Fièvre de cheval

On peut toujours se lamenter de la faillite de la Sainte traçabilité des produits divers et avariés qui transitent par les multiples intermédiaires qui s’engraissent de transaction en transaction à rien foutre, tant qu’on s’obsède du symptôme, on évite soigneusement de s’attaquer aux causes du « chevalgate ».

Le ministre Le Foll peut toujours monter sur ses grands chevaux à se hérisser du poil, dans une incantation au contrôle sanitaire bien senti, tant qu’il ne reconstruit pas la DGCCRF autrement nommée ‘répression des fraudes’, démantelée par Fillon et Sarko dans une politique de dérégulation et d’éradication des services publics, on restera à se polariser sur la fièvre en se foutant pas mal de l’infection ; façon aimable de dire qu’on continuera à pisser dans un violon.

L’Europe tartufe réunie en cellule de crise demain dans l’urgence haha, peut toujours mobiliser ses gros sabots rapport à la chaîne sous alimentaire de la tambouille pour pauvres, elle ne nous fera pas avaler que le scandale Findus est un dysfonctionnement du système puisque c’est l’émanation même du modèle libre et non faussé, tel qu’il a été programmé en son dumping à la con.

Surtout que dans le cadre de discussions sur des accords de libre-échange, la Commission Européenne vient d’autoriser l’importation de carcasses de viande bovine nettoyées à l’acide lactique, façon de couper aux règles strictes d’hygiène et de faire une fleur à nos copains ricains, en attendant leur poulet nettoyé au chlore…

Depuis qu’on se goinfre à spéculer et à ne plus rien produire, à faire dans le courtage, maillon d’une chaîne qui dilue opportunément les responsabilités, plutôt que dans la belle ouvrage bleue ou saignante, on risque de réchauffer longtemps de la bouse ou du crottin, dans nos micro-ondes à sale bouffe.

Dans ce modèle libéral du profit à tout prix, il en va des barquettes de lasagnes comme de toute marchandise et de toute activité ‘walmartisée’ ; la grande distribution pressurant toujours plus pour obtenir des coûts toujours moins, il ne peut s’instaurer mécaniquement qu’une paupérisation locale pour un appauvrissement global, du producteur saigné au consommateur sous payé avec pour résultat imparable, de la daube sous-conditionnée.

Quand on sait déjà combien le bio est dévoyé, détourné, dénaturé par la puissance financière et juridique des lobbies de l’agroalimentaire, que par exemple l’appellation « Producteurs locaux » est devenue une marque Leclerc, il n’y a rien à espérer que de tous finir labellisés à l’abattoir de la malbouffe avec code barre sur le front.

Pas de miracle, le toujours moins cher, le toujours plus compétitif, le toujours plus rentable, c’est le toujours moins de qualité, le toujours moins de sécurité, le toujours moins de droits sociaux.

En cela le capitalisme qui n’a d’autre horizon que le toutou tout/tout de suite pour ma gueule est l’ennemi naturel de l’écosocialisme qui n’a d’autre perspective que l’intérêt général à long terme.

Il n’y a pas, il ne peut y avoir d’écologie de droite. L’écologie est intrinsèquement, viscéralement, forcément anti-capitaliste.

Mais tant que le quantitatif ‘moins disant’ règnera sur le qualitatif des plus luxueux, faudra pas s’étonner de boire de la pisse d’âne et de bouffer de la merde avec du canasson dedans ou l’inverse. Déjà bien beau qu’on n’y trouve pas des morceaux de jockey.

A ce rythme-là, je parie que ça viendra.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

10 commentaires sur « Fièvre de cheval »

  1. C’est amusant cette découverte tardive du trading internet par nos élites responsables mais pas coupables de la santé publique…Vont-elles se mettre au poker en ligne pour renflouer le faux trou de la Sécu ?

    J'aime

  2. @yelrah – quand je pense que j’achète du boeuf halal et qu’en fait c’est du cheval kasher – un scandale !
    @candide – oui en effet nous avons un véritable levier de pression que hélas nous n’utilisons pas
    @rushes-infos – oui c’est curieux cette propension à être toujours les derniers au courant

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :