Guy Môquet fout le feu au Fouquet’s

On se souvient tous que l’une des premières initiatives du président gadget, fut la lecture de la lettre de Guy Môquet dans les écoles de la république et jusque dans les vestiaires d’une équipe de France. Certes, pas tout à fait la lettre d’un jeune communiste de 17 ans condamné à mort puis exécuté pour une distribution de tracts dans les rues de Paris. Certes, pas tout à fait non plus, la lettre d’un résistant engagé face à un pouvoir félon, mais surtout la lettre édulcorée d’un adolescent à sa mère, dépolitisant ainsi le combat du jeune militant pour mieux l’accaparer.

Nonobstant, si le chef de l’état (lonnettes) donne en exemple Guy Môquet à la jeunesse de France, on peut logiquement en conclure qu’il est plutôt sain que l’adolescent ait non seulement le droit de descendre dans la rue pour contester mais encore qu’il en a le devoir. 

Et si encore, ce gouvernement arrive à considérer comme pénalement responsable un môme de 13 ans jusqu’à justifier son emprisonnement, on se demande bien à quel titre, un ado ne serait pas assez responsable pour arpenter les rues de France et protester.

De toute façon responsable ou pas, on sait depuis Rimbaud « qu’on n’est pas sérieux quand on a 17 ans ». Et tant mieux. Il sera toujours temps, à l’âge du reniement vénal, du pragmatisme collabo et de l’Alzheimer politicard, de finir, humanitaro-notaire comme Kouchner, libéral libertaire vieux con comme Cohn Bendit ou tartuffe censeur d’ORTF comme Val.

Bref, si on n’est pas rebelle ou révolté à 16 ans et quand on voit ce qu’est devenu le méchant maoïste révolutionnaire Glucksmann, sinistre notable de la pensée bancaire et pur torcheur de cul de l’ordre mondial, on est en droit de s’inquiéter.

Oui, responsable ou pas, on sait aussi depuis Courteline, « qu’il vaut mieux gâcher sa jeunesse que de ne rien en faire », comme par exemple HEC, dans un cursus de kapo formaté du capitalisme  pour les cons.

Bref et pour résumer, si on n’a pas balancé de pavés avant 50 ans, on a raté sa vie et son éducation.

Car la contestation est le fondement même de notre histoire. De jacqueries en insurrections, de 89 à 68, en passant par 1830, 1848, la commune et 36, notre mémoire est jalonnée de barricades, jusqu’au baron Haussmann et ses boulevards percés pour laisser place aux canons.

Ainsi quand la volaille de l’ump piaille à l’instrumentalisation des jeunes, à la manipulation des lycéens, c’est Gavroche qu’on assassine et c’est Guy Môquet qu’on fusille à nouveau.

« Mort aux vaches » disait le grand Georges. « Mort aux vaches » reste le leit-motiv de toute nouvelle génération venant bousculer la précédente. D’une part, car le fait d’affronter les crs justifient leur salaire, d’autre part, parce qu’un coup de matraque vaut largement une leçon d’instruction civique et qu’enfin pendant que le jeune casse du flic, au moins, durant ce temps là, ne fait il pas de conneries, ne serait ce que regarder « secret story » dans la machine à coca.

N’oublions pas que l’électorat du rabougri à plus de 65 ans. N’oublions pas que le seul segment où il reste majoritaire est chez les plus de 75 ans. N’oublions donc pas que « cette France d’après » a, à peu prés, une espérance de vie de 10 ans. De quel droit, cette France grabataire devrait décider pour des mômes qui ont 70 ans devant eux ? Oui de quel droit une France du 20 ème siècle devrait penser le 21éme à la place de ceux qui le vivront ?

Les ados d’aujourd’hui ne doivent laisser à personne le choix de leur avenir. Ni à ce pouvoir rance, ni à ses valets de pisse médiatiques, ni au condescendant à la manque Alain Minc, tout à son mépris.

Un état qui crache à la gueule de ses enfants est un état à l’agonie.

Lycéens de France, la politique de ce pays vous appartient, comme ses rues, ses perspectives et ses héros.

C’est Guy Môquet qui se venge à travers vous !

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

39 commentaires sur « Guy Môquet fout le feu au Fouquet’s »

  1. Comme aurait pu dire H.F.T :
    Vous êtes priés de remettre l’état dans les WC où vous l’avez trouvé en entrant …

    J'aime

  2. je râles de ne pas te voir .. et de ne pas jeter des briques avec toi..
    c’est extrêmement bien dit , moi aussi, je suis outrée de voir que le discours des jeunes est faussé, tout d’abord, la sélection au journal nous offres toujours les même manifestants qui ont laissés le cerveau dans le cartable et puis, ils les ridiculisent grossièrement.  » Effectivement, c’est absurde .. comment un gamin de 17ans pourrait avoir une conscience politique?! » veulent ils nous faire comprendre ?!
    j’aimerais leur répondre, que la conscience politique n’a pas d’age.. et que certains même vieux prône des valeurs d’un partie en oubliant le mot « conscience » qui précède politique, en fin de compte la politique aussi se consomme.
    Il me semble que les citoyens devraient suivre une éducation de la bonne pensée et de la logique politique (relire ALAIN que j’affectionne) et seulement aprés, il trouveront insupportable une telle réforme . Le droit de vote ne devrait être donner qu’après cet même éducation car on baigne dans la manipulation, la désinformation et l’individualisme.

    J'aime

  3. et bien marie te voilà baptisée une nouvelle fois ou bizutée – tu vas connaître la culture de l’AG de l’effervescence estudiantine et parisienne – quoi de plus formateur pour se faire une conscience politique d’être le bon jour au bon endroit – 🙂

    J'aime

  4. ben tiens, te gêne pas, faut que ça diffuse ça diffuse – moi j’aime bien les petits boutons magiques mais pas celui de facebook

    J'aime

  5. merci cuicui – du mode ou du monde ça me va tout aussi bien – je suis également étranger à twitter mais je devrais m’y intéresser sans doute

    J'aime

  6. @ cuicui – twitter je vais y penser – pour le texte dans la langue de coca cola pas sûr que j’ai tout compris
    @ mochica 74 – merci pour la confirmation merci pour le lien et merci tout court

    J'aime

  7. La rumeur des défilés est toute proche en ce moment, de même les jeunes « nrv » qui commencent à secouer les couvercles, et pas que ceux des poubelles du quartier.
    Les chalands arrivent dans mon échoppe avec des autocollants de syndiqués pas très flatteurs pour le manège enchanté .
    La radiovision ne semble plus très bien s’accorder avec la voix de son maître , et un peu partout on sent que le stade de la morosité est dépassé.
    Bref , Guy Moquet n’a pas fini de faire des émules et chacun sait que ce sera pas à l’hue aime pet
    Pour autant y’a pas de raison d’opposer les générations.
    Être jeune c’est pas une catégorie ( a fortiori une classe sociale) mais un « moment » , chez quelques uns très fugace, et dont ils ont donc bien raison de profiter .
    Je dirai donc que plus important encore que d’être jeune « comme Guy Moquet » … c’est de le rester .
    Sinon fesse bouc ou tf nain c’est « bonnet blanc et blanc bonnet » comme disait le petit gros ( à l’époque à propos de poher et pompidou …).
    La même daube pour handicapés du rapport social ( aliéné en « réseau »).
    Cela dit tant qu’ils diffusent tes salutaires diatribes .
    tébienlaouté mon bon tgb, et quand à l’apéro …

    J'aime

  8. non mais ouais bien sûr je fais toujours un peu dans l’outrance c’est mon coté pédagogue – bien sûr qu’il y a de jeunes vieux des vieux jeunes et que la manif est belle quand elle est inter générationnelle – la jeunesse n’étant pas une classe sociale évidemment – mais de toute façon et par définition la jeunesse a raison parce qu’elle est de son temps et qu’entre un occident plein de musées et de maisons de retraite et les pays émergents plein d’une jeunesse qui n’a rien à perdre l’affaire est entendue et malheur aux pays qui se privera de cette immigration et de cette jouvence là. Ne serait ce que pour pousser les fauteuils roulants

    J'aime

  9. décidément je vais faire le vétilleux ce soir …
    Ton opposition « symétrique » du « vieil occident sclérosé » avec « les fringants pays émergents » plein de sève vitale et de jeunesse entreprenante, me semble quelque peu capilotractée par l’idéologie la plus sommaire de nos médiacrates .
    Si c’est de la pédagogie , chuis pas sur qu’elle soit très instructive.
    Mais comme il est tard , que la journée a encore été longue et chargée, je ne chercherai pas à t’accabler d’une de mes pesantes argumentations , d’autant que sur Guy Moquet et sur ton billet je suis entièrement d’accord avec toi .
    Guy Moquet n’est surtout pas un modèle, mais un superbe exemple, pour une belle leçon ( pour le coup, oui, c’est de la bonne pédagogie que tu fais là ).

    J'aime

  10. urbain vétilleux ? nannnnnnnnnnn impossible- bah ouais d’accord nord sud un peu manichéen – bon mais c’est bientôt fini de chinoiser (qui ont un problème de natalité) tu te rattrapes à la fin et tu fais bien sinon j’allais me traiter au vin artificiel (qui est le meilleur paradis comme tout le monde le sait dont Charles)

    J'aime

  11. Ho la vache, prononcer « facebook » chez toi c’est dangereux.
    L’aliénée du rapport social t’emmerde, Urbain.
    Je suis soupçonneuse quand tu dis un truc assez banal et en aucun cas agressif et que quelqu’un à qui tu ne parlais pas en profite pour t’utiliser et donner son avis tout en te pétant les tibias.
    N’aime pas facebook mais ne m’insulte pas.
    Merci.

    J'aime

  12. boah meriem te formalises pas. L’Urbain en question est à apprivoiser – un peu brut de forge la bête mais pas méchante et même mérite le détour – faut juste avoir le mode d’emploi – mais une tape sur le museau lui fait pas de mal allez allez (cela dit en plus – pas sûr que ça s’adressait à toi en particulier)

    J'aime

  13. tgb, je ne l’ai pas lu comme si ça s’adressait à moi en particulier mais j’utilise facebook et je le dis; je pourrais ne pas me sentir visée?
    Ceci dit, je n’ai strictement rien contre urbain en général, je parlais de son commentaire.
    J’aime pas qu’on me colle une étiquette sur le front et encore moins d’une manière aussi cavalière.
    Bises belges.

    J'aime

  14. avec ce qui nous sert de président et quand vous serez belges wallons débarrassés des flamingants, il est bien possible qu’une grande partie des Français dont moi (même si je suis déjà naturalisé Grolandais) demande la nationalité Belge. ça vous apprendra

    J'aime

  15. Ecrit par : meriem | 22.10.2010
    Le propre de l’aliénation idéologique c’est qu’elle dissocie celui qui en est la sujet , de lui-même ( c’est ce qu’on appelait la « séparation » ) , et naturellement un des effets symptomatiques est qu’il est convaincu d’y souscrire « librement » ( et naturellement pour son plus grand épanouissement ).
    Libre à toi de considérer mon commentaire comme une insulte , mais ce faisant tu en accrédites le fond .
    Pour que ces trucs là « marchent » il faut évidemment des dupes pour y adhérer dans une candide absence de discernement , et une profonde déréliction du rapport social.
    Nous savons de longue date que ce ne sont pas les dupes qui manquent mais les escrocs.
    Au monde merveilleux de fesse bouc, tf nain , hiiipade et autres prothèses symboliques, la « concurrence libre et non faussée » est en train d’y pourvoir .

    J'aime

  16. ou comment Urbain ce sage, ce diplomate, ce médiateur bien connu n’est pas du genre à jeter de l’lhuile sur le feu…
    hé ben on n’est pas rendu.

    J'aime

  17. Ecrit par : tgb | 23.10.2010
    C’est le feu de la révolte et de la critique.
    Celui qu’étouffe le consensus , le « virtuel » , les « réseaux » des « amis » aux « apéros citoyens », dans le formatage in-formé, garant de l’innocuité conformiste, de la mise à l’écart du rapport social émancipé, et de la bonne « circulation » du spectacle .

    J'aime

  18. c’est bien ce que je disais…
    Ecrit par : tgb | 23.10.2010
    Alors tu sais bien que meriem ne doit pas craindre de s’y réchauffer ( surtout en ces temps de frimas annoncés) au risque parfois de se brûler un peu .
    Ni sage, ni médiateur, ni diplomate (pouah) , ni dieu , ni maître ,
    et vive les belges , surtout quand ils sont « chagrinés » .

    J'aime

  19. @ urbain – ben tiens encore heureux, toi le brillant libraire activiste et solidaire tu vas quand même pas nous tourmenter de la jeune poétesse belge prometteuse.
    @ Françoise D – j’ai vu ça dans les stats – pour une fois et c’est pas si fréquent les lecteurs et moi sommes d’accord sur la pertinence du texte.
    parfois j’ai des textes que j’aime particulièrement qui passent inaperçus et souvent des textes que je considère comme très moyens qui cartonnent – c’est ainsi le vieux combat de la qualité et de la quantité –
    sur ce texte là tout le monde semble d’accord – je ne vais pas me plaindre –

    J'aime

  20. Après avoir fait le vétilleux, je donne un autre aperçu de mon (sale) caractère : le péremptoire :
    Le tourment n’est pas nuisible aux poètes,
    et le chagrin sied aux belges ,
    et ça n’est pas Hugo Claus qui me démentira .

    J'aime

  21. Je reprends: je suis une aliénée du rapport social parce que?
    Réponds juste à ça. Que Facebook soit une usine à pubs, espionnage, réseau en rond, je suis d’accord.
    Mais en quoi suis-je personnellement une aliénée du rapport social?

    J'aime

  22. Pardon, je relis ton commentaire et j’avais zappé le rapport avec le sentiment de souscrire librement etc.
    J’entends. Mais vu que je me connais mieux que toi, je refuse tes termes. A la limite, tu pourrais dire que je me trompe sur ma liberté.
    Mais du coup, ton propos serait différent. Tu ne dirais pas que « ceux-là » sont des aliénés etc.
    Le rapport social, c’est large.
    Tu serais en train de dire que je me trompe sur ma liberté
    Et tu as raison: je ne crains pas l’affrontement. Réagir, ce n’est pas pareil.

    J'aime

  23. Franchement, ton billet est très bon, d’autant plus que je suis sensible au sujet et d’accord complètement -Qui ne le serait pas ? – du fait que la jeunesse est notre avenir. Les « vieux » du XXe siècle (dont je suis) ne devraient être autorisés à projeter qu’avec un âge mental permettant une vision réaliste sur un minimum de 50 ans sans lunette ni longue vue, avec l’accord de ceux qui vont les vivre biensûr. Il est clair que la « conscience » politique actuelle est enfermée dans un carcan de privilèges qui l’isole du monde réelle et qui pour maintenir sa crédibilité opère en toute légitimité sur un terrain déjà emprunté par Le Grand Tartuffe en son temps. Heureusement que l’on n’est pas tous dupe, les moyens nous manquent cruellement pour participer au spectacle. Alors On fait un autre spectacle plus en rapport avec ce qu’on vit majoritairement dans la réalité. La précarité pointant son nez sur plusieurs fronts, la brèche entretenu par le pouvoir est la voie royale à un exutoire qui depuis trop longtemps nous faisait défaut. Pénurie, Restriction, blocus, pavé, … etc déjà vus déjà entendus. On est le 5eme pays le plus … quoi ? riche ? En fait ça veut dire quoi exactement ce classement ?! Parce que moi depuis presqu’un demi siècle je survie et ce n’est pas faute de travailler toujours plus de cotiser toujours plus…. Au fait j’ai testé, ce n’est pas vrai on ne gagne pas plus on y perd plutôt sa santé que d’ailleurs il faut rétablir par ses propres moyens. Si tu veux malgré tout participer je te mets en garde, la loi du plus fort est à nouveau à l’ordre du jour malgré quelques millénaires de soi-disant civilisation à la sauce occidentale. .. Mad Max vous connaissez ?

    J'aime

  24. les pays les plus riches le deviennent bizarrement sur le dos d’une population plus pauvre – étrange vase communicant en effet – l’équation est en fait assez simple pour qu’il y ait quelques millionnaires en plus il faut qu’il y ait énormément plus de misère – affaire de répartition – ce qu’un môme comprendrait en maternelle nos éditocrates préfèrent ne pas le piger invoquant des nécessités économiques et autres fariboles – en cela ils sont évidemment les parfaits larbins des pouvoirs économiques qui s’engraissent – normal ce sont en général leurs patrons.

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :