Eyjafjöll ou la constituante

On se souvient de l’éruption imprononçable du volcan islandais Eyjafjöll dans notre ciel médiatique encombré, au comble de l’enfumage.

Un peu comme les chutes de neige du moment.
De la neige en décembre, pensez si c’est un scoop.

Les brumes dissipées et les avions redécollants des tarmacs, la mondialisation heureuse pouvait reprendre son cours, l’Islande, capitale Reykjavik, ressortir de nos écrans de fumées et Pujadas laisser tomber sa phonétique pour les nuls.

Pourtant s’il y a de belles nouvelles aujourd’hui sur cette planète wikileakée qu’on passe naturellement sous silence, comme les occupations d’universités en Angleterre ou les manifs d’étudiants en Italie, faudrait voir à pas donner de mauvaises idées, c’est bien de cette île lointaine qu’elles proviennent.

De là à se propager….

En effet après l’effondrement économique de ce petit pays, la faillite de ses trois principales banques suite au krach boursier de New York en 2007, la condamnation de ses dirigeants poursuivis pour fraudes et enrichissements illicites et le refus par la population suite à un referendum de rembourser les dettes bancaires et cela malgré la pression internationale, le peuple islandais vient d’élire son assemblée constituante choisissant parmi 523 citoyens, les 31 acteurs qui élaboreront la future constitution, dont le programme pourrait donner des sueurs froides à tout patron de FMI en pleine hallucination sondagière :

Séparation de l’Eglise et de l’Etat, nationalisation de l’ensemble des ressources naturelles, séparation claire des pouvoirs exécutif et législatif, soins médicaux et éducation gratuits…

Aujourd’hui où, partout en Europe, les gouvernements se soumettent sans conditions aux chantages AAA des pouvoirs financiers, où partout en Europe, l’on institutionnalise des plans de rationnement des populations, des pillage des fonds publics, où l’on se couche devant les responsables des crises à répétition, où s’accroissent les inégalités, où s’exhibent d’indécents privilèges, la volonté et la détermination d’un petit peuple (320 000 habitants) d’un état riquiqui, prouve qu’il n’y a aucune fatalité à entrer dans le rang et à baiser servile, la main invisible du divin marché.

Ce magnifique exemple de souveraineté islandaise, pas vue à la télé ni à la une de vos kiosques favoris, est l’illustration singulière que les peuples peuvent reconquérir enfin leur indépendance.

Si ce pays aux 130 volcans qui fument a pu le faire, notre nation aux 400 fromages qui puent pourrait y réfléchir.. .

M e ô  l ög u m  s k a l  l a n d  b y g g j a : L a  N a t i o n  e s t  c o n s t r u i t e  s u r  l a  l o i .

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

30 commentaires sur « Eyjafjöll ou la constituante »

  1. D’autant plus qu’on a des fromages Corses qui ont quelque points commun avec les volcans Islandais …
    DSK volontaire pour la cale …
    (je sais j’en ai déjà sortie une dans le genre)..

    J'aime

  2. ben oui nos fromages valent bien quelques volcans – ça dégage au moins autant et c’est assez éruptif -et si ça pouvait faire dégager quelque précieux monsieur du FMI

    J'aime

  3. Le problème, c’est qu’en France, il y a, justement, trop de fromages.
    A part ça, je suis en train de faire mon baluchon. Je pars en Islande respirer l’air frais. Parce qu’ici, c’est devenu invivable.
    Voilà que Royal se déclare candidate à la présidentielle et veut prendre DSK comme PM. Là, je sature complètement.

    J'aime

  4. on se fiche bien effectivement de battre les cartes dans un sens ou dans l’autre ce ne sont pas les cartes qu’il faut changer c’est le jeu
    qu’ils se cassent tous ou alors c’est nous
    tous en islande

    J'aime

  5. C’est là qu’on voit que tu ne fréquentes pas les bons établissements avec assez d’opiniâtreté … par ce que justement Friot est passé après toi ( et hessel) et des idées il en a plein, de bonnes , et même que les islandais pourraient bien s’en inspirer .
    Cela dit ils sont bien partis dirait-on pour faire la révolution, mais ils ont un gros avantage sur nous : leurs volcans sont un peu plus actifs que les nôtres … c’est un peu déséquilibré , comme si on demandait à Giscard de faire du Bjork à l’accordéon …
    ( ceci est également un début de réponse à meriem , la suite prochainement … )

    J'aime

  6. @ meriem – et c’est là qu’Urbain me vint en aide – parfois y’a qu’à laisser faire, la réponse arrive toute seule sur un plateau – fallait aller voir Friot chez tropiques – et sinon mon ministre de tout et de rien Henri il est déjà en Islande ou quoi ?
    @ Urbain – je reconnais qu’il est des établissements très hospitaliers – un léger bémol – ils sont à 3/4 d’heure de chez moi mais c’est un argument assez terre à terre j’en conviens
    ils ont des volcans certes mais nous avons l’Auvergne, ils ont Bjork c’est un fait mais nous avons Bruni – ils ont des sources d’eau chaude mais nous avons Vichy alors quoi mince…

    J'aime

  7. Bashung est mort, Noir Désir s’est auto dissout mais le leader de Giscard à la Barre est toujours là – Plus enragé et rebelle que jamais et quelle bête de scène – et puis sa groupie, sacrément sex drog and rock n’ roll et tu me parles de Bjork ? pfffffff

    J'aime

  8. J’aurais dû venir, merde. OK, je note: aller à la librairie Tropiques à l’occasion.
    Et chercher un établissement bancaire correct. Qui où? la feignante demande.
    Et tgb, j’ai une mauvaise journée-ne me rappelle pas que Bashung est mort.

    J'aime

  9. Aaah.
    Oui, un peu. Il disait qu’il passait par ici mais sans laisser de commentaires. Et Lény aussi, d’ailleurs.
    Aux dernières nouvelles, Henri me charriait pour mes goûts musicaux de merde sur facebook.
    🙂
    Ça ne te donne pas vraiment de nouvelles, hein…

    J'aime

  10. @tgb,
    encore ado pré-pubère, alors qu’il n’imaginait pas même en rêve sa fulminante carrière d’accordéoniste punk, il songeait déjà, pourtant, à fonder un groupe folk pour lequel il avait trouvé un nom évocateur : « les volcans d’auvergne » .
    Plus tard il renonça à ce projet qu’il jugea un peu candide.
    C’est la rencontre avec Danielle qui a tout changé .

    J'aime

  11. et la sex bomber Anémone elle compte pour des clous peut être ?
    on se demande bien comment on peut arriver à Anémone en partant d’une constituante Islandaise – c’est la joie des digressions sans doute

    J'aime

  12. Anémone … ce volcan qui ne demandait qu’a érupter !
    Mine de rien ça nous ramène à la constituante , par le truchement de notre accordéoniste, qui touchait sa bille en matière de constitution .
    souviens toi …

    J'aime

  13. Bonjour,
    Partageant totalement ce point de vue à propos de l’Islande, j’ai pris la liberté de le reproduire textuellement sur mon propre blog. erwandekeramoal.canalblog.com bien entendu en citant les sources et en mettant un lien vers ton site.
    J’espère ne pas avoir transgressé quelques règles blogosphériques.
    Merci pour l’autorisation a posteriori.

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :