Petit précis de négociation à l’usage des perdants perdants

Donnant Donnant

– Aux chômeurs en fin de droits l’état versera 460€/mois. « En échange », ils « ne pourront refuser » un contrat aidé ou une formation rémunérée, proposés par Pôle Emploi.

Donnant Gagnant

– Les six plus grandes banques Françaises en banqueroute, ont reçues de l’état 40 milliards d’euros SANS contrepartie. 

Donnant Perdant

– Les consultations  des médecins passeront de 22 à 23 euros
– 150 médicaments seront « déremboursés » de 35% à 15% à leurs patients.

Gagnant Perdant

– La rémunération de Jean-François Cirelli, vice-président de GDF Suez est passé de 460.000 à 1.3 millions d’euros en 2008, soit une augmentation de 180%
– Le 1er avril, le prix du gaz a augmenté de 9% au détriment des usagers.

Gagnant Gagnant

– En 2006 Goldman Sachs vend des titres subprimes à ses clients
– En 2007 le marché s’effondre.
– En 2008 Goldman Sachs parie sur l’effondrement des titres de ses clients

– En 2002 Goldman Sachs maquille des prêts en transactions sur devises, afin qu’ils n’apparaissent pas au bilan de la Grèce désirant intégrer la zone Euro et l’aide à planquer sa dette durant six ans.
– EN 2009 Goldman Sachs vends les informations sur la dette grecque réelle et la stratégie pour en tirer parti, à d’autres clients spéculateurs et fait sombrer le marché obligataire Grec.

Quand il y a un gagnant gagnant c’est que forcément y’a un perdant perdant.
On est rarement deux à faire une bonne affaire.

Tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

14 commentaires sur « Petit précis de négociation à l’usage des perdants perdants »

  1. Pour le gagnant gagnant, la situation est infiniment pire.
    Ce qu’ a fait et continu de faire Goldman Sachs ( parmi d’autres ) a été permis par les gouvernements et les administrations ( des lois et des manquements aux lois – surveillance et régulation ) depuis…10, 20, 30 ans ou plus ?

    J'aime

  2. Pour être du coté des gagnants gagnants , c’est assez simple, il faut être capable de donner un sens à des phrases comme celle-ci :
    «On est dans l’ordre de grandeurs des deux tiers de rapatriements à minuit et nous espérons 100% dans les 48 heures»
    Ce langage crypté ( à coté duquel l’islandais archaïque semble couler de source ) est l’idiome d’élection des gagnants-gagnants . Un assemblage de mots formant des propositions élémentaires sans rapport logique , associées selon une intentionnalité indiscernable, où seule subsiste la fonction phatique du langage : je suis là et je vous dis quelque chose.

    J'aime

  3. Tu aurais presque pu l’appeler : « Petit précis pour l’enfoncement de la multitude de petits fondements » ;-))
    Je vais lire tes autres billets, du retard …

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :