OUI-OUI à Versailles

Aujourd’hui en direct du congrès de Versailles, le Parlement, en ces lieux royaux réuni, vous déclare :

Peuple de France toi qui a voté à 55% NON à la constitution Européenne tu peux aller te faire f…
 

Forfaiture, imposture, déni de démocratie ?

Ah bon, parce que vous pensiez encore vivre en démocratie ? Que sérieusement à travers de petits isoloirs tout au fond du jardin, on vous demandait franchement votre avis ?

A ceux qui auraient loupé un épisode je rappelle qu’aux dernières élections présidentielles nous eûmes le choix entre Sarko/Glucksmann et Ségo/BHL

Un choix draconien en effet.

ET que si malencontreusement élue, la Nunuche évaporée, pour laquelle dans un moment d’égarement j’eus la faiblesse de voter, nous eut conçu un gouvernement, nous aurions touché dans l’ordre, grosso merdo, un Strauss Kahn aux finances, un Kouchner aux affaires étrangères, un Lang à l’éducation, une Amara aux quartiers difficiles  et un Attali quelque part…

Ça ne vous rappelle rien ?

Et que fondamentalement donc, peuple de France, tu eus pour choix à la cantine électorale du Flunch mondialisé, non le plat que tu convoitais mais bien la couleur de l’assiette du plat unique que de toute façon on t’imposait, ce qui relativise assez peu le plaisir gustatif.

Nos chers socialistes donc, censés représenter une opposition qu’une équipe de chercheurs du CNRS cherche en vain au microscope électronique, avait aujourd’hui en ce congrès Versaillais la possibilité historique de redonner la parole au peuple.

– Au… peuple…. ?… Non je ne vois pas ….-

nous déclare, François Hollande, boycotteur officiel de suffrage populaire.

Certes entre les oui-oui à Versailles, les oui mais, les oui mais non, les non mais oui (mention spéciale à Peillon) et les non non, nos sociaux-démocrates alter-rien-du-tout, étaient trop fort investi en ravalement d’immeuble, rue Solferino, et en quête d’un consensus de façade dont à l’heure actuelle tout le monde se fout, pour faire de la politique.

Car plutôt que de politicarder une calculette sur les genoux pour savoir s’ils allaient mettre Tarbes dans leur escarcelle et si en s’alliant avec Dray ils allaient botter le cul à Valls tout en réglant son compte à Montebourg, ils auraient pu dans un sursaut honorable et une stratégie enfin couillue, se mettre au moins d’accord sur une chose et ils en avaient pour une fois les moyens :

Redonner la parole au peuple.

Tu parles Charles !!!

Indignes on avait l’habitude mais cons en plus.
Va falloir s’y faire.

En ces temps d’impudeur, et hormis quelques élus de gauche, Hamon, Emmanuelli, Melanchon et une poignée d’autres (j’ai la liste) qui sauvent l’honneur et la décence d’un PS en voie de gamélisation, je ne peux que rappeler au peuple rebelle qui s’apprête avec mérite et Prosac à voter aux municipales massivement, non pour ces touristes socialistes à tricots de peau douteux, mais contre le vieux jeune marié de la Lanterne, qu’il (ce peuple rebelle) est bien plus grand qu’eux (ces élus de chez Casto)

Car s’il existe encore une résistance dans ce pays, on le doit plus aux caissières de chez Ed en grève de code barre, pas bon pour le moral des méninges, qu’à la dinde Royal en thérapie conjugale et télévisée.

Et je le dis comme je le pense, faut être sérieusement désespéré pour voter encore Delanoé à Paris et résister à la tentation désopilante du vote révolutionnaire : la distrayante et calamiteuse Panafieu.

Voter a gauche malgré eux, me devient un exercice extrêmement douloureux je le confesse.

Car au moins et faut voir le côté positif de l’affaire, le Narkozisme nous aura débarrassé opportunément d’une belle brochette d’écornifleurs bedonnants et ce tri sélectif (pléonasme) nous auras permis enfin de mettre dans la poubelle jaune quelques vieux résidus de Mitterrandisme dont on n’avait plus l’usage. (Mais vous savez comment c’est, on accumule on accumule….)

Malheureusement la purge n’est pas finie et en ces jours de fin d’ouverture ou un Michel Rocard même, saute à pieds joints tout seul dans le container, le camion poubelle se profile et se pointe un peu tôt.

C’est dommage, il nous restait encore de l’encombrant.

Oui peuple orphelin de gauche, pour finir ce tri écologique  je vous propose :

– Ce lien fort utile : dénonciation.com (à ne pas confondre avec délation) où vous apprendrez fort pédagogiquement et c’est la moindre des choses, qui est qui, qui vote quoi, et qui essaie de passer entre les gouttes (vous verrez c’est étonnant).

– De le noter quelque part sur vos agendas et de vous en souvenir lors des vaines élections prochaines…

Car non seulement une autre Europe est possible, mais elle est inévitable.

D’une manière ou d’une autre….

tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

6 commentaires sur « OUI-OUI à Versailles »

  1. « Voter a gauche malgré eux, me devient un exercice extrêmement douloureux je le confesse. »
    Tu n’es pas le seul…
    Mais je pense en effet que non seulement qu’une autre Europe est possible, mais qu’une autre France aussi. Inévitablement, tôt ou tard.

    J'aime

  2. merci tgb pour le PQ Rose.
    servez vous abondement en feuille de PQ rose en guise bulletin de vote pour les municipales.

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :