Alertez les cochons

Un communiqué de la fédération internationale de la race porcine :

Premier cas de transmission du virus de l’homme au porc : un fermier de retour du Mexique aurait contaminé son élevage de porcs dans la province d’Alberta à l’ouest du Canada.  Nouvelobs.com | 03.05.2009

Nous, de la race porcine dénonçons avec force l’ignoble manipulation médiatique dont nous sommes l’objet.

Nommer  « grippe porcine » une épidémie dont le premier agent de transmission semble être le porcher et dont nous sommes les premières victimes apparaît comme une honteuse et inacceptable supercherie politique.

C’est pourquoi nous envisageons de porter plainte pour diffamation et mise en danger d’autrui auprès de quelque instance animale internationale.

La situation sanitaire mondiale se dégradant d’heure en heure, il devient maintenant nécessaire d’envisager une mise en quarantaine de l’espèce humaine contaminée, vecteur avéré de la pandémie.

Sans exiger la solution radicale qui consisterait à l’abatage systématique des bipèdes aux symptômes grippaux, nous préconisons l’arrêt immédiat de l’élevage en batterie

de certains spécimens humains hormonés et génétiquement modifiés.

Si, pour l’instant, nous excluons l’éradication totale de la race humaine c’est bien pour protéger encore l’éco-diversité animale. 

Mais il nous paraît aujourd’hui scientifiquement indéniable que, s’il existe une constante dans les épidémies virales qui dévastent étables, poulaillers et porcheries c’est incontestablement le facteur humain.

Cochonnes, cochons, gorets, pourceaux, si nous ne voulons pas une fois de plus, comme le moustique, la vache ou le volatile, envers qui nous proclamons une inconditionnelle solidarité, devenir les victimes expiatoires et autres boucs émissaires d’une l’humanité décadente et dégénérée, nous devons massivement nous mobiliser et démonter l’odieuse campagne de désinformation, véhiculée par nos prédateurs en cochonnailles.

Nous ne savons pas, si notre espèce porcine a encore un avenir, mais pour ce qui est de l’espèce humaine nous exprimons aujourd’hui les plus grands réserves.

Fédération internationale de la race porcine.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

14 commentaires sur « Alertez les cochons »

  1. pas encore, je m’entraîne… 😉
    tiens, ça me fait penser aussi à « Stratégie pour deux jambons » de Raymond Cousse:
    Quatrième de couverture:
    ** « À pied, à cheval, à l’intérieur des camions frigorifiques ou dans les boites de conserve, mon avenir est assuré. Mes rôtis et côtelettes sentent déjà l’appel du grand large. »
    Au seuil de l’abattoir, « prodigieuse aventure », un cochon plein de sagesse explique les solides principes qui l’ont guidé pour atteindre au but de toute une vie : livrer à l’humanité des jambons de premier choix, pour l’honneur de la race porcine.
    Avec un humour proche de l’absurde, Raymond Cousse fait à travers ce moraliste ronchon le procès de la société de consommation, du suivisme et du conformisme bourgeois. **

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :