paix à son âme) et remplacé depuis par l’immense François Chérèque (paix à son cerveau ) a théorisé stratégiquement l’abandon des couches populaires au profit des classes moyennes, on constate combien l’appareil socialiste est passé depuis ardemment aux travaux pratiques.

En se foutant pas mal de désespérer Clignancourt ou pas, à courir derrière une droite courant derrière l’extrême droite imposant culturellement ses « valeurs », à coucher dans les sales draps de soie des pouvoirs économiques, sans compter le génie d’un Moscovici au meilleur de sa capacité d’analyse : « Pour battre le FN, il faut plus de compétitivité sur notre territoire», pas tellement s’étonner que la politique « brignole » méchamment de l’urne.

Ensuite, en appeler au pacte républicain ou au ‘votutile’, ce même chantage laborieux pour que les mêmes partis de gouvernement continuent à se partager dans une même coalition, le même gâteau mondialisé, en récitant pour la enième fois le même mantra du « on a compris la leçon » : pue quand même un peu son foutage de gueule.

Les sœurs siamoises NKM/Hidalgo étant parfaitement interchangeables, Anne ma sœur Anne pour mon petit bulletin civique, tu pourras toujours me chercher chez Casto :

le dimanche j’ai bricolage.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

11 commentaires sur « Votre quartier populaire ayant retenu toute mon attention… »

  1. Bonjour les gens. Je vous lis régulièrement avec plaisir. Comme j’aime ce que vous faites, je vous ai ajouté à notre liste de blogs avec grand plaisir ! Nous sommes un blog collectif qui n’a pas envie qu’on lui chante Ramona bouche bée !
    Cailloux dans l’brouill’Art .

    J'aime

  2. Ton maire lui a fait de la pub, hier sur France Inter!
    Mon amie par mà, mon ami par ci…. Et la réforme des rythmes scolaires? Tout va bien, tout va bien… Ridicule.

    J'aime

  3. Salut l’ami… dommage, je ne viens pas encore assez souvent ici. Je ne peux que plussoyer à la réponse de lediazec.
    Continuons à asticoter la droite, de Montretout à Solférino.

    J'aime

  4. @babelouest – De Montretout à Solférino et ces temps-ci on en est à se demander s’il faut pas rajouter le Colonel Fabien
    @Romain Jammes – Pourquoi les remettre en place quand il suffit de faire de la place ?

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :