Zero pointé


L’automobiliste moyen sacrifie le quart de sa vie éveillée à son engin, soit en se déplaçant effectivement, soit en travaillant pour se payer les moyens de ses déplacements. Rapporté à la distance moyenne parcourue, cela donne une vitesse de 7 kilomètres à l’heure. Le vélo est bien plus performant.

Jean Pierre Dupuy – philosophe

Mais oui, je sais bien, je ne suis pas constructif, je vois le mal partout,
rien ne trouve grâce à mes yeux,
j’ai le mauvais esprit, la mauvaise foi…
et l’ironie facile.

Alors je vais frapper un grand coup
dans une tentative d’admiration furieusement déstabilisatrice
par un contre-pied réaliste et républicain
en virant ma cutie
à la Valls (Manuel)
à la Val (Philippe)
à la soupe (opéra et populaire)

Merci Lagarde. (ministre de l’économie et des finances)
SI,SI, Si
Merci Christine.
Merci de cet effort méritoire et lucide

Nous faire passer d’une croissance de 2,5 a 2,25 voire 1,9  est d’une audace réjouissante.
Enfin la France ose, enfin la France propose, enfin la France ouvre la voie, expérimente, tente et défriche les lendemains qui chantent.

Non non non, ne mégotons pas notre plaisir admiratif
Ce gouvernement est en train, ni plus ni moins, d’inventer le siècle, de nous projeter dans le futur, d’établir les nouvelles bases d’une civilisation sage, d’une culture inventive, d’une société durable.

Et ce n’est pas parce que ce gouvernement çi est composé d’un ramassis de jeunes croûtons là gominés et moisis, rassis et marathoniens ( agrémenté il est vrai d’une brochette de socialos gominés et moisis, rassis et marathoniens aussi – bref Ericbessoniens° – ) qu’il nous faut bouder notre plaisir, étaler par jalousie notre aigreur d’archéo-gauchiste et pavlovien.

Soyons bon joueur, fair-play, et Rocardien, faisons taire notre ressentiment de mauvais perdant frustré parce que «  c’est pas nous qu’on la fait « et sachons reconnaître enfin cette vision avant-gardiste, post-moderne.qui ne pouvait venir que du génie français et   ( il faut bien se l’avouer) d’une droite décomplexée et imaginative :

La décroîssance..

Certes nous sommes encore loin du 0% que nous espérons tous
Certes Guigolo en short cherche encore cette croissance comme les enfants cherchent Charlie sur l’image.

Certes encore l’intuition divine et opportune d’une ‘France de propriétaires’ n’est pas exactement le slogan qui saurait exalter et faire bander notre jeunesse érectile et qui n’en veut (surtout en ces temps d’éclatement de bulle immobilière)

certes encore, travailler plus pour gagner plus, faire du chiffre, avoir la culture du résultat, du quotas, de la rentabilité, de la performance, de la compétitivité et du rendement est encore quelque peu en décalage anachronique avec cette vision novatrice mais quelques réajustements du collaborateur Fillon et toute la communication gouvernementale redeviendra o combien cohérente.

Déjà, emblématiquement et fort pédagogiquement notre cyclisme, athlétisme, foot, rugby…nous ouvre le sillon

Enfin, la France qui gagne perd.

Et cette symbolique sportive, admirablement mise en scène en est le véritable message implicite.

Toujours moins.

Moins de pompes  à l’entraînement
Moins de longueurs de bassin (Merci laure)
Moins de saloperies chinoises
Moins de boîtes à cons avec écran plat
Moins de consommation à tête de gondole….
Plus de plaisir.
 

Et voilà que cette politique économique révolutionnaire ringardise d’un coup tous les experts boursicoteurs de l’ultra-libéral en panade et ce particulièrement  au moment même où laborieusement l’opposition socialiste, toujours un TER de retard, se convertie à l’économie de marché.

Quels nazes !!!!

Oui merci Christine
Merci Lagarde
Encore 1,9 point de croissance à contraindre
Et le Nobel de l’économie
Sera féminin…

Tgb

°Eric besson sous ministre prospectif et courageusement improductif.

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

5 commentaires sur « Zero pointé »

  1. Donc, comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, les « guigolos »
    guigolettes au pouvoir feraient de la décroissance, de l’acroissance sans le savoir, c’est un peu osé, non ? Au fait c’est décroissance? acroissance? croissance Zéro?

    J'aime

  2. J’avoue trouver l’idée de décroissance assez séduisante. A droite comme à gauche on fonctionne avec des logiques productivistes axées sur l’objectif d’une croissance censée tout résoudre, alors qu’elle mesure seulement la productivité économique du pays, ce qui est super réducteur…Je lis le bouquin de Jared Diamond « Effondrement » qui me conforte dans l’idée que la sobriété est le seul salut possible pour l’espèce humaine. En même temps je me dis que la décroissance est une belle idée, utopique,… de nantis, ou je lui trouve un côté mortifère (mais moins que le capitalisme finalement !). Bref je n’ai pas encore une idée arrêtée sur la question. Ce qui est sûr c’est que la décroissance me stimule plus que la notion de développement durable qui me sort carrément par les yeux !
    P.S: j’adore cette photo, elle vient d’où?

    J'aime

  3. mieux avec moins je trouve ça trés excitant comme défi et comme idéal
    en tout cas bien plus ‘qu’une france de propriétaires’
    la photo vient de je ne sais où, d’une de mes périgrinations sur le web
    je l’ai dans mes archives si vous la voulez no problémo un mail et hop
    tgb

    J'aime

  4. Un rêve, arrêter le tout numérique(au sens premier)-cela ne veut pas dire arrêter le numérique- penser à ce qui est bien et non à ce qui est plus, ce n’est pas mortifère, cette idée là, elle inclus l’équilibre, le partage… une utopie surement…

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :