Ma note ordurière

Le Oueb étant une immonde saloperie appelant à la transparence totalitaire et à la calomnie ordurière alors que les médias classiques à la déontologie irréprochable n’aspirent qu’à la conscientisation des masses sans recourir jamais ni à la vulgarité, ni à la propagande, ni à l’info vérolée ni même à la pipolisation scabreuse, je vais donc me permettre de balancer la dernière rumeur que je tiens de Michel Sourcesûre (dit gorgeprofonde le bien surnommé) une référence dans le monde enchanté de Pipicaca.

Il semblerait – vous noterez donc que j’utilise quand même le conditionnel contrairement au journal de révérence « le Monde » qui par exemple il y a quelques années, autant dire un siècle, titrait à propos des attentats de Madrid : « Un retour sanglant d’ETA sur la scène politique espagnole à trois jour des élections législatives » avant que de rectifier sans plus de mea culpa – il semblerait donc disais je, avant de m’égarer dans les méandres de la presse exemplaire, que dans mon immeuble du 18eme arrondissement, rue Affre, Colette, la voisine du second, escalier A, coucherait avec Gérard, le mari de la nana du 5éme, escalier B, qui se taperait d’ailleurs en loucedé carrément le concierge et sa dame.

Je dis ça je dis rien, le respect de l’intimité entre personnes adultes et consentantes, la sphère privée tout ça machin…

J’en ai touché quand même un mot à Joffrin-Mouchard, le patron diet-éthique de Libération qui offusqué m’a répondu qu’il ne mangeait pas de ce pain là ni même de cette biscotte ci, qu’il écrirait d’ailleurs un article sur cette rumeur pour mieux la dénoncer, tout en l’évoquant : 383 réactions à cette heure, tandis que l’article intitulé – France Télécom : l’inspection du travail dénonce un «harcèlement moral» – n’en produit que 13.

Un peu dépité j’ai fait passé l’info ragoteuse à quelques blogueurs influents de mon immeuble, qui un poil condescendant m’ont rétorqué qu’au delà du rideau de fumée que représentait cette médiocre anecdote, il y avait d’autres sujets autrement plus urgents à traiter, tels, le racket bancaire, la casse des droits sociaux, l’explosion du chômage et des gardes à vues entre autres. J’en ai bien trouvé quand même deux pour évoquer l’instrumentalisation de la branlette extraconjugale par le syndic, et considérer que lors de la dernière fête des co-propriétaires Gérard, en toute impudeur, ne s’était pas gêné pour peloter Colette devant tout le monde et qu’au final pendant qu’on parlait de sa relation adultère affichée, on oubliait non seulement qu’il n’était pas à jour de ses charges mais qu’en plus, qu’en tant que président du conseil syndical, il en avait profité pour faire voter les travaux concernant sa cage d’escalier au détriment de la notre.

Résultat : 127 657 visiteurs sur cet article, plus 243 commentaires ; c’est dire, si l’info investiguée rapporte.

Et ne méprisons pas l’intérêt des foules pour le dessous de la ceinture et le linge sale pas en famille, puisque moi même, sensible aux potins comme toute midinette qui ne se respecte pas, je me dois à l’autocritique.

Oui, si je me suis rapproché sensiblement du Front de Gauche ce n’est pas seulement parce que son discours prône la rupture avec le capitalisme,  mais également parce qu’il semblerait par ouï dire, que Jean Luc M. se ferait faire des turluttes par Marie Georges B. le soir au fond des meetings unitaires et que c’est quand même plus honorable que les turpitudes déviantes dit on, de Bové et Cohn Bendit à Bruxelles.

Et puis, y’a pas de raison, je veux aussi ma part des 127 657 visiteurs et des 243 commentaires, sauf que mince voilà maintenant que j’y pense, je ne suis pas certain qu’avec Colette et Gérard comme mots clefs, je ramasse vraiment la mise.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

21 commentaires sur « Ma note ordurière »

  1. J’adore l’humour décalé.
    Et tu le maîtrises comme un Dieu du Web, tgb.
    Tu les mérites amplement tes 127.657 lecteurs et tes 243 commentaires, même avec Colette et Gérard en vedettes américaines
    Très drôle.

    J'aime

  2. merci cui cui et pour être franc même en me relisant j’arrive à me faire rire ce qui n’est pas le cas de Colette et Gerard qui viennent de porter plainte

    J'aime

  3. Je ne sais pas si tu récolteras ta part (méritée) des 127 657 visiteurs. Mais peut-être que tu as contribué à la fermeture aux commentaires de l’édito moustachu. Avec cette précision
    « Note de la modération
    Aaaahhhhhhh, quelle affaire !!!! Et un vrai bâton pourri pour les journalistes. On n’en parle pas, on nous tombe dessus. On s’explique, on nous tombe dessus. Pas de bonne solution.
    Nous allons fermer l’article aux commentaires, puisque certains font état de la rumeur que nous ne souhaitons pas reproduire. »
    Ce que je préfère, c’est le « puisque certains font état de la rumeur » : qu’est-ce qu’ils croyaient, sérieux ?

    J'aime

  4. moi franchement je ne vois pas pourquoi ça fait autant de bazar cette histoire de Colette et Gerard et pourquoi Mouchard moucharde sans moucharder

    J'aime

  5. Cher tgb,
    j’ai rien compris.
    Je comprends bien l’opposition vilain web chaotique/propre média traditionnel mais le reste…
    Il est probable que ce soit lié au fait que je sois un peu fâchée avec la télé sauf pour des trucs très cons et avec les médias sur du papier ou sonores en général.
    Je me balade en dilettante sur le web…
    La personne que j’étais à vingt ans me lancerait sûrement des objets contondants en me traitant de lâche!
    Qu’est-ce que je dois faire pour piger? Non parce que ça m’ennuie de passer à côté du billet du Président!

    J'aime

  6. N’effet, les amours adultères de Gérard et Colette, ça va passionner moyen.
    « Nicolas et Colette », ça l’aurait peut-être fait …
    Cela dit, je trouve que cette attaque contre un journal honorable et son patron soucieux d’informer ses lecteurs est particulièrement ignoble.
    Quand on a un nom de station de métro, on ne peut pas se contenter de raccrocher les wagons, encore moins de regarder passer les trains.
    Et d’abord qui c’est qui clique? Pas lui, non? Comment pouvait-il se douter que cette nouvelle allait provoquer un tel engouement?
    Non, non, moi je dis que c’est un procès d’intention infâme qui lui est fait: les Français ont le droit de tout savoir, Môssieur!
    Même s’il s’agit de katas.

    J'aime

  7. Laurent Mouchard était effectivement un jour devant la carte du métro se cherchant un pseudonyme il hésitait entre Poissonnières et la motte Piquet ça sonnait pas mal Laurent la motte piquet et puis soudain l’illumination ; Joffrin !!! c’était quand même mieux que Laurent Mouton Duvernet

    J'aime

  8. Belle explication à ma droite sur l’origine du nom du personnage.
    Il aurait pu en choisir d’autres, d’ailleurs, qui auraient tout autant convenu.
    Lachaise, par ex….
    Ou bien un nom prédestiné: Barbès.
    Ou encore, celui qui lui serait allé comme un gant: Pantin.
    Mais il s’est peut-être dit que cela allait être trop courant dans le milieu où il allait évoluer.

    J'aime

  9. @meriem – le triomphe du disciple est la gloire du maitre 🙂
    @emcee – Lachaise ou Pantin oui c’était vraiment bien et même Laurent Lachaise du Pantin c’était parfait

    J'aime

  10. J’adore ;-))
    Si Colette n’avait pas été contrainte au mariage forcé, elle n’aurait sans doute pas changé de manche de guitare. La musique de chambre devait lui manquer …

    J'aime

  11. ben pourtant au final les mariages arrangés pas basés sur l’amour sont censés durer plus longtemps –
    cela dit quand on demande à Colette combien elle a eu de maris elle répond en toute candeur
    y compris les miens ?

    J'aime

  12. Ecrit par : tgb | 14.03.2010
    Je pense qu’à défaut de mots clef « attractifs » tu aurais quand même pu faire une petite concession à l’accroche « iconique » , avec un truc populaire sans être démagogique, accessible mais de bon goût, et naturellement gratifiant du point de vue artistique ,
    comme ça , par exemple :
    http://www.gala.fr/var/gal/storage/images/media/images/actu/photos_officiel/portraits_nicolas_sarkozy_carla_bruni_par_pal_sarkozy_largeur/1315347-1-fre-FR/portraits_nicolas_sarkozy_carla_bruni_par_pal_sarkozy_largeur_article_big.jpg

    J'aime

  13. effectivement ça me donne presque des regrets mais connaissant la famille ils auraient été capable de me demander des droits d’auteur pour les chromos croûtés

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :