4 commentaires sur « blackout »

  1. Eh oui … C’est ça l’europe libre . ( free europe disaitla CIA) .
    Chassez le naturel …
    Voilà ce qu’en bon marxiste on appelle l’expression typique d’une contradiction, au sein de la « démocratie » de marché .
    C’est un peu sous forme d’image d’Épinal virtuelle l’illustration candide des deux versions du spectacle :
    – le spectacle diffus : c’est la version glamour, typiquement à la berlusconi . Une expression quand même un peu discréditée et ringarde du spectacle diffus, qui du fait de ses composantes folkloriques n’est pas vraiment exportable .
    – le spectacle concentré : est désormais ré-intégré sous une forme « rénovée » ( de nouveau fascisante après l’intermède stalinien ) dont le modèle magyar « émergeant » nous donne la version « antitotalitaire » ( la version chinoise étant par exemple une variante « totalitaire » de ce modèle encore assez efficace mais un peu balourd ).
    Comme on sait ces 2 pays un peu arriérés sont en retard ( d’une modernisation ) par rapport à l’avancement de nos fringantes démocraties de marché, où le libéralisme a permis le dépassement de cette contradiction ( un peu archaïque ) sous la forme post-moderne du :
    spectacle « intégré » que nous avons quotidiennement « sur nos écrans » .
    à nous de tirer parti de ces contradictions, spécialement (comme c’est en ce moment le cas) quand le spectacle se prend les pieds dans le tapis .

    J'aime

  2. Oui , mais il lui arrivait aussi parfois de dire que « le cinéma c’est 24 fois la vérité par seconde » …
    Contradiction … quand tu nous tient .
    Friot rappelle que les russes ( et le reste du « bloc ») à l’époque « totalitaire » avaient bien compris l’usage « utile » qu’ils pouvaient faire de leurs « médiats » ( on utilisait pas encore le terme à l’époque, mais bon ) :
    pour être « informé » il suffisait d’inverser ce qui était annoncé par la pravda ( et consort ) . Quand une chose était annoncée il fallait comprendre l’inverse.
    Bref une sorte de théologie négative appliquée aux « actualités ».
    Mais avec ce genre « d’information » on n’est quand même pas très avancé par ce qu’en réalité on a pas vraiment d’idée de ce qui se passe vraiment .
    On sait juste ce qui ne se passe pas vraiment …
    ( c’est déjà ça …)

    J'aime

  3. ce qui est assez drôle c’est que pendant que les tunisiens se battent pour l’ouvrir les Hongrois se foutent de la fermer – entre les pays émergents qui montent et les pays émergés qui plongent on devrait finir par se croiser prochainement – penser à se faire coucou par le hublot

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :