chinoiseries Olympiques

C’est en direct d’un mariage chinois et durant l’épreuve officielle qui consiste à avaler à la suite les treize plats traditionnels de la cuisine cantonaise que j’assista sur écran géant à l’ouverture des jeux pékinois :

j’en pris plein les baguettes…

Les JO, vu de Hong Kong, forcément ça décale.
ça sort de l’ethno centrisme gaulois et de la sarkobsession (j’y vais-j’y vais-pas-retenez-moi-sinon-j’y-vais-quand-même-tout-en-y-allant-pas – ou – c’est pas moi c’est ma sœur qui rencontre le lama à vapeurs – les chinois l’appellent : « l’idiot agité  » ) et quitte à ne rien capter des commentaires sportifs, autant ne rien comprendre avec un consultant bridé plutôt qu’avec Nelson Monfort le polyglotte aux cinq langues simultanées pour ne rien dire..

Niquer Nike

Donc les Jamaïcains ont niqué Nike.
Evo Morales aussi.
Les Irlandais ont dit non les Boliviens oui
Et ces deux bonnes réponses me réjouissent

L’or aux indigènes, juste retour des choses.. 

Langueur de bassin

Remerciements sincères à Laure Manaudou qui en ces temps de productivisme Shadockien et de travail plus pour moins découvre avec grâce la beauté du geste et les vertus du naufrage.Olympique.
A 20 ans il est temps de vivre d’amour plutôt que d’eau chlorée..
.
Plus sexy que la boucherie Bernard,

plus élégante que l’abruti Lucas, la petite sirène sans médaille ne doit rien à personne et surtout pas à la France avachie sur canapé qui lui crache au visage. sa 1664. déjà tiède.

Une stingtao à la rigueur…

Tir aux pigeons

10 médailles d’un coup, dix drapeaux levés et la marseillaise enfin.
Le petit coq étoilé, (et ses deux plumes au cul : Kouchner Morin)  mains dans les poches pleines de sang, rictus aux lèvres, rend chaleureusement hommage aux athlètes bien rangés dans leur boîte..

Après la cérémonie compassionnelle, spécialité présidentielle, la patrie reconnaissante peut retourner à Paris Plage traquer le terrorisme en string !!!

Discobole

Carla Bruti notre spécialiste du lancer du disque, échoue au pied du podium malgré un vent ultra favorable et nous déclare vexée :  – m’en fous je lévite avec le curé patchouli en tutu jaune –

Danse de canards synchronisés

Dire ici, mon abhorration viscérale et définitive pour cette épreuve aquatique consternante qui consiste à dresser deux poules d’eau en barboteuse paillettes à faire des gestes syncopés, une pince à linge sur le nez.

Peu sensible au trempage de majorettes dans un court-bouillon, mon conseil du jour : qu’on les noie.

Oui vu de Hong-Kong et dans l’indolence chaloupée du ferry Boat qui vogue vers les building décoiffant de Central, la France du nain à talonnettes et de l’Europe retraitée de Russie, va finir en rouleau de printemps..

Rires jaunes

Tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

2 commentaires sur « chinoiseries Olympiques »

  1. « Peu sensible au trempage de majorettes dans un court-bouillon, mon conseil du jour : qu’on les noie. »
    court, clair et définitif.

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :