Comme ça, c’est fait…

des fois que j’oublierais, ou que j’aurais pas envie, ou que je serais trop bourré, ou que je serais plus là, ou que je serais déjà en 1438 de l’hégire ou que j’aurais déjà célébré Rosh Hachana de l’an 5777 ou que j’attende le 28 janvier que débute l’année du Coq de Feu Rouge ou que la fin du monde
ou que le début d’un autre, parallèle…


en tout cas quoi qu’il se passe, quoi que je décide, c’est du fion fond du coeur

tgb

Share|






Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

9 commentaires sur « Comme ça, c’est fait… »

  1. La pie nie, houille ! heure !
    Comme ça si nous sommes quelque part sur les routes, au moment fatidique, c’est sûr, ce sera fait.
    Bourrés de naphtaline, ou de jus de citrouille frais…

    J'aime

  2. Eh ! Je m’attendais à la guerre lancée par provoc’ en début de nuit, juste avant que le vote des grands électeurs US ne soit effectif : voilà, on peut souffler un peu puisque ça y est, il a dépassé le cap des 270 voix. Les chacals du Pentagone ne peuvent plus du tout se prévaloir d’un Obama en train de faire ses valises, ni d’une Clinton qui aurait pu prendre la relève entre deux crises de démence.
    Reste l’assassinat, l’une des rares opérations dans lesquelles ces bêtes de l’ombre sont passées maîtresses. C’est dire leur niveau de légitimité. A moins qu’il ait la présence d’esprit de les foutre tous en cabane, au secret :
    – les administrateurs présents ou anciens de la FED
    – ceux de toutes les grandes banques d’affaires et fonds spéculatifs (ce sont souvent les mêmes)
    – ceux des entreprises de fabrique d’armes, y compris chimiques ou nucléaires
    – les sénateurs et représentants qui protestent
    Ne manquent plus pour parfaire le tableau, mais là il n’y peut rien, les têtes couronnées d’Europe, les patrons des 420 banques de la City de Londres et les familles Rockefeller, Lazard, Rothschild au complet.
    Au troux ! sans avocats, surtout !

    J'aime

  3. Ce qui risque d’être bourré, mais alors…. euh… boup… skuzé… borp… c’est les urnes en mai…
    « Entre Saint Germain de Longue Chaume
    Et puis Saint Sauveur de Givre en Mai
    J’ai rencontré en ce royaume
    Une jeune fill’ qui dans la nuit pleurait »
    (vieille chanson de mon coin)

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :