De la non influence du système pileux sur la connerie ibéro-franquiste

Donc du fond de sa poubelle Bushienne, le néo-ringardo-criminel-libéralo-atlantiste-boni-menteur AZNAR persiste et saigne :

Avec moustache –  5 fevrier 2008 :

…-seul le libéralisme produit des richesses…

Sans moustache – 23 janvier 2009 :

«Pour sortir de la crise il faut plus de libéralisme»

Pour résumer donc, l’immense pensée d’une des plus belles saloperies ex pileuse que l’Europe moustachue ait jamais comptée :

– Pour sortir de la merde, il faut plus de merde. –

D’où il est démontré qu’à poils ou pas, le père putatif ultra-catho de Zohra Dati, le néo-tartuffe de la pilosité ibèrique, inspirateur d’un néo-cabot président glabre d’une UMP pétainiste mais épilée maillot, fossoyeur, à l’instar de son complice en crise capitaliste, Blair, d’une Espagne spéculatrice ultra déréglementée et aujourd’hui par terre, reste un sacré et indéfectible connard.

Ne reste plus qu’à le tondre.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

Un avis sur “De la non influence du système pileux sur la connerie ibéro-franquiste

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :