Pendant les travaux, les affaires continuent

« l’Etat n’est pas la solution. Il est le problème »

Ronald Reagan 1981

Si le visionnaire yankee de série B, bouffé par la vermine et sa complice en saloperies, l’anoblie Margaret d’Alzheimer viennent de passer à la trappe de l’histoire, constatons néanmoins que Sylvestre Jean marc , Minc Alain, Marseille Jacques, Baverez Nicolas, Attali Jacques et tout un paquet d’autres bouffons du cathéchisme libéral continuent de polluer nos médias et de répandre leur développements peu durables, du fond de leur poubelles.

Comme continuent d’expertiser en rond et en propagande quelques autres larbins atlantistes, va t’en guerre Irakiens, dont le rond de serviette traîne toujours en aussi bonne place chez les marchands d’infos à sous munitions. (et dans les ministères)

Vu l’impunité de leurs propos volatiles et le peu d’empressements (hors Mélenchon) à leur démonter la tronche, ils auraient tort de se priver.

Dans la vraie vie, moi par exemple, qui suis, dans mon boulot, évalué à chacune de mes interventions, si j’affichais une tel degré d’ incompétence, y’a longtemps que je pointerais chez chomdu, auquel d’ailleurs, en tant que vacataire je n’accède pas. (Cela dit je ne regrette pas. Entre la carrière et l’ironie il y a longtemps que j’ai tranché.)

Dans ma grande naïveté pourtant, j’espérais qu’un Madelin (au hasard), belliciste libéral, accumulant les inepties, raserait un jour les murs, se couvrirait le visage de cendres ou s’excuserait tout platement de son aveuglement dogmatique mais non, nul amour-propre chez les fourgueurs de came pour cerveau disponible, juste la connivence obséquieuse des loufiats du poste qui ne risquent pas de donner la moindre courbature à ces contorsionnistes de la pensée sous vide officielle.

On se demande même, dans quelle mesure, leur fréquence médiatique n’est pas liée à leur manque totale de fiabilité cérébrale.

Admirons au passage, la force de ces culbutos, qui, de par leur cul plombé, collent avec une telle constance à leur chaise.

Notons juste que la caméra ces jours çi, préfère le jeune Hamon, hier encore si télégéniquement archaïque au moderne Valls, le tout rassis du jour.

Mais ça passera…

Donc tout continue.

Et l’euphorie des bourses à nouveau pleines, qui poussent à l’érection matinale, et le soulagement des experts appointés dans leur incontinence éclairant de leurs vessies, nos pauvres lanternes.

Et pendant l’agonie du libéralisme indigeste, et en acharnement thérapeutique, le capitalisme allégé nous revient, dans son nouveau packaging et en tête de gondole.

C’est reparti pour deux tours (jumelles).

Travaillons donc le dimanche avec le journal du dimanche, ne légiférons point le parachute doré mais laissons au patronat le soin de l’autoréguler (on connaît maintenant l’efficacité du système) En revanche accumulons les lois pour la racaille et le Rottweiler, deux en un.

La schlague pour les uns , la recommandation pour les autres

Mais après tout laissons faire, car au final et en termes de culture de résultat, reconnaissons la performance..

Là où le communisme, le trotskisme, l’anarchisme se sont cassés les dents, là où Mao, Guevara, Castro, Baader, Rouillan et compagnie ont calenché, une bande de joyeux traders allumés, tout enivrés de bonus et d’équations, le nez tout en poudre d’or sur la courbe exponentielle perpetuelle ont en quelques années à peine, réussis à foutre en l’air la méchante machine :

Respect.

Dans les gravats des banques déjà, ils remettent ça. Prudemment au début et dans six mois, ils contourneront allègrement à nouveau les radars tant la machine pousse au cul

à donf…

Parions qu’à la prochaine crise….

Ne parions rien du tout.
Pas de prochaine crise.
Juste le game-over

tgb

et merde à la camarde,   camarade….

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

6 commentaires sur « Pendant les travaux, les affaires continuent »

  1. je sors de France 2, j’ai abandonné devant la mauvaise foi carabinée et engrossée de la Dati qui n’a pas laissé à la mère Guigou son temps de parole , tanpis pour Elisabeth, elle aurait du refuser le débat surtout avec Arlette le majordome au service du pouvoir et tanpis aussi pour les enfants qui meurent en taule, ce sont des violeurs et des bruleurs de bus que dit la Dati , c’est pas l’éducation (comme le suggère Elisabeth) qui leur faut mais la prison, pas d’éducateurs mais des geoliers
    Sinon les marchés rebaissent, c’est en train de se décomposer bref ça pue , il va falloir que tout se recompose , bonjour les prochaines fusions et le chômage, adieu les vieux traders trop payés et bonjour à la nouvelle génération de traders smicards !!

    J'aime

  2. oui l’immoralité du personnel politique de ce régime est de plus en plus hallucinante. Pour puer, ça pue!
    et le régime, et ses principes, et ses « acteurs » comme on dit sur France-Culture!

    J'aime

  3. dis moi si j’ai bien compris. l’etat, qui n’a pas d’argent , emprunte des milliards d’euros aux banques pour redonner cet argent aux …. banques !!!
    ou est l’erreur ?

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :