Tous ensemble tous ensemble…..m’ouais

C’est entendu, le pouvoir part en sucette.

Déjà, il est de notoriété publique que le président Fillon, songe sérieusement à remplacer l’omni-premier ministre Sarkozy, fusible calamiteux omni-cramé.

De plus, la sortie du conseil des ministres ressemblant davantage à un bal d’éclopés qu’à une joyeuse garden-party printanière, les limousines commencent à avoir sacrément des allures d’ambulances.

Le spectacle désolant de ministres emplâtrés entre deux béquilles médiatiques, (Pecresse, Laporte, Albanel…) quand ce n’est pas directement étendus sur une civière (Dati, Kouchner, Devedjan,…) est sur ce point assez édifiant.

Il était d’ailleurs assez émouvant de voir tout ce beau monde, retenir ses larmes en voyant s’éloigner Yves Jégo, parti se faire becqueter par les indigènes antillais.

Le premier d’entre eux préférant encore passer ses vacances en Irak c’est dire…

Donc camarades frondeurs, le pouvoir n’étant plus qu’à portée d’une pichenette populaire, ne reste plus qu’à se rassembler sous une même banderole et tous ensemble tous ensemble ouais….

Ah ouais ?  Ben non parce que tous ensemble tous ensemble ça fait deux mots peu compatibles par chez nous. Et, y’aura encore un paquet de petits matins blafards à se shooter à la fraise Tagada avant le dit grand soir encore déprogrammé.

Ne parlons naturellement pas des managers socialistes, en congé maladie pour toujours, intéressons nous simplement à ce qui fut comme la promesse (bien illusoire j’en conviens) d’un front de gauche enfin.

Au mercato d’hiver, Bové étant parti porter sa caution oui mais non au DCB sporting club du sous marin vert non mais oui, ça branlait déjà un peu du transgénique.

Mais sous des prétextes incontournables, genre Melenchon porte des cravates super moches et Marie Georges Buffet, une coupe de cheveux ridicule, Besancenot et son NPA col mao et bien peigné, décidait (comme prévu) dans une stratégie super révolutionnaire, de faire cavalier seul.

Ce qui nous permettra aux Européennes d’additionner nos petits pois et nos carottes pour compter combien de députés européens anti-capitalistes nous n’aurons pas.

Guerre des gangs donc…

Un peu comme cette guerre des bandes des cités, aux clivages bidons et géographiques, utilisant leur énergie à se foutre sur la gueule plutôt que sur la gueule des prédateurs.

Les loups organisant avec délectation le championnat de France de la baston, entre moutons se bouffant avant que d’être bouffés.

Epatant.

Pourtant la clef des champs, c’est bien l’omni-mari de Carla, qui pour une fois, nous la donne, et c’est pas compliqué, y’a qu’à suivre le mode d’emploi :

« S’il y avait une connexion entre les étudiants et les banlieues, tout serait possible. Y compris une explosion généralisée et une fin de quinquennat épouvantable » NS – 2006.

Pendant ce temps là, la France sale et feignasse : chercheurs, artistes, intellectuels, fonctionnaires, chômeurs, précaires, intérimaires, salariés aux 35 heures, guadeloupéens, martiniquais, étudiants, lycéens, infirmiers, psychiatres, immigrés, banlieusards…c’est à dire à peu prés tout le monde moins Parisot et ce retraité lecteur du Figaro qui conclue son commentaire sur ce slogan frais et moderne « Pour une France propre et besogneuse » la France sale et feignasse, disais je, dans ses luttes catégorielles au quotidien se renifle le trou de balle un jour tous les deux mois.

et aprés….

A force de tant d’atomisation, moi même, seul aux commandes de mon blog autogéré et dans une tentation schizophrène et dyslexique, je me trouve à deux doigts de me « scissionner ».

A jouer chacun perso, après tout, on a peut-être tout simplement, le pouvoir que l’on mérite.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

11 commentaires sur « Tous ensemble tous ensemble…..m’ouais »

  1. Wahou! En voilà des id noires, pas sure que le front de gauche s’arrête au tête a tête PG/PC, voyons le 8 mars au Zenith ceux qui seront la pour une gauche anticapitaliste unie!

    J'aime

  2. J’crois que je vais lui dire qu’il faut qu’il se mette au look routard
    ça fait plus dans le vent! ça peut peut-être aider pour la discussion « le crayon à la main » .J’ai bien peur cependant, que le problème n’ait pas de solution: N’PA(s)de NPA dans un front de gauche, sourd à l’adresse qui lui est faite d’un front permanent (donc qui ne s’arrête pas aux européennes) bloqué sur un contentieux avec le PC. Ca n’empèchera pas de faire front ensemble sur le terrain du social, faut croire que c’est pas l’heure du politique!

    J'aime

  3. Tralala a raison: Que je sache, en Guadeloupe et consorts,ils n’attendent pas l’union de la gauche politique pour se mobiliser et « ré »-apprendre les luttes sociales?
    Patience, tgb…

    J'aime

  4. Tout d’accord avec Christine : rien à battre des manoeuvres partisanes et politiciennes, bourdel !
    (Mais quand même : je dois être naïf, je reste – tout comme toi – stupéfait devant chaque nouvelle démonstration de ses drapeaux partisans prenant le pas sur toute idée d’un combat collectif. C’est un brin désolant)

    J'aime

  5. @ tralala – si c’est pas l’heure du politique c’est au moins l’heure de l’histoire
    @ parkane – le look de thibault est quand même discutable – je ne parle même pas de chéreque qui fait tondu d’avance
    @ Christine – ne demande qu’à le croire
    @ jbb – je me demande si l’histoire ne va pas plus vite que la politique finalement mais curieusement les alter ont toujours un temps de retard

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :