Je me demande bien qui sera face à Mélenchon au second tour !

Bon bon bon, ben ça finit quand même par se décanter tout ça ! Nos candidats ayant, entre deux écrans publicitaires, appuyé chacun sur son buzzer,

il est temps maintenant de fabriquer du consentement et de la prophétie auto réalisatrice bref :

                                                            Le président

Parce que l’on peut commencer sérieusement à se projeter et à se familiariser avec ce vraisemblable qui n’a rien encore de probable mais qui vient.

Incarner les choses et les matérialiser étant déjà le début d’une réalité à laquelle on finit par s’habituer, aucune raison de laisser ce privilège à la caste à Macreux qui dans un déluge de paillettes et de fric n’arrive même plus à faire d’un petit bonhomme inconsistant et fade l’égérie de minettes impubères

et d’auto entrepreneurs de chez RSA corporate.

Oui commençons à envisager sérieusement que demain nous pourrions accéder au pouvoir et qu’après la liesse et cuite mémorable du dimanche grand soir, nous retrouver très vite au pied du mur d’argent du petit matin lundi.

Et tandis que le cuistre de la philosophie ménopausée trouve grossier que le gueux puisse venir sans cravate

sans même trouver vulgaire de venir en costard un chèque à la boutonnière

( il est vrai qu’entre collègues d’emploi fictif…)

les larbins de l’empire de la finance libèrent leurs sphincters et leur morgue de classe.

ça fait de l’huile.

Oui l’austérité pour tous et l’opulence pour soi pourraient bien ne pas passer l’hiver.

Examinons donc la chose posément et nos adversaires bien coiffés de la raie au milieu et de la mèche rebelle avant calvitie que notre héraut va coiffer au poteau en un sprint à la Bolt :

Le professeur Fion découvrant le virus de la dette de nos enfants (mais pas des siens)

Le stagiaire manager Macreux considérant la France comme un open space

Jean Marine, la fille de son père et son projet visionnaire de crécher à la mairie

Croisons les doigts en tout cas, pour que ce ne soit pas Poutou, JLM étant foutu pour l’occasion de ressortir ses chemisettes.

Et soudain dans ma persistance rétinienne,

une urgence de m’assaillir.

Penser à porter mon costard (acheté par moi-même) au pressing fissa, des fois, que, sur un malentendu, je finisse ministre.

tgb

Share|






Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

19 commentaires sur « Je me demande bien qui sera face à Mélenchon au second tour ! »

  1. Question re-vêtements, il y Asselineau d’un autre temps. Une fois à l’Elysée, JLM préfèrera-t-il le parquet ou la moquette?:-)

    J'aime

  2. Sérieusement, Je ne pense pas que Mélenchon puisse être au second tour. Mais tout est possible, révons un peu: face à Fillon ou Macron, JLM pourra réunir une majorité, mais face à LePen, j’en suis moins sûr.

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :