Les bronzés font du fric

C’est donc à Davos, charmante station de ski helvétique sans minaret, mais avec émirs saoudiens en parka et leurs dames en burqa molletonnée (les arabes riches étant des riches, les arabes pauvres étant des fanatiques musulmans, comme tout Zemour le sait ) que notre moralisateur en chef vint moraliser, en 30 minutes Rolex, le capitalisme.

Sarkos à Davos une première et vraisemblablement une dernière, vu le flop à double flip que se prit en gamelle, le roi du slalom parallèle, en chasse neige offensif jusqu’à la ligne d’arrivée, alors qu’il tentait de coiffer au poteau moralisateur, son adversaire en moralisation combinée Obama.

Thème du tire pince fesses économico neigeux mondain :

« améliorer l’état du monde : repenser, redessiner, reconstruire ».

Personnellement, je serai moniteur de ski, je ferai retravailler d’urgence le planter du bâton à toute l’oligarchie planétaire d’en haut, jusqu’à la prochaine crevasse, afin qu’ils ne repensent rien, ne redessinent rien et ne reconstruisent surtout rien vu l’état des dégâts, et qu’ils remboursent au préalable la coquette ardoise, plutôt que de la mettre sur le compte des 280 générations à venir de contribuables surgelés.

On peut toujours espérer une avalanche salvatrice nous débarrassant enfin de la racaille bancaire et de ses larbins politicards, mais les catastrophes naturelles ne profitant à priori qu’aux pauvres, j’ai peu d’espoir.

Délaissant un instant la bande du Fouquet’s, club humaniste bien connu pour son sens de la régulation financière, de la redistribution populaire et de la protection sociale, c’est donc avec ses moufles moralisantes pré chauffées à TF1, que notre guest star président en moon boots à talonnettes, s’en vint fustiger autour d’un vin chaud, les dérives d’un capitalisme tout schuss dans la piste noire et militer pour le port du casque obligatoire  dans la descente.

En effet, super crédible en probité et fort de son éthique en toc, le grand diseur et petit faiseur, après avoir moralisé à lui tout seul et par le bouclier fiscal, l’Epad familial, la dépénalisation des affaires et autres salaires vitaminés dont le sien, la France de l’identité Besson tellement intègre, qu’i l pense à s’expulser lui-même, ne pouvait que se sentir autorisé à reblanchir la poudreuse qui poudroie dans des paradis fiscaux délocalisés et à rafraîchir la merde qui merdoie dans les stocks options défiscalisés.

Bizarrement le discours éthique de super tocard jeta comme un froid glacé.

Tout à sa lutte héroïque contre le capitalisme, tel Saint-Michel affrontant le dragon, le casseur d’ambiance de la répartition entre nous, dû regretter un instant de ne pas avoir mis dans son scooter des neiges, Ferrari et Pernaut, assistants moralisateurs de télévision gouvernementale pour lui repasser les plats en barquette pré moralisée.

Si j’aurai su j’aurai pas v’nu, gambergea sans doute dans cette langue châtiée qu’il manie si bien, notre moralisateur tricolore tout à son refroidissement. Pisque c’est comme ça, m’en vais aller moraliser Villepin tout congelé dans la chambre froide, du t’il se penser pour se remonter le moral.

Aux dernières nouvelles c’est raté.

Joyeux anniversaire président !!!

tgb

dessin de l’excellent Chimulus

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

12 commentaires sur « Les bronzés font du fric »

  1. « Personnellement, je serai moniteur de ski, je ferai retravailler d’urgence le planter du bâton à toute l’oligarchie planétaire d’en haut, jusqu’à la prochaine crevasse, afin qu’ils ne repensent rien, ne redessinent rien et ne reconstruisent surtout rien vu l’état des dégâts, et qu’ils remboursent au préalable la coquette ardoise, plutôt que de la mettre sur le compte des 280 générations à venir de contribuables surgelés. »
    Cette phrase est belle comme un cube.

    J'aime

  2. C’est pas chimulus, ton illustrateur plutôt ?
    En fait à Davos, on se rend compte que nous nous trouvons tous dans un rotor dont personne ne peut infléchir la rotation. Rotation qui nous énivre au point de ne pas savoir comment oeuvrer pour changer ou tout du moins amorcer un changement. La nature peut-être s’en chargera un jour…

    J'aime

  3. oups merci je corrige
    hélas une avalanche sur Davos n’y suffirait pas, tant ce n’est pas un problème de personnes (même si bon débarras) qu’un problème effectivement de système extrêmement pervers.

    J'aime

  4. je verrai bien sarko et carla en duo de patinage artistique en habits à paillettes – trop kitch – ça leur irait comme une moufle

    J'aime

  5. j’ai entendu à la radio son discours à Davos : il a été applaudi par 2 personnes (rigoureusement exact) !
    Si Sarko apparait de sensibilité de gauche devant un tel aréopage, imagine TGB, la mentalité et l’empathie sociale des salopards qui fréquentent ce haut-lieu des bienfaiteurs de l’humanité !
    On n’est pas sorti de l’auberge surtout quand je vois sur Internet des gens de gauche se réjouir du retour de Villepin ! D’ici à ce qu’en mai 2012, on se retrouve à choisir entre la peste et le choléra, il n’y a pas loin !
    Le mois de janvier ne m’a jamais réussi, TGB…

    J'aime

  6. courage cui cui janvier est bientôt fini et février est assez court et de toute façon en 2012 on aura forcément le choix entre la peste et le choléra en tout cas au deuxième tour bayrou sarko / royal sarko/ strauss kahn sarko / aubry sarko / que du bonheur on échappe au sarko sarko mais tout juste

    J'aime

  7. « les arabes riches étant des riches, les arabes pauvres étant des fanatiques musulmans, comme tout Zemour le sait »
    Respect, tout est dit 🙂
    L’avalanche n’y suffira peut-être pas. Mais imaginons une grosse chute de neige, et le meneur de revue présidentiel pourrait bien se retrouver enfoui dessous. Pas de raquettes, pas de tuba, pas de talonnettes… il ne ferait pas long feu et on serait enfin en paix. Faudrait qu’il y reste encore un peu, à Davos…

    J'aime

  8. « les arabes riches étant des riches, les arabes pauvres étant des fanatiques musulmans, comme tout Zemour le sait »
    Oui, tout comme JBB, j’achète ;-))

    J'aime

  9. @jbb – je crains qu’il soit déjà rentré pleurer sur son croc de boucher
    @agathe – question soucis sûr qu’on en a mais sans chauffeur
    @jbb – agathe – merci j’en suis assez content aussi

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :