C’est la faute à Raymond

 

Si la France va mal, si elle cause mal dans le poste, si le chômage monte, si le pouvoir d’achat baisse, si la république est austère, le cigare public et le permis de construire complaisant, si l’image de la France est toute dégoûtante, si son minus président salope tout ce qu’il « moralise », si les pauvres sont plus pauvres et les riches plus riches, si la racaille sportive ne chante plus la marseillaise  tandis que la racaille financière, tu l’aimes ou tu la quitte, la chante sur sa valise en Suisse, cherchez pas midi à septante heure, ni du côté bancaire, ni du côté Medef : c’est la faute à Raymond. 

 

Si l’on ne crée pas de commission d’enquête, sur l’affaire Woerth et ses petits arrangements entre amis donateurs de la crème Chantilly, sur les 100 millions de vaccins H1N1 de la pharmacienne des caïds, la madame cachalot et fils de la santé en short, si on ne Karachi guère du sous marin en plongée off shore, mais qu’en revanche, on auditionne, façon confessionnal, en commission culture, les responsables du Waterloo footeux en diversion d’honneur, tandis que les journaleux  de cour n’oublient surtout de ne jamais poser la question qui tache : c’est la faute à Raymond.   

 

Si les héros 98 du mondial black blanc beur, ceux qui s’empressèrent, un lendemain de victoire, d’embrasser le crâne d’un mac do cheese sponsor, ceux qui cachetonnent à la pub addictive de l’arnaque en ligne et du consulting  Bouygues nous font aujourd’hui  leur pucelle  du crampon : c’est la faute à Raymond.

 

Si Laurent Blanc au nom prédestiné, plutôt irréprochable, nous fait fort Finkielkrautement  (de la bande à Botul) du team white white white, de l’équipe pas rebelle, du milliardaire pas gréviste, à faire jouir précoce l’encore  tout boutonneux aspirant Valls sur son banc de touche droite : c’est la faute à Raymond.

 

Si le clown Domenech devient officiellement le salaud expiatoire où acérer les crocs de l’abruti supporter tout bariolé encore de bave tricolore, histoire  de dégourdir les haines nationales, tandis que tranquillement, dans le genre petit pont, on le tacle méchant de ses acquis sociaux : c’est la faute à Raymond.

 

Et si les juges forcément « rouges », laxistes comme ils se doivent, condamnent à 5 ans de prison le lampiste  Kerviel, tandis que sans pitié, en toute discrétion, ils  donnent l’absolution  à Monsieur Messier de chez maître du monde : c’est la faute à Raymond.

 

Et si ça suffit pas, pour sauver le comptable Woerth et sa contre réforme, en ces temps de soldes et de bouclier fiscal, où l’on fait une ristourne à 30 millions d’Euros à mme Loréal, touriste fiscale nécessiteuse, parions que Bachelot poissonnière, ministre  brumisateur, prendra soin d‘hydrater en ouverture JT, illusoire variante, les riches retraités de la rente à rien foutre.

 

La faute à canicule

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

40 commentaires sur « C’est la faute à Raymond »

  1. Et vlan again.
    Tu vois tgb, ce que j’aime bien chez toi, c’est cette consision, précison, tant dans la densité que dans le choix des assaisonnements
    -de toutes façon on le sait que c’est salé, et même on va le savoir de mieux en mieux et en profondeur. Olé.
    Mais là où un autre eût produit une litanie morne des méfaits de la quinzaine écoulée, toi non, tu sors une note de synthèse.
    Tout sur une page, c’est la mort de la presse-magazine, ça !
    🙂

    J'aime

  2. voltaire disait à une amie – je vous ai fait une longue lettre car je n’ai pas eu le temps d’en faire une courte – c’est ce que je tente de faire modestement – merci –

    J'aime

  3. « Si Laurent Blanc au nom prédestiné, plutôt irréprochable… »
    Il va quand meme pas changer de nom pour se parer de la meme panoplie politiquement correcte que revetent les gauchistes planqués dans des blogs dans un pays democratique….Si ?

    J'aime

  4. ben si il pourrait faire un effort…
    c’est marrant comme tu lis tout agressivement – t’as des prblèmes ? j’ai juste dit qu’il avait un nom prédestiné qui tombe bien – c’est l’été mon pote respire – c’était un conseil d’un gauchiste planqué dans un blog dans un pays démocratique – et comme en plus je suis cool les doigts de pied en éventail je vais te le dire en toute sympathie – tu me gonfles depuis un moment « bonhomme » – entre médiocres on se comprend –

    J'aime

  5. Moi aller trés bien mon t’choupi; c’est juste que lire laurent blanc et finkelmachin-truc dans la meme phrase c’est juste insupportable tant c’est nul.
    Maintenant mon grand, tu me vires ou tu fermes tes com’s, je m’en tape.

    J'aime

  6. « la meme panoplie politiquement correcte que revetent les gauchistes planqués dans des blogs dans un pays democratique  »
    On en eput aps dire que ça décrive quelque chose qui veinne spontanément à l’esprit, du moins si_ tous les prédicats sont supposés déterminants.
    On peut quand même essayer d’évaluer le périmètre en pratiquant des inversions .
    Par exemple si on enlève la fin ( « dans un pays démocratique » ) on a peut être une idée du sens de cet ensemble de termes accolés grosso-modo et un peu à la va comme j’te pousse :
    que peut désigner « la meme panoplie politiquement correcte que revetent les gauchistes planqués dans des blogs »
    mais dans un pays non démocratique ?
    En principe ça élargit un peu la perspective mais en fait on ne voit toujours pas bien ce que ça désigne , surtout si la chose est n’est vraiment qualifiée pour ce qu’elle est que lorsqu’on la situe « dans un pays démocratique » .
    Ensuite on ne voit pas bien qui sont ces gauchistes « planqués dans les blogs » qui revêtiraient une « panoplie politiquement correcte » , pourquoi auraient ils recours à ce genre de « panoplie » ( incidemment plutôt un « costume » ou pour être « mordant » j’aurais préconisé « oripeaux » ou « défroque » ) , singulièrement … dans blog dans un pays démocratique .
    mais bon , admettons que ça ait un sens … et que ça corresponde à quelque chose (« dans un pays démocratique ») .
    Qu’est-ce que ça peut bien avoir comme rapport avec raymond et les motifs ( obscurs) qui pourraient le conduire à changer de nom , en regard du politiquement correct , des blogs et des gauchistes ?

    J'aime

  7. @urbain
    « Si Laurent Blanc au nom prédestiné, plutôt irréprochable, nous fait fort Finkielkrautement (de la bande à Botul) du team white white white, de l’équipe pas rebelle, du milliardaire pas gréviste »

    J'aime

  8. Justement , tu peux assembler les divers qualificatifs qui te viennent à l’esprit, comme tu l’as fait , de manière assez pavlovienne, sans trop te préoccuper de la liaison qui peut les associer, mais ça ne produit aucun idée « claire et distincte » , juste une sorte de bruit confus, celui produit sans doute par l’agitation brownienne qui agite tes neurones et te tient lieu de réflexion .

    J'aime

  9. Ton charabia de salle d’attente du psy ne m’impressionne pas urbain, c’est juste de la dentelle prosaique ( du presque rien noyé dans des phrases habillées de mots inutilement compliqués ) sans la moindre valeur, ça ne tient pas lieu d’idée, d’ailleurs les meilleures que tu puisses écrire sont empruntées.
    Je n’ai pas le talent d’écriture de tgb et je le reconnais volontiers, je trouve simplement dommage qu’il emprunte cette voie du  » s’il est blanc i lest ceci, s’il est musulman il n’est pas celà « , ce genre de trame qu’installent beaucoup dans les débats ici et là, notamment ce cher lozès avec son papier  » anelka, la victime idéale ». pour moi jouer sur le nom du futur sélectionneur de l’edf, c’est la meme épicerie. Et ça me file la nausée tant c’est improductif.

    J'aime

  10. ta lucidité critique aurait pourtant du t’informer du fait que tgb ne dit rien de ce que tu lui attribues , et qui reflète plutôt tes propres obsessions , assez nauséeuses j’en conviens, mais il faut t’en prendre exclusivement à ton propre pathos et à la manière dont tu alimentes les névroses qui t’obscurcissent l’esprit.

    J'aime

  11. N’empêche que Raymond dans le rôle du bouc, émissaire en plus, c’est plutôt bien vu et ça m’a bien fait marrer. Et le style a des raccourcis poétiques qui valent bien Céline ou Queneau. Eh bien, oui, même avec des lettres, en plus.

    J'aime

  12. Ta capacité de réfutation semble s’amenuiser dramatiquement .
    ( et tu devrais changer de psy si c’est dans sa salle d’attente qu’il te traite )

    J'aime

  13. Bof, urbain, à moins que la polémique te réjouisse, tu donnes bien trop de crédit à quelqu’un qui, n’ayant pas grand-chose à dire, pense se valoriser en se croyant obligé de le faire savoir.
    Tgb: voilà encore une bonne revue des maux actuels. Cependant, si tout n’est pas la « faute à Raymond », loin de là, il représente comme les autres la France de ces « élites » décadentes: l’arrogance, la cupidité, l’inculture triomphante et le mépris pour le peuple. Euh, j’ai dit Domenech? peut-être que ce n’est pas ce nom-là. Je m’embrouille avec les patrimoi … patronymes.
    Chomp’: la flagornerie te perdra ;-)))

    J'aime

  14. @Fran- » Maintenant mon grand, tu me vires…, je m’en tape’ – vu que c’est proposé si élégamment..
    @urbain – merci de tenir la boutique pendant que je suis à la plage – tu sais ce blog où se planquent des gauchistes dans un pays démocratique…
    @phil – ça fait toujours plaisir de croiser quelqu’un qui sait me lire subtilement –

    J'aime

  15. Ecrit par : emcee | 04.07.2010
    Je confesse volontiers ce « péché mignon », et sa vanité, mais ça m’amuse en effet, et ça n’est ma seulement l’hommage de mon vice dialectique à la vertu réactive de tgb .
    Cela dit je ne reproche pas particulièrement à ce gros nigaud de n’avoir rien à dire et de le faire savoir car c’est un travers assez universellement répandu, toutes formes multimédiatiques confondues et à tous les degrés de notoriété ( son modèle fin quelle croute en fait autant, à longueur d’onde, et de même toute la médiacratie ) .

    J'aime

  16. @emcee – ben oui Raymond c’est juste l’effigue de tous les Raymonds
    @Nadia K – ‘dans le tube de l’été il n’y a pas de hasard ‘ disait le grand philosophe heu…disons C Jérôme
    @Urbain – ah ben avec toi on est peinard on est sûr que question dlialectique tu les as à l’usure mais en effet c’est beaucoup d’energie pour pas grand chose cela dit quand on aime on ne compte pas

    J'aime

  17. Je ne suis pas l’ennemi de la morale,
    Juste allergique aux chansons déplorables
    Finalement, vu le lipdub de l’UMP
    Tout autant militant mais beaucoup plus loupé !
    Moins marrant, difficile de faire pire…
    Moins navrant, le PS s’évite les rires,

    J'aime

  18. @tgb: sacré Raymond! Le voilà réduit à de la confiture d’effigue ;-))))
    @ nadia: devant la pauvreté des répliques et ta dextérité pour les vers, il me semble qu’il te reviendrait de droit d’écrire le tube de l’été… 😀

    J'aime

  19. Si c’est toi qui le dit…
    Disait mon pote Freudy.
    Si tu nous le révèle…
    Comme ferait Macchiavel.
    Si mes piètres échanges,
    Autant vous démangent,
    Autant vous dérangent,
    Comme il serait étrange,
    De ne point mériter de louanges….

    J'aime

  20. @yelrah – ton bistrot m’a tout l’air d’une bonne adresse 🙂
    @Fran- tu confonds jugements de valeurinsultes et argumentation, en plus tu lis tout au travers de ta propre haine et préjugés avec d’enormes contre sens
    le coup du Goulag est excellent on dirait du Lefebvre
    ici c’est chez moi et chez moi on ne mets pas les pieds sur la table – ici on critique autant qu’on veut et je pense que tu as pu largement y défouler tes aigreurs, maintenant je n’ai pas pour habitude de me laisser manquer de respect donc tu sors d’autant que ‘tu t’en tapes’ va troller ailleurs chez Valls par exemple vous êtes en phase
    si tu veux je peux te conseiller un bon vermifuge…

    J'aime

  21. Bien envoyé! les trolls de droite, vulgaires et sots, n’ont qu’à aller ramener leur science sur les sites où on dit n’importe quoi, et où, de toute façon, personne ne lit les autres.
    yelrah a raison, des mouches du coche de son espèce ne feraient pas long feu dans la vraie vie.
    @ nadia, merci pour l’effort O/

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :