Goulash électoral

C’était bien la peine.

13%

seulement 13%, des polonais, selon l’enquête Eurobaromètre réalisée auprès de 27.218 citoyens des 27 pays membres de L’EU, s’apprêtent à voter aux prochaines européennes.

C’était bien la peine de nous faire le coup, avec le désopilant Glucksmann et son ruban néo-con à la boutonnière, du peuple opprimé sous le joug totalitaire de l’ours soviétique, luttant, solidarnosquement parlant, pour la liberté démocratique.

Certes la démocratie dont le principe consiste à voter oui ou non dans la mesure où tu votes jusqu’à ce que le oui s’ensuive est assez discutable, mais quand on sait que 80% des lois promulguées ici sont imposées par Bruxelles, on peut quand même se pencher 5 minutes sur la question.

Même si, et raison de plus, l’euro-parlement n’a quasiment aucun pouvoir, face à la technocratie un tantinet totalitaire de la commission européenne.

Macache

Le pollock s’en fiche comme de son dernier zloty.

Cela prouve au moins que, si le peuple polonais s’est battu pour sortir des griffes communistes, ce n’est visiblement pas pour conquérir le droit de vote mais éventuellement, pour gagner celui de ne pas aller voter.

Quand on sait que, selon un rapport de l’UNICEF, la chute du régime communiste a conduit à un déclin « catastrophique » de l’accès à l’éducation, accroissant ainsi les inégalités sociales dans les pays de l’ancien bloc soviétique, et que plus de 14 millions de jeunes intègrent chaque année le monde du travail sans aucune qualification ou diplôme scolaire, on capte mieux enfin la motivation polonaise au capitalisme :

Dépenser sans penser.

Du livre en samizdat, passé sous le manteau, au retour de l’analphabétisme, de l’aliénation soviétique à l’aliénation ricaine, du communisme pur au consumérisme dur, la Pologne a gagné, et c’est un privilège, le droit de voter avec ses pieds et d’intégrer la star AC de l’occident décadent.

Une immense conquête politique donc.

tgb 

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

10 commentaires sur « Goulash électoral »

  1. « l’aliénation soviétique à l’aliénation ricaine, du communisme pur au consumérisme dur »
    -du communisme pur, dévoyé peut-être …

    J'aime

  2. Oui !oui! travailler plus pour gagner moins en consommant plus quel bon choix! c’est vrai que penser plus ça coûte!

    J'aime

  3. Jolie métaphore pour nous parler de ces personnes, de ces individus, que d’aucun aurait appellé peuple! classe ouvirère… bref.. les gens … ceux que l’on fait parler, au nom de qui on parle.. mais qui n’ouvrent pas leur G… jusqu’au moment où….

    J'aime

  4. @ yelrah – c’etait pour la figure de style mais dévoyé oui je te l’accorde
    @ tralala – et même y’a des chances que penser moins rapporte et des abrutis pétés de thunes j’en connais un paquet
    @ vague A – oui mais c’est quand ….jusqu’au moment où ?

    J'aime

  5. Eh, les Polonais ont vite compris les règles du jeu : ça sert à rien d’aller voter, autant rester chez soi à tricoter un coup.
    « jusqu’au moment où ? »
    Le premier mai, évidemment. 🙂 Thibault et Chérèque en tête de l’insurrection, le peuple qui prend d’assaut le Palais d’hiver. Ou un truc comme ça…

    J'aime

  6. Le joli voyage que voilà. Les gens ont compris (hélas) que voter n’avait pas franchement tellement porté de fruits. Un dégoût général.

    J'aime

  7. @ jbb – bon sang mais c’est bien sur où avais je la tête
    Cherekov sur le pont du potemkine filmé par eisenstein
    superbe gros plan sur sa barbe revolutionnaire
    @ agathe -ouais ça doit être leur côté UBU

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :