Malheur aux vainqueurs !

Au point de rupture sociale où nous sommes, le prochain élu à la présidence de la république, qui que ce soit, signera à mon humble flair, sa consécration tout autant que son suicide politique.

Et celui de son parti.

Que François Hollande soit élu, et tout honnête homme qu’il puisse être, entre l’enclume FN et le marteau FdG, le savonnage systématique de la planche à gouverner par les débris d’une UMP revancharde, les injonctions austères bruxelloises et le chantage des marchés, il sera inexorablement broyé.

Certes, Super François pourrait toujours nous sortir à notre grand étonnement un déguisement de superman et se révéler comme un super héros, sait-on jamais, mais franchement j’ai des doutes.

Et je crains méchamment et en toute empathie pour son taux de cholestérol.

Oui je crains que les notables du socialisme modéré, tout à leur équilibrisme, aient à peine le temps de chauffer de leur cul, le siège moelleux de leur véhicule de fonction avant d’en être éjecté.

Raisonnablement, on peut penser qu’Hollande finira comme Zapatero, Socratès ou Papandréou accélérant l’agonie d’une sociale démocratie ravagée par l’Histoire.

Mais que l’infâme nabot par je ne sais quelle truanderie, dégueulasserie ou subterfuge finisse par sauver sa peau, évitant ainsi le parloir et, dans la tourmente des austérités à répétition, des réformes régressives, des scandales à répétitions, des provocations vulgaires et brutales, finira-t-il lui aussi par être dégagé, si ce n’est par l’espèce de peuple souverain, du moins, comme son alter égo en cabotinage Berlusco, par le système lui-même, lassé des clowns peu sortables par grand vent.

Bref, à moyen terme, en France comme en Europe, les 2 partis de gouvernement se relayant en alternance dans un bipartisme gestionnaire complice et confortable et s’accommandant de (à) la sauce libérale plus ou moins épicée, sont voués à la disparition.

On n’est plus là pour composer.

C’est donc paradoxalement autour de deux forces radicales contestant ce système même et qui, notons l’ironie au passage, se partagèrent pour des raisons bien différentes le ‘NON’ au traité de Lisbonne, que se recomposera vraisemblablement le paysage politique français autant qu’européen.

Front contre Front.

On peut observer aisément dans toute l’Europe, cette montée des fascismes reliftés et autres populismes new-looks baignant invariablement dans le jus de leur nationalisme rance et étrangement dénoncé par une commission de Bruxelles largement responsable de cette poussée de fièvre, comme on peut assister enfin à la renaissance d’une véritable (je vais éviter le qualificatif ‘vraie’) gauche anticapitaliste se consacrant enfin à l’alternative.

Deux contestations radicales d’un même système pour deux visions du monde opposées.

On sait d’évidence et par l’Histoire sur laquelle des deux forces s’appuieront les puissances d’argent pour maintenir leur domination, sachant que pendant les travaux, les affaires continuent, voire s’épanouissent.

Ainsi donc, voici venu le temps du qui perd gagne, tant aujourd’hui un parti de gouvernement n’a pour toute fonction, non plus de faire de la politique, mais de manager des populations soumises à des diktats supérieurs dans un contrat à durée extrêmement déterminée.

En ces années de crises, fini les climats tempérés, les heures tièdes, les douceurs pondérées. Dans l’affrontement des pôles et des guerres peu civiles, choisis ton camp camarade !

L’Histoire a de l’humour, mais, on n’est plus là pour rigoler.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

19 commentaires sur « Malheur aux vainqueurs ! »

  1. Un mot d’encouragement pour te faire remonter le coup de pep’s que la lecture (pas assez fréquente…) de tes billets me fait !
    Ma parole, pour aller chatouiller le bourgeois on va te réquisitionner comme rédacteur d’affiches et tracts ! 😉

    J'aime

  2. Oui tout ça est paradoxal, en ce moment, c’est un extréme droite anti islam aux Pays Bas qui fait tomber un gouvernement de droite prônant l’austérité, et quand je lis les commentaires sur le web, je vois bien des gens qui n’ont rien compris et demandent l’alliance du FN et du FG !!
    le challenge donc sera bien pour le FG d’expliquer et d’expliquer encore

    J'aime

  3. alliance FN FDG ? ah oui c’est original – le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y a du bordel dans certaines têtes…

    J'aime

  4. « (…)le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y a du bordel dans certaines têtes… »
    C’est le risque majeur de dérapage. Depuis que le FN, et les différents mouvements d’extrême-droite, ont « socialisé » leur discours, certains, à Gauche, ne voient pas où est le problème de s’allier avec ces ordures.
    Ce qui peut être compréhensible concernant certains militants « récents », genre « indignés », mais plus difficile à comprendre quand il s’agit de « vieux de la vieille ».
    D’autant que leurs réactions, lorsqu’on leur met le nez dans les relations puantes de leurs nouvelles « icônes » (Chouard est l’exemple type) est souvent plutôt virulente, ce qui laisse penser, qu’au fond, ils ne doivent pas être très à l’aise avec ces alliances contre-nature.
    Lutter contre un ennemi en se jetant dans les bras d’un autre, je trouve ça, pour ma part, extrêmement dangereux.
    Sur bien des plans.

    J'aime

  5. évidemment qu’un antilibéralisme de façade par exemple peut laisser croire que…mais tout ça n’est que pur attrape couillon – on sait bien que la justice sociale est le cadet de leur souci et que même s’ils ont une assise populaire, ils sont au service des classes dominantes qui s’en accommodent si bien tout au long de l’histoire.

    J'aime

  6. J’ai choisi mon camp, camarade et ce n’est certainement pas celui qu’imagine Laffreux .
    Je lui ai déjà répondu ailleurs à ce sujet et ne vais pas me fatiguer à recommencer et lire ou écouter seulement ce qu’il m’autorisera à lire ou écouter.
    Voir cet article :
    Mélenchon, un populiste démagogue ? Les médias l’ont caricaturé au profit de Le Pen par Philippe Sage
    (en 1er sur google :je ne mets pas de lien sinon ton antispam va faire des siennes )

    J'aime

  7. j’ai lu sur l’obs –
    sinon après Onfray c’est BHL qui s’y colle – c’est bien – plus ces clowns de philosophie pour dentistes sont contre nous plus on est sûr d’être dans le vrai – c’est très bon signe
    et sois gentille avec mon poteau Laffreux

    J'aime

  8. Mme Turandot, je vais juste, personnellement, me fatiguer à vous répéter une chose claire, déjà énoncée maintes et maintes fois face à l’argument de « la censure bien-pensante »:
    Vous lisez bien ou écoutez bien ce que vous voulez, naturellement!
    Mais, de mon côté, je dis bien ce que je veux ;-D , appliquant, moi aussi, ce droit à la Liberté d’Expression si chère aux « chouaristes ».
    Pour info, M. Chouard sera à une conférence à Namur dans peu de temps, en bonne compagnie, une fois de plus: Michel Collon, Laurent Fendt (Radio « Ici et Maintenant »), des intégristes de l’anti-vaccination, etc…
    Visiblement, « La Dissidence Française », selon les infos qu’on trouve sur leur forum, prévoit de le véhiculer de l’aéroport jusqu’au lieu de la conférence, éloigné d’une quarantaine de minutes.
    Une bonne occasion, sans doute, d’échanger des points de vue démocratiques :-)) en cours de route!
    Sont d’ailleurs programmés, à la conférence en question, des gens de divers « bords », illustrant parfaitement le « bordel dans certaines têtes » que nous évoquions plus haut.
    (Et encore une fois, si vous pouviez vous détendre un peu, nos échanges n’en seraient que plus cordiaux, je crois)

    J'aime

  9. Michel Collon n’est pas toujours net mais il fait quand même un boulot estimable – je n’aime pas trop qu’on le diabolise – à force de pourchasser les défenseurs de la Palestine le jeu consistant à les pousser dans des bras moins respectables pour mieux les lyncher, ils finissent par se compromettre et se griller et c’est fait pour.
    c’est vrai que sur certains sujets les frontières sont parfois floues mais bon on ne peut pas tout purifier tout le temps – on est tous un peu cracra quelque part.
    et puis sois gentil avec ma copine Turandot

    J'aime

  10. Je suis gentille avec qui je veux, d’abord!
    Je ne suis pas fâchée,non plus …
    Je n’aime pas les amalgames : Etienne Chouard cherche les raisons et les moyens de nous sortir de cette (merde ) »démocratie », gratuitement : si Laffreux, ton poteau, trouve dans ses conférences des choses qui prônent la haine de l’autre ou l’ amour pour l’extrême droite, qu’il s’adresse directement à lui et qu’ils en discutent. Moi, qui croit savoir un peu de quoi il en retourne, je n’ ai rien entendu de la sorte .

    J'aime

  11. La cause palestinienne et le combat contre le sionisme, qui n’est qu’une saloperie d’idéologie d’extrême droite aussi, sont justes, évidemment.
    Sur Collon, sans parler de « tout purifier » (beurk), on ne sera pas d’accord, tant pis.
    Comme dit en réponse à Mme Turandot, je suis aussi pour la liberté d’expression 😀 .
    (Et comme j’ai pu lui dire sur Rue89, à l’occasion d’un article sur Chouard, j’ai rien contre Dame Turandot).

    J'aime

  12. je ne connais pas assez Chouard et l’affreux parle surtout de ses fréquentations mais on connait tous un mec qui connait un mec même Melenchon est pote avec Zemmour c’est dire…j’ai ici même des liens qui pourraient me vouer aux gémonies de la part de certains « puristes » qui vont faire la chasse jusque sur les terres du « Grand Soir » – ON n’est pas bien nombreux si en plus on se tire tous dans les pattes on n’est pas rendu.
    et bien sûr tu es gentille avec qui tu veux et surtout avec moi 🙂

    J'aime

  13. @Laffreux, je suis parfaitement détendue et ne suis pas fâchée du tout .Je vous fais même un Poutou .
    Et je me fiche des endroits où Etienne fait ses conférences , le principal c’est le contenu :il va gratuitement où on le demande .
    Et dorénavant, mon slogan sera  » on est tous un peu cracra quelque part. »

    J'aime

  14. @tgb
    Oui, « les bavardages se taisent devant le sérieux de l’histoire » :
    la droite va imploser ( dès les législatives) et la social-démocratie va se fracasser contre « le mur de le dette ».
    à nous de jouer.

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :