Chez Modeste et Pompon

C’est donc dans une de ces familles modestes, gens du peuple, gens de peu, que RUE AFFRE, n’hésitant pas à aller sur le terrain de la vraie vie des vrais gens de la vraie France profonde d’en bas, a décidé de poser dans la noble gadoue populaire, ses bottines Louboutin toutes crottées.

Rencontre donc à la bonne franquette, avec une famille de beaufs citoyens ordinaires, plein de bons sens et de Jean-Pierre Pernaut, donnant enfin la parole à cette majorité silencieuse, menant ce laborieux combat quotidien des braves et honnêtes Français qui se lèvent tôt, tout en refusant dignement de vivre par facilité aux crochets de l’état providence.

C’est dans la cuisine même d’un petit pavillon de banlieue, au confort simple à la déco rudimentaire que nous avons échangé à bâtons rompus avec la famille S. et quelques amis réunis, autour d’un pack de Kro achetés pour l’occasion à Leader Price. Un luxe pour ces gens- là, aussi modestes que géniaux généreux.

Nous avons volontairement changé les prénoms par discrétion :

Rue-Affre – Pour vous, citoyens méritants et exemplaires, la vie est devenue de plus en plus difficile, à quoi attribuez vous cette dégradation du pouvoir d’achat ?

Robert S. – C’est quand même un peu la faute de la crise halal des 35 heures et des islamistes drogués de Tarnac, parce qu’avant tous ces chômeurs immigrés en burqa, y’avait du boulot. On peut dire c’qu’on veut , j’suis pas raciste mais…(il boit une lichette de Kro)

Monica S. – et pis faut dire, c’est pas pour dire du mal, mais c’est aussi la faute à cette salope d’ex de mon mari qui lui suce tout son pognon en pension alimentaire qu’elle change de ‘twingo’ tous les six mois…

Robert S. (entre deux Kro) -…Ouais mais bon maintenant j’ai une famille…et pis quand même mon fils à eu son CAP en droit…

Jean-Pierre C. – Moi j’dis que si on avait viré tous ces feignants de profs gauchistes, de fonctionnaires socialos, tous ces déchets, ces cloportes, la France elle irait mieux, que non seulement ces minables ça fout rien mais qu’en plus c’est tout syndiqué et compagnie…(il empoigne une cannette)

Robert S. – bah quand y’a une grève y’a plus personne qui s’en aperçoit…(tout en décapsulant une Kro)

Rue-Affre – parce que vous faites quoi dans la vie Jean-Pierre ?

Jean-Pierre C. – ah ben moi j’suis fonctionnaire, mais attention moi c’est pas pareil, moi j’bosse, faudrait pas confondre avec tous ces assistés qu’on a depuis Mitt’rrand. Tenez prenez ma belle sœur, elle est bientôt au chômage mais…(le chien se met à aboyer)… couché Brice…

Martine M. (après s’être envoyé une cannette cul sec) – bah ouais quoi, moi j’étais dans l’usine à poissons que ça va bientôt fermer rapport aux Roms polygames à qui qu’on a donné la r’traite à 60 ans qu’ça a fait monter la dette à nos enfants…

Michel F – qu’on t’as retiré, rapport à la picole hein… ta gueule le chien !!! (qui jappe toujours)

Martine M. – oui ben alors là, j’en connais qui f’rait bien d’la mettre en veilleuse, parce que si on épluche les comptes de ton garage au Mans le fisc y pourrait avoir des surprises… (elle lui arrache sa cannette)

Michel F – ça veut dire quoi ça, s’pèce de morue…(en lui reprenant la Kro)

Jean-Pierre C. (coupant court) – n’empêche que la Martine, elle a un projet dans la coiffure pour chien, pas vrai Brice (il interpelle le chien qui se remet à japper) elle est pas comme toute cette racaille de fraudeurs des allocs…rien que les bougnoules d’la maison d’à côté…(il repose sa Kro)

Eric B. – que t’as dénoncé par lettre anonyme d’ailleurs…(entre deux gorgées de Kro)

Jean-Pierre C. – j’ai fait que mon devoir… parce que si tout l’monde laisse faire…(il menace de sa cannette)

Annick B. – une tradition familiale quand même…( entre deux rots de Kro)

Jean-Pierre C. … pour me faire la leçon faudrait que toi et ton fils fassent pas des magouilles avec la sécu…ta gueule le chien (qui commence à hurler)

Rue-Affre – …c’est sympa chez vous…bon enfant, sans chichis…

Robert S. – hé ho les larbins faudrait voir à causer correct sous mon toit…parce que si y’en a que ça les démange… ma baraque (coup de pied dans le ventre du clébard) tu l’aimes ou tu la quittes… m’étonne pas qu’avec une bande de connards comme vous, que je s’rai pas réélu à la présidence de l’amicale bouliste…

Monica S. – surtout que tu vas y laisser ta santé chouchou tellement que tu donnes tout…(en suçotant du bout des lèvres sa Kro)

Brice le chien hurle à la mort, la tension monte, les cadavres de cannetes s’amoncellent

Jean-Pierre C. (décapsulant sa 3ème cannette avec les dents) – y tape surtout beaucoup dans la caisse…le chouchou hongrois…y va la fermer, ce putain de clebs à la con…

Annick B. – c’est pas comme toi qui tape sur tes gosses…(en sortant une cannette du pack)

Eric B. – quand il est pas à la piscine à se taper la femme du Libanais…(en posant sa cannette)

Michel F.(mort de rire en éclusant une 6ème cannette)

Martine M. – toi le mécano ta gueule… (cannette qui vole et explose évité de justesse par Michel F )

Robert S. (titubant renversant soudain la table) – vous commencez tous à me faire chier bande de parasites à la con…que j’écoute mais que je tiens pas compte…enfin si…mais…

Monica S. – t’énerves pas chouchou…que tu vas me réveiller Pamela…

Martine M. – ho toi la ritale que y’a que le tgv qui t’ai pas passé dessus…(en vidant sa 7éme Kro)…

Baffe qui part à gauche, coup de poing qui part à droite, chien qui hurle à la mort, cannetes qui volent, mêlée et confusion générale, cris, insultes, bruits de verres…

Rue Affre range prudemment son Nagra, puis se retire pudiquement, laissant cette charmante famille modèle de la France moyenne et modeste à son rituel apéro en toute convivialité.

Dehors il fait un froid de gueux, je file à la brasserie populaire du Fouquet’s m’en jeter un.

tgb

 photo trouvée sur le blog de Vincent Feltesse

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

6 commentaires sur « Chez Modeste et Pompon »

  1. Hé hé hé, un ben biau reportage comme l’on n’en voit plus guère !! Sauf chez les charognars de la droite populo-humano-focho-réactionno-libertarée. Vivement cet été, que ça se fasse un méchoui familial tout en sérénité et dans un climat bon-enfant !

    J'aime

  2. un vrai reportage chez les vrais gens comme dans un jt de TF1- Une suite pour un méchoui est une excellente idée de marronier d’été, du moment que c’est pas un mouton halal hein

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :