Nuit grave

medium_accrosarko.jpg
C’est l’histoire d’un mec très nerveux qui s’arrête devant un kiosque à journaux :
– vous avez le dernier nouvel Obs avec Sarko en couverture ?
– …sur la pile de gauche
Le mec achète la revue déchire une page au hasard jette l’hebdo à la poubelle
– vous avez le Point avec S…. en couverture ?
– ….sur la pile de droite
Le mec achète la revue déchire une page au hasard jette l’hebdo à la poubelle
– vous avez l’Express avec S…. en couverture ?
– …sur la pile devant vous
Le mec achète la revue déchire une page au hasard jette l’hebdo à la poubelle
– comprends pas – dit Le kiosquier interloqué :
– j’essaie d’arrêter !!! dit le mec à peine moins nerveux
Ce mec c’est moi !!!
Bonne résolution pour cette rentrée : j’essaie d’arrêter.
Pas d’acheter ces revues copiées collées que je n’achète jamais…
Non j’arrête de parler de lui, le démago à gogos, l‘agité du comptoir, le camelot du JT, le tartuffe du cimetière
J’arrête de m’obséder, de m’obnubiler, de focaliser, de tout voir avec ce filtre là, comme une persistance rétinienne, comme un réflexe Pavlovien, comme un papillon autour d’une ampoule.
Avant de griller.
A dénoncer sa posture, son imposture, à épingler son incompétence factuelle, à disséquer son surf affectif compassionnel, émotionnel, évènementiel, à décrypter sa rhétorique populiste, son pathos victimaire
sa fabrication consensuelle, son activisme réactif à souffler sur les braises, sa boulimie vaine et législative, bref sa danse de Saint-Guy politicarde et triviale, son soft fascisme ( TF1 bien plus dangereux que Lepen, la preuve) je participe au circus itou et j’alimente.
Casting, jogging, bronzing, zapping…
la bougeotte comme programme
Ce trop plein d’images saccadées
vide ou paravent ?
Les deux, camarade i
Le vide qui donne le vertige et aspire
Le paravent qui masque l’arnaque sauce libérale et néo-conservatrice des prédateurs.
Mais cercle vicieux fatal mais effet pervers effroyable
parler d’arrêter c’est encore en parler et cette mise en abyme me taraude.
Accro toxo addict encore
me faut ma dose toujours
ma dose d’omni présence d’omni présidence d’omni potence
sa tronche, son nom, son ombre en punching ball
et je tombe dans son panneau et je m’aggrave la santé mentale
Et c’est encore sa tronche en tranche sur la photo en haut.
C’est la dernière promis juré.
Courrier international a montré la voie
L’occulter lui sans rien occulter de sa politique est possible
C’est à mon avis aujourd’hui la seule stratégie viable pour
le contrer efficacement.
alors tant pis pour le manque
tant pis pour le fun
tant pis pour le défoulement facile :
Abstinence
j’entre en cure
je décroche
me désacoutume
me désaliène de l’Alien
(jamais aussi bien asservi que par soi-même)
un dernier fixe, un dernier shoot pour la route :
Sarkoléon Sarkobidon Sarkotillon et je me sèvre avant surdose.
Alors tenir jusqu’à ce que le principe de réalité surgisse et fracasse ce mauvais trip.
Le retour de Bâton sera terrible mais quand ?
En attendant occupons nous de la proie pas de l’ombre.
Sarkozy ? …connais pas !
tgb

Publié par rueaffre2

TG.Bertin - formation de philo - consultant en com - chargé de cours à Paris 4 - Sorbonne - Auteur Dilettante, électron libre et mauvais esprit.

4 commentaires sur « Nuit grave »

  1. Salut
    Bonne résolution qui va être difficile tenir tant Camembert 1er sature l’espace et les medias. A en devenir ridicule.
    Mais j’ai quand même senti cet été un frémissement persifleur sur les ondes grand public.
    Bien peu de chose toutefois comparé au bulldozer de la propagande gouvernementale.
    Donc attentin à la rechute ;0)
    Zgur

    J'aime

  2. L’important en effet n’est pas de regarder Mister Loyal en vedette américaine du French Barnum. L’important c’est d’aller dans les arrières cuisines du cirque, pour voir ce qu’on y mijote. La tambouille n’est pas appétissante et va vite devenir immangeable.

    J'aime

  3. Vindiou toujours aussi prolixe et révolté de chez révolté.
    Enfin j’ai un peu + pris le tps d’jeter un oeil « rue des affreux ».
    Thierry, t’es un sacré……. mystère…..
    A quand à Caen ?
    Le next if U want U T and Your D.
    VBK

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :