Népotisme ? le moindre mal

D’abord il avait pensé à son grille–pain.
Mais savez un grille-pain ça fait des miettes, faut nettoyer, tout ça…

Ensuite il avait opté pour son tabouret personnel :
Pratique, fidèle, discret, peu encombrant ;
Mais se séparer ainsi de son plus proche collaborateur…

Enfin, en voyant les résultats du gros ballot Douillet dans les Yvelines, l’idée d’attribuer le poste à un bœuf charolais l’avait effleuré un instant.
Cette hypothèse de travail comportait un certain nombre d’avantages :
Faire plaisir aux éleveurs en crise
Relancer le marché de la viande bovine
Rendre hommage aux campagnes françaises…
Mais cela lui rappelait par trop, le trauma du salon de l’agriculture.

(Caligula faisant de son cheval Incinatus, son consul)

Son staff de communicants avait bien également une liste de nominations possibles sous le coude :

Une caméra vidéo surveillance, un mini – aspirateur, un tazer, une cage à oiseaux, une balayette à chiottes, François Fillon, une paire de mocassins à glands, un presse citron, un scooter, une multi prise, un décapsuleur, un paquet de fraises tagada, l’épilateur électrique de Carla B….

C’est le mot scooter associé au grille-pain Darty qui fit tilt dans un de ses six cerveaux et lui fit penser soudain à son fiston admirablement cloné à partir d’une de ses crottes de nez préférées.

Et c’est ainsi que Jean Sarkozy brillant étudiant à la poursuite de son Deug de droit depuis même pas dix ans, fût imposé (à la place de Devedjian ministre de la relance belotée ) à la tête de l’Etablissement public chargé de l’aménagement du quartier d’affaires de la Défense (Epad) ; Périmètre dont la densité en sièges sociaux d’ entreprises du CAC 40 et des copains du Fouquet’s (comme quoi y’a de ces coïncidences dans la vie c’est dingue ) n’a d’égal que la multitude de fruits agrippés à un régime républicain bananier.

Et moi je dis que le jeunot Jeannot élu par ses pairs et surtout par le sien, illustrant à merveille cette sentence présidentielle  » ce qui compte en France pour réussir, ce n’est plus d’être bien né, c’est d’avoir travaillé dur «  est un moindre mal.

D’abord et pour paraphraser approximativement Mr Hortefeux sympathique rouquin anti-auvergnat, parce qu’un : Sarko quand y’en a un ça va mais quand y’en a plusieurs c’est tellement mieux »

Ensuite, et comme le fait remarquer pertinemment notre président « tout ce qui livre en pâture une personne, sans fondement et de façon excessive, ce n’est jamais bien »

Non, ce n’est jamais bien en effet, comme l’affirme encore sur le ton de l’ironie Aldo la classe, notre immense président en raffinement –« Je trouve tout ça très élégant ! » – de se moquer d’une personne souffrant d’un handicap aussi sérieux et difficile à vivre au quotidien que l’absence d’un fondement.

Et l’on comprend mieux tout à coup, les difficultés pudiques du dauphin Jean à suivre une scolarité normale et à se tenir en équilibre sur un scooter. Et l’on s’indigne d’autant plus de cette pétition lamentable de la fachosphère, véritable chasse à l’homme diminué génétiquement.

Il est quand même plus honorable, face à la candidature pressentie d’un paquet de fraises tagada ou même d’un François Paillasson double-face, de donner sa chance à une personne souffrant d’une incapacité physique quelque peu honteuse et de rappeler par simple souci de justice et d’humanité qu’un handicapé du fondement est un enculé comme les autres.

– je trousse ma rate
nous déclare d’ailleurs le futur président de l’EPAD, haussant les épaules face à la polémique misérable, dénoncée d’ailleurs par Mr Dray dit Juju, toujours à l’heure pour se faire amnistier quelque chose.

Et puis une balayette à chiottes franchement, on se demande bien ce que le prince Jean en ferait…

tandis que nous…

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

18 commentaires sur « Népotisme ? le moindre mal »

  1. Des buzz te dis je, TGB, des buzz… ;-)) C
    Hier, avant avant hier Hortefeux, avant hier Dassault, hier Mitterrand, aujourd’hui Jean Sarkozy, demain Dray ?
    C’est pas toi qui m’expliquait doctement qu’il ne fallait pas tomber dans les pièges des buzz ? Et qu’un buzz chassait l’autre ?
    Ceci dit en toute amitié ironique ;-)))
    Et c’est vrai qu’à force de créer des buzz, tout le monde finit par ne plus faire attention à rien ! Et que le jour ou le président nous annoncera qu’un scrutin se déroulera en un seul tour, tout le monde n’y verra que du feu !

    J'aime

  2. bien joué cui cui et c’est vrai que je l’ai dit et le pire c’est qu’en écrivant ça j’y pensais mais tout ça quand même s’accumule et ça finira par laisser vraiment des traces profondes car ce genre d’affaire ça déplait à tout le monde y compris aux UMP – ce type énerve tout le monde – rend tout le monde dingue et même si buzz sur buzz ça défile cette spirale infernale finira par faire péter les plombs à ce putain de pays qui ne sait plus où il habite- je sais pas quand mais je suis absolument certain que ça finira mal pour le roitelet et sa clique – ce type ne mourra pas dans son lit.

    J'aime

  3. « cette spirale infernale finira par faire péter les plombs à ce putain de pays qui ne sait plus où il habite »
    Si seulement. Je veux y croire aussi, mais parfois – faut que je l’avoue – je doute.
    Heureusement, dans ces moments-là, il est des choses pour me remonter le moral. Dont le pathétique ralliement de Dray : c’est tellement ridicule que ça en devient génial…

    J'aime

  4. Pour JUJU on peut comprendre, entre amateurs de belles montres il existe une solidarité qui nous échappe. Au sujet des buzz en effet le dernier arrivé chasse l’autre. Mais là, a raison d’un par semaine, malgré la « pertinence » de nos médias, la presse étrangére s’y interesse, c’est peut-être une chance.

    J'aime

  5. «Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C’est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser.»
    Françoise Giroud.

    J'aime

  6. @ yelrah – et il est bien connu qu’avec une baïonnette on peut tout faire sauf s’asseoir dessus
    @ uovo – en attendant et à front renversé la fachosphère parait que c’est nous hihihi

    J'aime

  7. Excellent tgb ! Et effectivement la manoeuvre outrancière de Dray est aussi discrète que ses montres. Nous sommes bien là où nous subodorions aller en mai 2007, le Fouquet’s, le yacht, le fiston est légitimé au même titre que la qualité du travail et la réussite des objectifs des ministres offrent les résultats mirobolants que tous les pays jalousent.

    J'aime

  8. CHER JEAN SARKOZY VOUS ETES BRILLANT ET DYNAMIQUE, bientôt diplômé et plus tard certainement compétent nous comprenons votre ambition qui est naturelle
    vous êtes bien né et votre père a atteint les sommets de l’Etat alors faites part de la sagesse qu’implique l’exercice du pouvoir le poste de Président de l’EPAD même gardé par son Directeur général et son administration est un poste difficile ; si la valeur n’attend pas le nombre des années, montrez que vous avez l’étoffe d’un chef et pas la seule ambition du pouvoir seul, vous pouvez décider de ne pas accéder à ce poste , vous en sortirez grandi et il vous reviendra de droit très vite vous risquez de porter longtemps cette marque du nepotisme qui ne pourra que nuire à votre image de marque regardez vous seul ce soir dans le miroir de l’avenir afin d y voir un futur crédible et pas une illusion éphémère, méfiez vous des louanges et des détracteurs relisez la poésie de Rudyard Kipling, alors Tu seras un homme ; mon fils
    Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
    Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
    Ou, perdre d’un seul coup le gain de cent parties
    Sans un geste et sans un soupir ;
    Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
    Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre
    Et, te sentant haï sans haïr à ton tour,
    Pourtant lutter et te défendre ;
    Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
    Travesties par des gueux pour exciter des sots,
    Et d’entendre mentir sur toi leur bouche folle,
    Sans mentir toi-même d’un seul mot ;
    Si tu peux rester digne en étant populaire,
    Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
    Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
    Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;
    Si tu sais méditer, observer et connaître
    Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
    Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
    Penser sans n’être qu’un penseur ;
    Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
    Si tu peux être brave et jamais imprudent,
    Si tu sais être bon, si tu sais être sage
    Sans être moral ni pédant ;
    Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
    Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
    Si tu peux conserver ton courage et ta tête
    Quand tous les autres les perdront,
    Alors, les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
    Seront à tout jamais tes esclaves soumis
    Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,
    Tu seras un Homme, mon fils.
    Rudyard Kipling

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :