Jus de crâne sous la coupole

C’est donc plein les pattes, ce vendredi soir, et après avoir contribué à une pleine semaine de productivité hollandaise, que je ralliais le colonel Fabien pour assister au siège du PC, à un débat avec Emmanuel Todd autour de son bouquin « Le mystère français ».

Etude écrite en collaboration avec le « pas très rebelle destroy » Hervé le Bras, dixit le camarade non-marxiste d’essence judéo-bolchevique Manu.

C’est d’ailleurs à l’initiative de Todd que cette rencontre avait lieu, ce qui lui permettait enfin de venir titiller l’appareil communiste en sa demeure et me donnait l’occasion de me glisser sous la coupole d’Oscar Neimeyer longtemps fantasmée.

Voilà c’est fait et ça vaut le déplacement.

Le mystère français : la France passée au scanner de la cartographie, à travers l’œil d’un démographe et d’un anthropologue.

Conférence débat en présence de Pierre Laurent acceptant volontiers de se laisser intellectuellement chahuter, où il fut question en vrac de « catholicisme zombi » versus Ayrault, de communisme mort, ce qui en soi est déjà plus sain que le maraboutage, de libertaire égalitaire, de « mentalités contre superstructures » de pensée unique autrement nommé pensée zéro, de zone euro alias zone mark, et statistiquement parlant de la relative stagnation du FN en ses bastions (15% en 88, 17% en 2012) voire de son inéluctable déclin en Ile de France.

Dans le pessimisme ambiant quelques fragments d’espérance donc.

Comme par exemple, quand 55% des enfants naissent hors mariage, il est permis de douter de la droitisation des mœurs et autorisé à penser que les partis politiques sont au final plus à droite que l’électorat. Que, contrairement aux pays anglo-saxons, toutes les classes sociales en France font des enfants, renforçant ainsi une cohérence nationale ; que le soi disant transfert des voix PC vers le FN est une ineptie ; que l’Europe martyrisée par l’Allemagne est vouée à l’échec, que l’euro censé unifier le continent, le sacrifie.

Il y fut question aussi d’une soi disant culture de gouvernement socialiste parfaitement illusoire, contrairement à une gauche de gauche idéaliste éminemment plus réaliste, de l’incompétence crasse et risible de nos dirigeants, de leur vision économiste de la vie totalement rétrécie, des longues années d’humiliation à subir pour Hollande de la part de l’Allemagne, de la nullité d’une oligarchie dans l’incapacité de quelque intelligence.

Mais aussi de l’absence d’un récit national de gauche, d’une parole au nom de la France portée disparue, d’un européanisme dans son désastre poussé à recourir à l’autoritarisme politique, de l’immaturité des masses à agir, de son atomisation, et dans ce vide idéologique, d’une place qui reste à prendre, d’un mouvement qui reste à recomposer.

Bref, autant d’éléments discutables certes, mais stimulant agréablement le jus de crâne, dans des échanges bruts de décoffrage et une ambiance bon enfant.

Ces débats étant appelés à se renouveler, il est une bonne nouvelle : le parti communiste français se remet à penser. Il faudra sans doute quelques années pour que cette phosphorescence se formalise mais que l’intelligence passe à gauche est le signe prometteur de la vitalité.

Moi-même fourbu, en ressorti tout régénéré.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

8 commentaires sur « Jus de crâne sous la coupole »

  1. merci pour ce partage d’une expérience certainement fabuleuse qui me fait regretter de ne point habiter la région parisienne…

    J'aime

  2. Très bien que le parti communiste se remette à penser, s’il avait quelques fois arrêté dans ses hautes sphères. Malheureusement, avec l’étiquette à consonnance stalinienne qui lui a été accollée depuis des lustres par les masses médias et leurs exagérations tendancieuses, la Caste étatique néo-libérale installée ne sautera pas de sitôt…

    J'aime

  3. de sitôt peut-être pas mais on peut lui faire confiance pour se vautrer toute seule avec cet aveuglement du coyotte rétropédalant vainement dans le vide.
    bip bip !
    c’est pourquoi précisément il est urgent de penser et construire posément une alternative pour demain et pas une version revisitée d’hier

    J'aime

  4. ah oui ça devait bouillir sous les cranes , à défaut de bouillir en déhors , c’est quand meme génial d’avoir ce genre d’info quand on est loin , tous les chats du coin te donnent le bonjour

    J'aime

  5. Je suis allée aussi à une rencontre organisée par le PC, en vue des Assises de Montreuil( le 16 juin), vendredi soir. Et je sors satisfaite par ces échanges avec des gens de gauche et de bonne volonté, je crois .
    Le thème :  » Changer de cap
    en France et en Europe » avec 40 organisations politiques à gauche, syndicales, associatives.
    Le lieu de ton débat semble grandiose.Merci pour ce billet très attendu .

    J'aime

  6. bah oui si ça se remet à phosphorer là où ça phosphorait jadis c’est une bonne nouvelle.
    Etre sous la coupole de Neimeyer c’est sûr que j’en rêvais depuis longtemps comme apparemment Todd.

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :