Ceci n’est pas une pipe

Ceci n’est pas Monsieur Hulot
Ceci n’est pas Jacques Tati
Ceci n’est pas une affiche pour une expo hommage à la cinémathèque française
Ceci est la marque indélébile de la censure la plus débile qui soit.

L’abus de connerie hygiénique nuisant à la santé mentale, la régie publicitaire Metrobus, (filiale de Publicis) coutumière dans le zèle politiquement correct – on se souvient du refus de placarder un des slogans de la campagne de pub Télérama  « Nicolas Sarkozy devrait faire attention, voilà deux fois qu’il invite Michel Drucker à son émission » ou du refus encore d’une publicité de Courrier International, rapport encore à « l’Exécutif  » – récidive.

Monsieur Hulot donc, en sa dégaine identifiable entre toutes, et chevauchant désinvolte son solex, ne fume plus la pipe, mais tète de l’éolienne.

Bienvenue chez les cons tati…llons.

Outre que l’esthétique en prend un méchant coup derrière les oreilles, les initiatives tranquillement  révisionnistes de Metrobus, (on a les retouches photographiques staliniennes qu’on peut) illustrent parfaitement le glissement soft totalitaire d’une société déterminée à nous faire mourir décervelés mais en bonne santé.

Pendant que la violence, la vulgarité, la crétinerie scabreuse s’étalent à longueur de pubs et d’émissions télés calibrées pour cerveau disponible, Metrobus, dans toute sa tartufferie et au nom de la loi Evin, redoute que la vue d’une bouffarde sur une affiche de la RATP, encourage, cela va de soi, les bambins à s’en bourrer une en loucedé.

Déjà, que, tout à revisiter l’histoire, « la Poste » s’était crue obligée de retirer le mégot de Malraux pour un timbre collector et la Bibliothèque Nationale, la clope de Sartre pour une affiche…ne reste plus maintenant qu’à virer les cigares machouillés de Churchill et Guevara des manuels et de les remplacer par des Chupa-Chups autrement plus crédibles.

Lucky Luke tout à sa brindille appréciera. 

Et quant à aseptiser la vision historique, on pourrait opportunément élargir l’affaire et contraindre Hemingway à la limonade et lisser quelque peu les ouvrages d’Henri Miller un peu trop porté sur la chose. 

Dans leur incommensurable intelligence donc, les petits censeurs du quotidien grignotent tous les jours un peu de notre libre-arbitre, pendant que les inamovibles prédateurs vénaux, aux milliards partis en fumée et qui eurent pu, ‘facile’, éradiquer la misère planétaire, nous demandent de rembourser leurs indécentes saloperies.

La scandaleuse obscénité, la voilà.

Puisque Métrobus, propagandiste depuis des générations, s’est voulu exemplaire dans la servilité, casseurs de pub et autres résistants au matraquage de la réclame mettez vous à la pipe, ça fera les pieds à ces Jean-foutre, cons comme des moulins à vent.

tgb

que ça ne vous empêche pas d’aller voir l’expo Tati quand même et sa véritable affiche.

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

11 commentaires sur « Ceci n’est pas une pipe »

  1. C’est pas bien de fumer, par contre, être pris en photo avec les dictateurs de la planète, ou les narco-trafiquants avec au poignet une montre de marque, ça a quand même une autre gueule ;-))

    J'aime

  2. Bientôt l’opéra sera obligatoire, des livres seront brûlés. Un esprit sain dans un corps vert, une maison verte, une voiture verte, une vie verte.
    C’est émouvant le néo-fascisme ! non ?

    J'aime

  3. « on a les retouches photographiques staliniennes qu’on peut »
    C’est exactement ça… C’est non seulement idiot, mais surtout pathétique.
    (Par contre, pas touche à Miller. S’ils font ne serait-ce que signe de s’en approcher, je sors l’artillerie lourde que grand-père a caché au grenier…)

    J'aime

  4. Et pas touche à Lee Miller non plus.
    Non mais !
    (et rien à voir avec mon (petit) billet sur le même sujet où je « linke » ici même.)
    Arf !
    Zgur

    J'aime

  5. Quels bande de cons, mes aïeux !
    Le politiquement correct prêt à penser me ferait faire les pires conneries du monde. Rien que par réaction…
    Et pourtant je suis tout sauf un réac… 😉

    J'aime

  6. @ agathe -oui mais du moment qu’ils n’ont pas une clope au bec l’honneur est sauf et le capitalisme tout moralisé
    @ joli yelrah :=)
    @ damien – en effet ça donne envie de s’en griller une
    @ jbb – un bazooka j’espère…
    @ zgur – merci pour le lien – Arf !
    @ cui cui – mais finalement réac c’est être en réaction

    J'aime

  7. Drôle de société ; de nos jours se faire suicider sous contrôle médical pour mieux passer par le funérarium, c’est bien ! mais fumer par plaisir c’est mal !
    Et en plus on ose dire que c’est pour la santé.
    Au fait c’est peut-être là le mot clé : contrôle, les fumeurs sont dans un espace de liberté et d’individualité, ils échappent au contrôle tout-puissant de l’« Appareil » .
    A moins que ça ne soit le mot plaisir …..

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :