Sale comme une image

Crétinisme ombilical

Que tous les connards prédicateurs et autres créationnistes de tout poil (et mamelles darwiniennes) ces ‘Savonarole’ abrutis de ‘l’Intelligent Design ‘  cessent au moins dans leurs représentations iconographiques :

de mettre un nombril à EVE.


Prédateur et plancton

Plus le petit poisson (boursicoteur) est rare, plus large est la mâchoire du requin

(proverbe spéculatif)

Sainte retouche

En bonne Sainte hystérique sœur Ingrid mouille

pour la racaille fasciste et à lunettes

La reprise

Le capitalisme repart

( selon que vous êtes pousseur ou poussé )

Cresus crisis

Aux usa les pauvres, en sont réduits à bouffer

leurs dogs

Pas con

L’énergie  humaine convertie en

électricité (Total a peur)

Nouveaux jolis métiers

journaliste/coiffeur dans le sens du poil néo-sarkozien

Autre cumulard : Askolovitch – journaliste/cireur de mocassins à talonnettes et glands

Copinage : MAGALI –  Piano et chanson

AU PETIT THEATRE DU BONHEUR  6, RUE DREVET  PARIS 18°
MARDI   9  et 16 décembre à 20H30

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

4 commentaires sur « Sale comme une image »

  1. merci tralala. En effet Marini, ce Sénateur maire de Compiègne, nourri grassement par l’état et ultra libéral (le beurre et l’argent du beurre ) gagne à être connu
    il adore les riches et méprise les pauvres et le fait savoir par ses propositions de loi
    éponger les pertes des boursicoteurs d’un côté
    supprimer la demi part des mères, veuves et divorcées ayant élevé un enfant seul
    Et pour eric woertz jamais à court d’une saloperie – c’est une justice sociale –

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :