Faudrait pas se moquer !

D’abord parce que c’est un peu facile. Dans l’état où il est. A côté de la plaque, totalement à l’ouest. Tout vers l’atlantique et rien vers l’Oural. Et déjà tout cramé tout zombi à 13% et plus tellement étanche.

Ensuite il est quand même censé représenter la France. C’est à dire nous. Et qu’on est assez chatouilleux pour pas avoir trop envie de passer pour des glands. Déjà que le précédent…

Enfin il ne devrait même pas être sur cette photo. Nous n’avons rien à foutre dans l’Otan. Et surtout pas pour y faire le grouillot et porter les valoches des patrons.

Cette photo pourrait être sympa, annoncer quelque chose, si seulement notre maladroit ou plus certainement notre malagauche, notre François Pignon de la communauté internationale (c’est à dire l’occident), notre Pierre Richard du concert des nations (c’est à dire l’occident ) un chouia moins ethnocentré que les copains de la promo, voyait quelque chose que les autres ne voient pas, avait une vision singulière, un regard décalé, une posture atypique…

S’il s’intéressait justement à autre chose, autrement… à l’Amérique du sud, à l’Asie, à la Russie, aux Brics, aux pays émergents… S’il portait une autre voie, s’il parlait d’une autre voix, celle des non-alignés, des sans dents, des sans états, sans maisons, sans futur, des palestiniens, des indiens plutôt que des cow boys, des iconoclastes plutôt que des comptables, des inventeurs plutôt que des spéculateurs, de la coopération plutôt que de la compétitivité…

S’il essayait au moins…

S’il était moins conforme, un tantinet rebelle, s’il tentait un solo dans la chorale, s’il mettait le boxon dans l’ordre mondial, s’il empêchait de libéraliser en rond, s’il ramait peut-être mais au moins à contre courant, s’il portait une esquisse de début d’ébauche d’alternative… Bref, s’il existait un peu.

Sauf qu’à le voir si soumis, si servile, si suiviste et aplati, systématiquement raisonnable, résolument obéissant et totalement consciencieux, impossible de s’attendrir, aucune chance de s’émouvoir de sa maladresse, de son air ahuri et niais, de son absence de charisme, de son manque de tempo, de ce don pour le contretemps, le contre emploi ; ce syndrome même du remplaçant qu’il est et qu’il restera :

ce président si normal, si normé, si normalisé et pourtant ni synchrone ni en phase.

Il sera donc cette anomalie, cet incident, ce ravi de la crèche appliqué, celui pour qui on ne vota pas, tandis qu’on votait contre l’autre

celui qui n’aurait pas du être là et qui fait de son mieux pour ne pas y être.

Fallait pas qu’il s’invite, fallait pas l’inviter : il eut sa chance.

Alors tant pis ! pour tous ses reniements, ses remaniements, pour tous ses renoncements avant même d’avoir commencé, pour nous avoir ouvertement pris pour des jambons, pour nous avoir craché son Valls au visage, son Macron dans les dents, moquons nous, défoulons nous, amusons nous du guignol…

S’il passe pour un con

c’est qu’il en est un.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

19 commentaires sur « Faudrait pas se moquer ! »

  1. On ne lui demande même pas de réussir on sait bien que c’est pas simple mais au moins d’oser quelque chose mais j’t’en fous …

    J'aime

  2. L’erreur serait de le prendre pour un imbécile, auquel cas jamais il n’aurait été sélectionné pour être un « young leader » !
    D’ailleurs tous ces « youngs leaders » ne jouent-ils pas un rôle en tout point semblable à celui des collabos de 40-45 mais cette fois-ci au profit des USA et de la finance anglo-saxonne , (ex : Fioraso et l’anglais à l’université…)
    Certains avaient été prophètes (trouvé sur le site « Tout va bien »):
    Les  » socialistes  » font exister et croître le Front national.
    Dans D’une révolution conservatrice, un livre paru aux éditions Léo Scheer en 2007, Didier Eribon écrit p. 63:
     » Je me souviens de Pierre Bourdieu me disant, au milieu des années 1990 : « Ce pur produit de l’ENA qu’est François Hollande se faisant élire à Tulle, c’est la fin de tout ! Ca veut dire le Front national à 20 % dans dix ans. »  »

    J'aime

  3. Seul DSK sait à quel point Hollande est le remplaçant excéutant. Et Pékin et Moscou le savent aussi. 3 mois avant sa chute à NY, cet idiot de DSK avait fanfaronné en expliquant que le FMI allait mettre en place une monnaie alternative au dollar pour l’achat de pétrole. Faut pas rêver…

    J'aime

  4. L’explication pourrait être là, on a pas voté pour mais contre l’autre… Ce ne serait même pas une vengeance mais non impossible de lui prêter un quelconque ressentiment, le pire est de constater qu’il se contente d’obéir, son incompétence largement mise à contribution quand il a dirigé et réussi à couler le Ps, est résumée dans ton texte. Ce serait donc un simple pauvre con.

    J'aime

  5.  » ARTICLE 68.
    Le Président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. » On y est, non ?!

    J'aime

  6. Entre la France et le Président, chacun se trompe sur l’autre comme dans une histoire d’amour mais sordide, sans lyrisme, sans les violons… »Otan en emporte le vent »!

    J'aime

  7. @Agathe comme c’est sans doute un type intelligent on se demande s’il n’avait pas mission de faire disparaître le PS
    @turandot avant qu’on applique ici l’article 68 on l’aura viré à coups de figues molles
    @Robert spire pour les violons c’est dommage on avait pourtant mme valls

    J'aime

  8. Toute son intelligence est mise au service de son intérêt personnel, il est arrivé là un peu par hasard (ne l’oublions pas), ses choix politiques liés au monde de la finance servent avant tout le système qui avantage son milieu.

    J'aime

  9. Il n’est pas arrivé la par hasard, les militants l’ont choisi. Il y avait mieux que de choisir un pauv’ secrétaire sans aucune expérience gouvernementale. Ensuite élu par plus de 50% des français… quel hasard ???
    Je pense que nous jouons avec la démocratie… LePen au second tour, un gars sans expérience au pouvoir… Hasard.. La politique et ses convictions : je suis de « gauche », je suis de « droite ». Qui se reconnait dans ses fumeuses valeurs de parties ? Il faut le choisir car il représente tel parti ??? choisissons Casimir la prochaine fois (quoi que l’on en est pas tres loin).
    Chers électeurs, nous manquons de réalisme.
    J’ai de la chance de ne pas être un chômeur aujourd’hui… car non seulement j’aurai pas d’emploi et et en plus je n’aurais pas d’espoir d’en retrouver un ? Idées de gauche ou de droite, un chômeur sans revenu reste un chômeur tout seul. Politique de gauche ou de droite, très drôle, mais pour qui ? Les belles idées des bobos et les belles envolées lyriques d’une droite à l’abri du besoin. Ça me fait bien rire, (un peu aigre tout de même). Quel hasard ? En fait, pardonnez moi, mais ça me met en boule. Car on n’a que ce que l’on mérite !

    J'aime

  10. ni droite ni gauche c’est quand même un concept vachement de droite mais bon qu’on ait que ce que l’on mérite c’est certain et pour l’instant j’ai une putain d’otite ce qui pousse assez au réalisme genre torticoïde 🙂

    J'aime

  11. De quel coté l’otite ?
    si c’est à gauche, c’est foutu faut couper, si c’est à droite prépare toi à la perdre… pour la revendre.
    Mon petit bonhomme à un point commun avec toi… pour l’oreille je veux dire.

    J'aime

  12. La droite mais je suis pas sur d’en tirer grand chose
    Pour le petit Élie ça en fait 2 avec la nage jusqu’à la grotte mais l’otite c’était pas obligé

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :