La révolution en tongs


Le temps des cerises

Au moment où on efface « la commune » des manuels d’histoires qui n’avait déjà pas une place démesurée dans le programme, et puisque l’insurrection ne vient pas, on peut avec Jean Baptiste Clément, l’auteur communard de la chanson révolutionnaire, célébrer dans une nouvelle version post crise, « le temps des noyaux de cerise. »

Clément par Nadar

Pas sûr, qu’elle gagne l’Eurovision cette chanson là.

‘Quand l’Europe veut l’Europe peut.’

Je ne sais qui est l’auteur de ce plan com au slogan fulgurant. J’espère simplement que le « créatif » qui a pondu cette niaiserie au volontarisme douteux a soulagé d’un max de blé l’ump.

Variante gratos que j’offre à tous les cocus du PS à Bové, empapaoutés un soir à Versailles.

« Quand le peuple ne veut pas, l’Europe peut quand même »

Un hommage à la démocratie participative à méditer le 7 juin au fond de l’isoloir.

Sous les pavés la plage

En cette période de canicule n’oubliez pas votre kit « la révolution en tongs » qui vous assurera un bronzage estivalement révolutionnaire et prolétarien.

Le marcel est conseillé.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

9 commentaires sur « La révolution en tongs »

  1. Ha ben moi, depuis que c’est prévu comme ça, j’ai toujours une paire de tongs sur moi, au cas où la révolution serait là.
    Parce que quand Meriem veut, Meriem peut.

    J'aime

  2. @ meriem – prevoyante bravo « Parce que quand Meriem veut, Meriem peut. » :=))
    @ damien – marchons à l’ombre
    @ cuicui – c’est noté

    J'aime

  3. Pas facile de manifester en tongs sous la pluie, risque de chutes (ça glisse grave) voire pire les tongs prolétaires du marché achetées chez cui cui déteignent et la couleur cerise est indélébile ;-))

    J'aime

  4. les tongs prolétaires du marché achetées chez cui cui déteignent et la couleur cerise est indélébile ;-))
    Ecrit par : agathe | 27.05.2009
    À 1 € la paire, il ne faut pas quand même demander l’impossible !
    Par contre, il ne reste plus de rouge cerise : que du vert canard WC, du jaune Allègre, et du caca d’oie Besson…
    Pas de vente par Internet. Hélas.

    J'aime

  5. je vois que le concept de la révolution en tongs ne demande qu’a être creusé
    je propose de créer une commission
    malheureusement avec ma clef 3G où chaque seconde m’est compté par l’odieux machin Orange je ne peux pour l’instant phosphorer davantage
    merci à tous pour vos commentaires puissants une commande groupée de tongs révolutionnaires est à envisager chez notre détaillant cui cui

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :