La barbarie s’habille chez Prada

Quelques questions qui me turlupinent :

« Ça me touche énormément. Et le désarroi de sa famille me touche aussi. Il faut simplement qu’Ingrid sorte le plus vite possible. Et je voulais vous dire que mon mari ne renoncera pas »

Carla Bruni-Sarkozy

– De quel côté au juste ça la touche la Carla, pendant qu’elle défile mondain pour Bétancourt (Ingrid pour les intimes – on est quand même du même monde) et juste avant de rejoindre le colonel Hortefeux et ses objectifs ‘d’éloignement ‘ : ce doux euphémisme si délicat autrement nommé rafles d’enfants sans papier et chasse au faciès de gibier immigré ?

– Choisit-on sa cause humanitaire en fonction de sa classe ?

– Vaut-il mieux être photogénique pour orner le fronton de la mairie Delanoë ?

– Les usagers de la RATP pris en otage par des salauds de grévistes privilégiés vivent-ils le même calvaire qu’Ingrid Betancourt ?

– Si « Un citoyen en règle se conforme aux contrôles » (Luc Chatel – porte-parole du gouvernement) Un citoyen pas en règle doit-il se jeter forcement dans une Marne  à 6° pour que de pauvres cons de collabos de flics puissent mettre une croix dans une colonne façon ‘reporting’  et touchent leur prime de résultat ?

– Un sans papier mort entre t’il dans les stats d’éloignement ?

– Rama Yade et Rachida Dati savent elles nager ?

– A quoi pense le clown Menard quand il souffle sur la flamme olympique chinoise tout en justifiant la torture à Guantanamo ?

– Est ce que notre président aux longues canines acérées ramènera les inévitables futurs otages humanitaires des talibans afghans avec les dents ?

– Les talibans sont-ils rancuniers, pensent-ils aussi que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent, ont-ils le sens de l’humour ?

– Depuis l’intervention américaine, les femmes afghanes portent-elles des strings sexy sous leur burka ?

– Kouchner doit-il porter une livrée en tant que valet de chambre ?

– La civilisation est-elle toujours forcément de mon côté et la barbarie forcément chez les autres et si oui suis je donc un sauvage pour les autres ?

– Quelques milliers de tonnes de bombes et de victimes collatérales dans des pays barbares peuvent-elles justifier sans rire, un attentat artisanal dans un métro civilisé ?

– Du point de vue d’un sans-papier la France est-elle le pays des droits de l’homme ?

– Sommes nous tous forcément éthno-centrés ?

– Si savoir se mettre à la place des autres c’est faire preuve d’empathie, rester à sa place, est ce faire preuve de sympathie ?

– Y a t’il de bons et de mauvais otages comme il y a de bonnes et de mauvaises victimes pour Sarko ?

– La télévision de Berlusconi (prochainement sur vos écrans) est elle l’indiscutable preuve de la supériorité de notre civilisation occidentale sur la barbarie orientale ?

– Le capitalisme peut-il survivre sans ennemi, et si non, avez vous quelque chose contre le choc des civilisations ?

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

6 commentaires sur « La barbarie s’habille chez Prada »

  1. De mon dico personnel, quelques citations glanées ici ou là et qui me semblent fort à propos à la lecture de ton billet de méchante humeur:
    « Oui Seigneur, pardonne à la France qui dit bien la voie droite et chemine par les sentiers obliques. »
    Léopold Sédar Senghor
    « Les exploiteurs se sont toujours considérés comme l’avant-garde des exploités »
    Anton Ciliga
    « Quand les drapeaux sont déployés toute l’intelligence est dans la trompette »
    (Stefan Zweig)
    « L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui! »
    Pierre Desproges
    « Vous pouvez répéter la question ? »
    Les inconnus
    Arf !
    Zgur

    J'aime

  2. merci pour les citations
    j’aime bcp celle de zweig que j’avais d’ailleurs balancé à Serge Faubert qui n’avait pas trop apprécié à l’époque (depuis je n’y mets plus les pieds)
    admirable celle de Desproges que j’avais oublié – quand l’humour est intelligent putain que c’est grand

    J'aime

  3. Desproges… L’humour génial.
    Question : Desproges aurait-il encore le droit de faire de l’humour de nos jours ?

    J'aime

  4. Certes, il y a orange et orange, certains vont mieux au teint que d’autres.
    Nous pourrions toutefois proposer à notre so cute Carla, la petite culotte de la saison dernière chez Vivienne Westwood(une créatrice Londonnienne trés branchée) , une petite culotte orange « guantanamo » ornée du slogan « Fair trial my arse » (procès équitable, mes fesses). http://www.elle.fr/elle/mode/les-defiles-de-mode/automne-hiver-2008-2009/femme/londres/defile-vivienne-westwwod-red-label/defile-vivienne-westwood-red-label__1/(gid)/477512

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :