#balancetonchômeur

le-pins-1-million-demplois-fabrique-en-republique-tcheque.jpg

Cher monsieur Gattaz, patron dévoué des patrons honteusement stigmatisés

En tant que bon français, préoccupé par l’économie de mon pays et soucieux d’ hygiène sociale et d’une saine gestion de la dette qui pèse sur l’avenir de nos enfants, je viens ici dénoncer une fois encore un de mes voisins, mr G……, se livrant au grave délit de chômeur optimisé.

Multirécidiviste, il est un de ces assistés, cancer de la société, qui fait rien qu’à partir en vacances vu qu’il campe en permanence dans sa voiture garée devant ma porte de garage.

Après enquête de voisinage je sais de source sûre que ce sale profiteur diplômé en informatique à osé refuser une place de plongeur dans une cantine en Bulgarie.

Un de ces riens, (comme le dit avec courage notre grand président) qui se complait dans la fraude massive aux allocations sociales (60 millions d’euros) alors que l’évasion fiscale ne nous coûte qu’à peine 80 milliards.

(et des jaloux cyniques islamogauchistes osent comparer).

DMUgVHxWAAA5bBR.jpg

Oui il faut accroître le contrôle quotidien de tous ces mauvais français et imposer à ces alcooliques, drogués, mangeurs de couscous, un bracelet électronique, doublé d’un contrôle d’urine journalier, triplé d’ une puce sous cutanée.

Dans ce triste monde de profiteurs fraudeurs je viens d’apprendre par la bonne presse bien française que notre excellent gouvernement va rendre enfin et ce n’est que justice, 400 millions d’€ (heureusement récupérés aux profiteurs des APL) aux 1000 premiers contributeurs à l’ISF, ce poison qui oblige à l’exil au Luxembourg et ailleurs tant de nos premiers de cordée.

Je forme le voeu que vous en soyez l’heureux bénéficiaire et que cela mettra un peu de baume au coeur du châtelain que vous êtes, accablé par tant de laxisme social, dans votre domaine justement acquis avec l’argent du CICE.

DMX_b-RXUAEdFbK.jpg

Pour toute récompense de mon civisme (même si je ne fais ici que mon devoir de brave citoyen) et pour fêter mon dixième fainéant de chômeur dénoncé, je ne demande rien d’autre que de recevoir un de vos magnifiques pin’s (opportunément fabriqué en république Tchèque) qui fait honneur à l’éthique sociale et solidaire du Medef.

 

Un vrai français (anonyme car les gens sont si malveillants)

tgb

Share|






http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js#username=xa-4cf6622238991a5a

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

10 commentaires sur « #balancetonchômeur »

  1. « Si tu ne vas pas au travail, le travail ira à toi! » Signé : le Bossu, dans le roman de Paul Fiscal, ou de Paul Fécal… Fémal…je ne sais plus…Je vais demander à Paul Emploi.

    J'aime

  2. Jacques Toubon (un gauchiste??) à publié un rapport qui montre que se sont les entreprises qui fraudent le plus et de très loin!
    En 2015, toutes les fraudes des salariés et chômeurs s’élevaient à 600 millions, celles des entreprises à 21 milliards.

    J'aime

  3. Moi ce que je vois c’est que Pierre Gattaz va beaucoup trop loin, Macron n’en apparaîtra que plus modéré tout en restant inacceptable ! et le jeu roule, roule comme cela et tu le sais !

    J'aime

  4. le jeu en effet est assez au point bien que déjà très utilisé – un peuple méprisé à ce point qui réagit si peu n’est pas forcément une bonne nouvelle pour eux –
    ça pourrait bien partir en vrille un de ces jours sans que personne n’est rien vu venir et même pas nous

    J'aime

  5. avec tous ces « chômeurs en vacances » ce serait assez facile de le suivre pendant un mois sans le lâcher avec une camera pointé en permanence sur son pin,s
    faut qu’ils expient par là où ils pèchent

    J'aime

  6. Tu ne crois pas que ce serait encore mieux, s’il devait aller pointer toutes les heures chez Popol ? J’imagine son allégresse, à côtoyer enfin ceux qu’il ne connaît pas, ceux qui dans la mesure du possible TRAVAILLENT ! Lui, il ne connaît pas.
    Et pas question qu’il refile sa carte de pointage à d’autres : contrôle du fond de l’œil, des dix empreintes de doigts, de la signature, profilage de la voix… en gros trois quarts d’heurs à chaque fois, quoi.
    On remarquera que sa famille est d’origine savoyarde, comme les ramoneurs et de nombreux autres petits métiers « montés à la capitale il y a 100 à 150 ans. Il a dû oublier ce genre de détail, à nous tous de le lui rappeler.

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :