Travail Famille Fratrie

Chez les Nagy-Bocsa on a le sens de la famille.
On se souvient bien sur de l’affaire du petit Sarkozy qui eut le tort de ne pas faire dans le CV anonyme à l’Epad (vu le CV y’avait zéro chance faut dire)

Après le fils le frère.

Le cadet de Neuilly en a deux (et demi) :

Un ainé : Guillaume

Un benjamin : François

Guillaume Georges Didier Sarközy de Nagy-Bocsa est à peu prés aussi nul que son patronyme est long. Ce grand amateur de faillite «…fier d’être un patron qui délocalise » déposa le bilan des Tissages de Picardie en 2005. Passant opportunément du textile râpé à l’assurance prometteuse, il est depuis 2006 et jusqu’en 2012 (renouvelable si,…je  suppose) délégué général du groupe Médéric, devenu depuis juillet 2008 le groupe Malakoff Médéric.

François Sarközy de Nagy-Bocsa, qui curieusement est le seul membre de la famille à ne pas avoir d’entrée Wikipedia,  pédiatre de formation et lié à l’association humanitaro-zozo « l’Arche de Zoé », est aujourd’hui, dirigeant du cabinet AEC Parners, spécialisé dans le conseil santé auprès de grands groupes pharmaceutiques.

Bref pour faire simple et dans le processus rampant de la privatisation des services publics :

Le fric des retraites, c’est pour Guillaume
Le fric de la sécu, c’est pour François

Une chance pour la France que Nicolarsouille n’ait que deux frangins (et demi).

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

10 commentaires sur « Travail Famille Fratrie »

  1. Pour ta gouverne, le petit François a également un autre titre de gloire, sans doute moins rémunérateur mais c’est le prix des « moments d’égarement », qui est d’avoir fait entrer rachida dans la famille .

    J'aime

  2. On le dit mais il ne confirma pas. Bon ça de toute façon c’est son histoire de mouillette à lui – qu’ils se reproduisent en engrossant la bonne est une vieille coutume chez ces gens là.

    J'aime

  3. Les Trois Fainéants qui attendent qu’on leur trouve une sinécure.
    Je voudrais rappeler qu’il y a également la progéniture de ces gens-là à caser.
    Pour les autres, je ne sais pas, mais pour le président, il semblerait que la dynastie Poil dans La Main soit près de se reproduire. En laissant le bénéfice du doute au P’tit Louis (quoique, avec un nom pareil …)

    J'aime

  4. pour la progéniture il y a le jeannot bonàrien à élire ou pas cette semaine du côté de Neuilly et c’est loin d’être fait – à suivre – mais oui penser à promulguer un jour une loi pour la stérélisation de la bande à Fouquet’s – facile suffit de reprendre la liste –

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :