Livret A, plan B, escalier C


«Ce qui arrive aujourd’hui a commencé aux Etats-Unis dans le domaine économique et financier (…) Il ne s’agit plus de l’irresponsabilité de personnes concrètes, mais l’irresponsabilité d’un système qui prétendait être le leader. Et le plus triste est que nous voyons désormais l’incapacité (du système) à prendre les décisions adéquates.» Vladimir Poutine

Livret A

Et les voilà donc tous à la Foirfouille, chacun pour soi et Dieu pour Betancourt s’il en reste, à chercher en toute hâte, le mode d’emploi de leurs dernières conneries libérales et atlantistes.

L’Europe

Leurs conneries arrogantes, modernes
Et décomplexées Bling bling…

Z’ont tout cassé
Tout salopé.

Un vieux monde con et frelaté, rebaptisé Moderne vient sous nos yeux de se casser la gueule.

C’est beau !!!

Assis sur le bord du fleuve, l’alter archaïque regarde tomber les tours, les banques et les vanités, dans cette esthétique panique du désastre et savoure.

Beau comme un happening

Certes leurs banques d’Europe si saines, si fiables si solides, qui ont le chic pour éviter olé, tous les cumulo-nimbus toxiques, n’ont besoin que de 300 petits milliards de rustines pour colmater la machine folle et molle…mais quand même…

Ça fait cher de la doxa :

Ceci est ma pensée unique
Un seul monde est possible
Le nôtre tant qu’à faire
Et vous on vous encule.

Heureusement tiens, et contrairement aux Ricains qui vivent à crédit sur notre gueule et sur celle d’à peu prés tous les autres, la couche moyenne française, où ce qu’il en reste, celle qui à voté Starko (hihihi) celle qui est déjà ruinée par les expérimentations foireuses et modernes du petit mauvais, celles qui devait financer péniblement le RSA de l’abbé Hirsh, celle là possède

un livret A .

– Penser à essorer la classe moyenne avant de partir
– marqué sur un Post it au cul moderne du président.

Plan B (polonais)

Transfert :

22 milliards pour les PME

quelques autres pour Bouygues
Tapie s’est déjà fait…

Et rien pour la sécu…

La  France est en Faillite mais, ça dépend pour qui.

En attendant Moralisons !!!

Moralisons le capitalisme donc, faisons copier cent fois à quelques lampistes encravatés – on ne joue pas avec l’argent à table – et recommençons à nous goinfrer à donf et de conserve sur le dos des petits épargnants au cerveau disponible…

Génial !!! déclara Alain Minc qui aussi sec, en fit un plagiat. Juste avant Attali, pas d’bol.

Sauf que moraliser le capitalisme, m’est avis que c’est comme re-puceler Carla Bruni, où admettre le méchant flair du socialo-libéral, le manager Delanoé, même avec le docteur Séguela au story telling, la Rachida en cloque (c’est une fille) ou Jean-Marc Rouillan en super méchant qui ne regrette rien (manquerait plus que ça – c’est moi qui souligne)

ça va pas être facile.

Escalier C

Pendant ce temps là, super-Fion pour faire l’intéressant rate l’avion et

sent le gaz

On évacue Matignon.

Sage précaution.

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

4 commentaires sur « Livret A, plan B, escalier C »

  1. C’est fou quand ce que l’on peut trouver comme fric pour sauver les banques, mais alors pour la secu, c’est bizarre on n’y arrive pas. Il faut dire qu’entre la santé des français et le portefeuille des riches, ya pas de
    comparaison!

    J'aime

  2. C’est fou quand ce que l’on peut trouver comme fric pour sauver les banques, mais alors pour la secu, c’est bizarre on n’y arrive pas. Il faut dire qu’entre la santé des français et le portefeuille des riches, ya pas de
    comparaison!

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :